Acheter de l’art à titre personnel, c’est possible

Chef d’entreprise ou en profession libérale : Savez-vous que vous pouvez acheter de l’art à Titre PERSONNEL pour 5% de son prix, tout en réalisant une économie d’impôt au titre de votre société ?

En général, chefs d’entreprises et experts-comptables connaissent l’avantage fiscal qu’autorise la loi Mécénat : lorsqu’une entreprise achète une œuvre d’art, d’un artiste vivant, pour l’exposer auprès du public, l’entreprise peut en déduire 100% de la valeur d’acquisition du résultat net comptable, répartie sur 5 ans.

L’œuvre appartient à l’entreprise, et à est à son actif. Pour autant, si le chef d’entreprise veut acheter l’œuvre pour son domicile, il doit la racheter à l’entreprise pour sa valeur actualisée (en prenant donc en compte la hausse ou la baisse de la cote de l’œuvre).

Si ce dispositif est très avantageux fiscalement pour l’entreprise, vous l’aurez compris, ce n’est pas le sujet de cet article. Non, il s’agit d’un autre dispositif, tout aussi légal, mais bien plus avantageux…

Ce que nous allons vous présenter permet non seulement à l’entreprise de réaliser également une économie d’impôts, mais, surtout, au chef d’entreprise, ou à la personne en profession libérale, d’acheter l’œuvre à titre personnel…

C’est un dispositif que la plus grande partie des sites internet d’achat d’œuvre en ligne, ou de galeries traditionnelles, présentent comme du leasing ou LOA (location avec option d’achat).

Pourtant, dans les faits et au sens strict du terme, ce n’est pas tout à fait vrai même si on s’en approche. Je vous explique…

Comment cela fonctionne

L’œuvre sur laquelle le chef d’entreprise, ou l’avocat, le chirurgien, le médecin jette son dévolue est d’abord louée à l’entreprise. Un contrat de location est signé avec une durée définie et donc une date de début et de fin.

Au terme de ce contrat, l’œuvre quitte donc l’entreprise où elle était exposée.

A cette échéance, elle peut être rachetée, par l’avocat par exemple, pour 5% de son prix, mais cela, indépendamment du contrat de location.

C’est cette petite nuance qui distingue ce dispositif d’un leasing ou d’une LOA. L’œuvre peut alors avantageusement décorer le salon de son heureux propriétaire, elle est à lui…

L’économie d’impôts pour l’entreprise

Qu’il s’agisse d’une entreprise « classique » ou d’une profession libérale, le coût mensuel de la location d’œuvre (pour décorer les espaces où sont reçus les visiteurs) est donc une charge. Charge en déduction donc du bénéfice imposable.

Le bénéfice étant réduit, l’imposition l‘est donc aussi. C’est aussi simple que cela…

Sans compter que cela génère également de la TVA récupérable si l’entreprise y est soumise.

Quelques conditions à remplir cependant

Là encore, c’est très simple. Trois conditions à remplir :

  • Le contrat de location doit être sur une durée minimum de 13 mois, mais peut être signé sur 24,36 ou même 48 mois.
  • L’œuvre doit être bien entendue exposée et vue du public que reçoit l’entreprise et ses salariés, pour que tout le monde en profite
  • La somme des loyers payés sur un an doit être inférieure à 5% du chiffre d’affaires de l’entreprise

Pour vous donner une idée, ci-dessous des simulations selon la valeur de l’œuvre et la durée de location.

Vous comprendrez donc très rapidement qu’alors, acheter une œuvre d’art devient non seulement « indolore », mais aussi très avantageux…

Il ne reste donc plus qu’à avoir le coup de foudre pour une ou même des œuvres ! Car il n’y a de limite à ce dispositif que les 5% du chiffre d’affaire quant aux loyers.

Pas de limite de temps, ou de renouvellement. Idéal donc pour se constituer sa collection personnelle !

Et, Laurent Jeanniard, le fondateur d’Art Traffik qui propose ce dispositif, nous rappelle que « cela permet de soutenir des artistes, tout en décorant avantageusement les murs de la société, pour le plus grand plaisir de ses clients, et de ses salariés ».

10, Allée de Samadet à Anglet (64600)
Tel : 05 59 63 59 06         GSM : 06 99 40 48 74
www.art-traffik.com

Ouvert du lundi au samedi de 10h à 19h
Le dimanche visite sur rendez-vous exclusivement

Bureau et maison, les espaces se floutent

Après la libération de l’espace professionnel dans les années 90 avec l’arrivée de l’open space, nos lieux de travail connaissent un nouveau chamboulement.

Fini les pièces figées, place au nomadisme et aux objets modulaires.

Fer de lance du salon Maison & objet de septembre dernier, l’espace de travail est une thématique à laquelle s’intéressent de plus en plus de designers.

Il faut dire qu’avec l’évolution des professions et l’ère du tout internet, nos bureaux deviennent mobiles, connectés et moins personnalisés.

Oubliées les frontières entre sphères privée et professionnelle, l’espace de travail est dorénavant un lieu à part.

Son aménagement doit donc s’adapter à cette tendance nomade tout en prenant en compte les impératifs liés à l’exercice de son métier.

Le bureau devient mobile

La démocratisation du télétravail, c’est-à-dire du travail à domicile, a flouté les frontières entre maison et vie professionnelle. Le temps où l’on séparait ces deux espaces est désormais révolu !

Fini le bureau sédentaire avec l’unité centrale et toute la panoplie. Il est aujourd’hui mobile et modulable. Face à cette nouvelle donne, les produits hybrides ont le vent en poupe.

Les sièges sont ergonomiques, le mobilier est modulaire et les appareils sont plus que jamais connectés pour pouvoir accéder à ses mails et à ses dossiers aussi bien chez soi qu’en déplacement.

Les assises s’adaptent à ces nouveaux usages (sièges hauts, fauteuil lounge…) et se règlent pour épouser au maximum les morphologies des différents utilisateurs.

Inutile d’organiser un vrai espace bureau à la maison. La tendance est à l’épuré : une tablette suffit pour y poser son ordinateur portable ou on investit dans une table transformable ou une balle ergonomique.

Ce qui permet de travailler confortablement au salon, directement sur le mobilier à proximité. Bref, le bureau se dématérialise complètement pour être à la fois partout et nulle part.

Lumière et couleurs, des éléments à ne pas négliger

Mais si l’espace de travail se métamorphose franchement, il n’empêche que certains éléments sont importants et ne doivent pas être négligés.

Des études récentes ont démontré que les couleurs, les matières et la lumière affectent sensiblement notre bien-être et notre capacité de travail. Ainsi, contrairement à ce que l’on peut penser, le blanc n’est pas un ton adapté car il augmenterait les risques de burn-out.

À l’inverse, le vert apaise et stimule, le jaune encourage la créativité, le bleu booste la concentration et le rouge décuple l’énergie.

Que ce soit sur le mobilier ou sur les murs, les couleurs permettent de créer une atmosphère adaptée à son activité et ses besoins.

L’éclairage est également une donnée primordiale qu’il faut prendre en compte. La lumière naturelle, celle du jour, doit autant que possible rythmer les journées de travail et inonder l’espace bureau.

C’est grâce à elle, en effet, que notre rythme circadien se régule. Interdiction donc d’organiser son bureau dans la pénombre ou trop loin d’une fenêtre.

Sachez qu’un bon éclairage permet d’accroître de 20 % sa productivité ! Enfin, les matériaux ont aussi leur rôle à jouer.

Certains sont de très bons isolants phoniques, ce qui peut être intéressant pour monter une petite cloison séparative.

D’autres, comme le bois naturel, ont des vertus antistress, tandis que les nouveaux textiles high-tech permettent de créer du mobilier innovant et toujours plus connecté.

Iñaki Alzuyet, artisan peintre

Que vous soyez un particulier ou un professionnel, l’entreprise Alzuyet à Dantxarinea s’occupe de tous vos travaux de peinture, décoration murale, revêtement intérieur, pose de plaques de plâtre, isolation thermique de façade, peinture ignifuge ou encore travaux de maçonnerie second œuvre, sur le Pays basque français et espagnol ainsi que sur le sud des Landes depuis 1997.

Façades

• Nous disposons de tout l’équipement nécessaire, avec notre propre camion et nos échafaudages homologués, ce qui évite au client à supporter les frais de location de ces éléments et nous permet de lui proposer un devis compétitif.
• Nous prenons en charge également les travaux de réparation des fissures et des trous des parements, en évitant ainsi d’avoir recours à d’autres professionnels du bâtiment.
• Nous offrons une large gamme de couleurs, classiques et modernes.
• Les produits que nous utilisons tant pour le bois que pour les murs des façades sont imperméables et très respirables, compte-tenu des conditions climatiques humides de la zone où nous travaillons.
• Les produits que nous utilisons sont classés D3, garantissant l’absorption des mouvements de dilatation et de contraction du support et évitant la réapparition des fissures.

Intérieurs

• Toutes nos interventions sont faites avec le maximum de professionnalisme, en garantissant la protection et le nettoyage des zones de travail, en veillant à respecter au maximum toutes les normes de santé-sécurité et d’hygiène, et surtout en recherchant le maximum de satisfaction de nos clients.
• Avec les dernières tendances comme référence et les recommandations d’un peintre professionnel, nous offrons au client notre conseil pour choisir les couleurs, les textures et les brillances les plus adéquates pour la décoration intérieure: murs, plafonds, portes, escaliers, bordures, etc.
• Les produits que nous utilisons sont très lavables et avec des propriétés anti-condensation.

Laquage et vernissage de menuiserie et mobilier dans cabine de peinture

À la recherche constante de la meilleure finition et finesse, les travaux de peinture sur les portes, volets, balustrades et meubles qui peuvent être amenés à l’atelier sont faits au pistolet dans une cabine prévue spécialement pour ce type de travail, ce qui permet d’obtenir une finition de qualité supérieure.

Peinture industrielle

• Nous proposons un large éventail de traitements spécifiques pour tout type de nécessités industrielles.
• Peinture époxy ou polyuréthanne, signalisation au sol, protection contre l’oxydation et la corrosion avec des peintures anti-oxydantes, protection contre le feu avec peinture ignifuge ou intumescente pour les centres commerciaux, garages ou bâtiments industriels.

Entretien de toitures

• Nous réalisons aussi le nettoyage de toitures, en les débarrassant de mousses, lichens et autres parasites microscopiques, avec l’application d’un produit spécial pour l’auto-nettoyage et l’imperméabilisation des tuiles, garantissant ainsi la durabilité et la propreté de la toiture.

Écologie

• En tenant compte toujours de la santé et de l’environnement, nous utilisons des matières avec le label européen “Ecolabel”, délivré par « Afnor certification », en vue de garantir un haut niveau d’exigence dans la protection environnementale pendant toute la durée de vie du produit.
• Les labels “Excell zone verte” » et “Excell +” garantissent l’innocuité des peintures dans des environnements sensibles des secteurs agroalimentaires et du logement.

Vous souhaitez un conseil ou un devis, contactez l’entreprise de Peinture Alzuyet au 0034 659 862 417.
www.pinturas-alzuyet.com

Voir aussi ces articles : Les couleurs de Méline ; La peinture au bout du rouleau ; La peinture plus belle au naturel

La peinture plus belle au naturel

De plus en plus efficaces, les peintures écologiques, beaucoup moins nocives pour l’environnement et la santé, détrônent désormais sans mal les produits classiques.

À l’heure où la green attitude est de rigueur, les peintures écolos ont évidemment le vent en poupe ! Et cela tombe bien puisque toute rénovation passe forcément par la case « peinture ». Les bricoleurs avertis n’hésitent donc pas à choisir des produits plus respectueux de l’environnement et de notre santé. Que contiennent-ils vraiment et sont-ils aussi efficaces ? On vous dit tout…

Zoom sur la composition

Là où les peintures classiques contiennent jusqu’à 30 g de composés organiques volatils (COV) ainsi que du plomb et du chrome contenus dans les pigments, la peinture écologique, elle, affiche une composition beaucoup plus « clean ».

La plupart du temps, il s’agit de peintures acryliques, diluables à l’eau, et dont le taux de COV est très minime.

En effet, « naturel » ne signifie pas forcément exempt de tout composé toxique.

Selon la réglementation, les pots de peinture écologique peuvent être estampillés comme tels si 95 % de leurs composants le sont aussi.

De la même façon, la mention « sans COV » ne veut pas dire que la peinture n’en contient pas du tout mais qu’elle en comporte moins de 5 g par litre.

Ainsi, ces produits écolos sont fabriqués à partir d’huiles végétales (lin, ricin, lavande…) et d’éléments bio (chanvre, craie, kaolin, dolomie, poudre de marbre…).

Les colorants sont des pigments minéraux ou bien des terres, et des élastifiants naturels, tels que la gomme arabique ou le latex, peuvent être ajoutés pour améliorer l’élasticité du produit.

Si ces peintures ont longtemps souffert d’une mauvaise réputation, elles offrent aujourd’hui un panel de coloris très diversifié. On les trouve également dans toutes les finitions possible : mate, brillante ou satinée. D’autres promettent même de dépolluer votre intérieur en captant les particules polluantes, notamment le formaldéhyde, et en les transformant en molécules inertes.

Identifier les peintures naturelles

Mais devant la panoplie de peintures disponibles en magasin et face à des marques qui trichent parfois en proposant des produits pas si écologiques que ça, il est parfois difficile de ne pas s’emmêler les pinceaux. Pour être sûr de faire le bon choix, guettez les logos sur les pots.

Le premier, « NF Environnement », est un label qui concerne le marché français, tandis que « l’Écolabel » est européen. Tous deux assurent au consommateur que le produit est fiable quant à sa composition et à sa performance.

Le label européen « Natureplus », lui, s’affiche sur les produits de construction et d’aménagement et reste soumis à des contrôles sanitaires et environnementaux stricts. Enfin, la mention « Peinture nature » est, elle, autorisée par Ecocert et certifie que 100 % des composants sont naturels.

Avantages et inconvénients

Si vous hésitez encore à opter pour des peintures écologiques, sachez que celles-ci offrent une qualité de finition équivalente aux produits classiques. Elles ont même un pouvoir couvrant supérieur et leur microporosité leur permet d’être perméables à la vapeur d’eau.

Elles subissent donc moins les effets de l’humidité dans le temps et le risque d’écaillement est faible. Bref, les peintures naturelles n’ont rien à envier aux peintures synthétiques, même pas leur prix, puisque les produits écologiques ne sont pas plus chers que des peintures classiques de bonne qualité.

Voir aussi ces articles : Les couleurs de Méline ; La peinture au bout du rouleau ; Iñaki Alzuyet, artisan peintre

Une bobine d’astuces pour camoufler ses câbles

Vous ne pouvez plus voir en peinture tous ces fils électriques qui polluent votre espace visuel ?
Heureusement pour votre déco, il existe plein d’astuces originales et modernes pour les faire disparaître.
Couvrez ces câbles que je ne saurais voir ! Très inesthétiques, les fils électriques n’en finissent plus de peupler nos intérieurs.

Salon, entrée, chambre et compagnie, ces cordons disgracieux ont le don de gâcher une déco minutieusement étudiée. Heureusement, il existe des tas de solutions originales pour remédier à ce détail qui tue…

Les solutions classiques

Entre le fil de la télévision, celui de la box internet, le téléphone, les luminaires, bref toute la panoplie électrique, ranger tout ce barda devient un véritable casse-tête !

Si vous préférez pouvoir tout dissimuler et ne plus rien laisser apparaître, le mieux est de cacher les câbles derrière les plinthes. On peut encore les intégrer dans les murs, mais cette solution n’est possible que si vous prévoyez de faire de grosses rénovations. Et là, c’est encore une autre paire de manches…

Autre idée : se servir de ses meubles pour tout camoufler. Ils permettent en effet de dissimuler les consoles, les box internet etc., et bien souvent, une ouverture est prévue à l’arrière afin de faire passer les fils.

Vous pouvez encore utiliser des boîtes décoratives, fendues sur le devant ou le dessus, pour cacher seulement la longueur de vos câbles et connectez vos appareils en un tour de main.

Des accessoires en pagaille

S’il ne vous est pas possible de faire disparaître comme par magie tous ces cordons électriques, trouvez quelques accessoires amusants pour réorganiser tout ce bazar. Les magasins de déco regorgent d’objets originaux et farfelus.

On connaît bien sûr les enrouleurs en forme d’animaux, de bonshommes etc. que l’on pourra utiliser dans une chambre d’enfant, notamment pour garder un bureau bien ordonné. Ceux-ci permettront en plus de ne plus emmêler tous les fils. Dans les chambres, pour camoufler les câbles des lampes de chevet par exemple, optez pour des crochets adhésifs, collés à l’arrière du meuble. Les cordons ne dépasseront plus d’un iota !

Des astuces DIY

Et si, finalement, on trouvait de belles idées pour mettre en valeur ces fils électriques au lieu de vouloir à tout prix les masquer ?

Avec un peu de masking tape coloré, amusez-vous à enrouler les cordons pour leur donner un peu plus de peps.

Vous pourrez ainsi les assortir à votre déco en créant des motifs noirs et blancs ou pastel par exemple.

Sur le même principe, vous pouvez préférer de la corde, de la laine ou du tissu au scotch pour un résultat aussi original qu’étonnant.

Enfin, si vous vous sentez une âme d’artiste, vous pouvez utiliser un long câble (celui d’une lampe par exemple) pour dessiner un motif sur le mur.

Pour le faire tenir, il vous suffira de l’épingler avec des punaises de la même couleur que celle du fil. Celui-ci deviendra ainsi un véritable objet déco !

Le cannage fait un carton

De retour en décoration, le cannage séduit à nouveau, aussi bien les designers que les particuliers qui l’apprécient pour son côté naturel et son charme résolument vintage.

C’est un peu la madeleine de Proust de la déco ! Art ancestral apparu au début du XVIIIe siècle, le cannage est un procédé intemporel qui n’a cessé de revenir sur le devant de la scène au fil des décennies.

Remarquable par son tissage de fibres végétales – du rotin la plupart du temps –, le cannage laisse apparaître les fils de chaîne et les fils de trame pour créer un motif graphique ajouré.

Aujourd’hui, entre la tendance tropicale, le retour en trombe de l’Art déco et des matériaux naturels, ce dernier est pleinement dans l’air du temps. Itinéraire d’une technique séculaire qui n’a pas pris une ride…

Des salons royaux au design moderne

C’est aux Anglais et aux Hollandais que le cannage doit sa belle popularité ! Importée en France il y a déjà quatre siècles, cette technique de tissage a fait les beaux jours des derniers rois de France et du Second Empire avant de tomber complètement en désuétude.

Le cannage habillait alors les chaises, les fauteuils et les têtes de lit des maisons cossues.

Mais après des siècles de gloire, il faudra attendre l’aube du XXe siècle et les balbutiements des grands courants de design, notamment le Bauhaus, pour qu’il fasse à nouveau son apparition dans nos intérieurs.

On pense évidemment à l’iconique chaise N° 14 de Michael Thonet, plus connue aujourd’hui sous le nom de « chaise bistrot ».

D’autres aussi, à l’instar de Marcel Breuer et sa chaise Cesca B64, contribueront à faire du cannage un élément incontournable et indémodable.
Nature et rétro

Aujourd’hui tendance, et même carrément design, le cannage revient au goût du jour et séduit à nouveau grâce à son authenticité et à son versant artisanal.

Pour preuve, on ne voyait que lui en septembre dernier, au salon Maison & objet !

Les maisons d’édition et les jeunes créateurs s’emparent en effet de ce tressage singulier, naturel et robuste pour le mêler à d’autres matières et accessoires plus contemporains : velours, miroirs, laiton, cuivre ou encore métal. Le cannage a su se rendre moderne dans l’esprit des designers tout en conservant son charme vintage qui plaît tant.

Dans nos intérieurs, on l’apprécie pour son élégance et le confort qu’il procure à nos assises.

Aussi à l’aise dans une déco nature que dans une ambiance exotique ou un style campagnard, il s’associe sans mal à du hêtre, des couleurs pastel et des matières molletonnées.

On le retrouve encore en trompe-l’œil sur le papier peint ou sur les textiles, notamment les tapis.

Sur les luminaires, il fait également des merveilles : suspensions et appliques tissées laissent en effet filtrer la lumière avec beaucoup de douceur, tout en créant des motifs géométriques piles dans la tendance.

Et pour les amateurs de do-it-yourself, le cannage se déniche en lés déjà cannés, indispensables pour restaurer des meubles anciens ou fabriquer des créations sur mesure uniques.

Comment trouver la perle rare ?

Il fut un temps où le mobilier en cannage était de tous les intérieurs ! Un peu comme le Formica, ses lointaines heures de gloire ont permis de disposer de tout un tas de meubles vintage et authentiques que l’on peut aujourd’hui chiner dans les brocantes.

Évidemment, ces pièces d’origine ont un coût non négligeable, pas forcément à la portée de tous les fous de déco. Pas de panique ! Les grandes enseignes ont revu et corrigé leurs collections pour proposer des meubles en cannage tout à fait dans l’air du temps et à prix plus abordable.

Un éclairage au top pour mon jardin

Pour profiter de son jardin même à la nuit tombée, un bon éclairage est primordial. Spots, lampes baladeuses, LED ou encore guirlandes, les idées ne manquent pas pour rendre son jardin convivial et accueillant.

Puisque les beaux jours sont là, il est l’heure d’investir et de profiter de son jardin. Mais à la nuit tombée, un bon éclairage est indispensable. À l’extérieur, la lumière crée en effet des reliefs, valorise la végétation et les éléments déco, dessine les espaces et souligne les volumes.

Baladeuses, lanternes solaires, LED, spots ou bâtons lumineux, les solutions d’éclairage extérieur sont nombreuses mais il faut savoir bien les choisir en fonction de son jardin.

Souligner les allées

Petit ou grand jardin, les extérieurs sont généralement pourvus d’une allée en béton, en pierre ou encore en bois. Pour des raisons de sécurité évidentes, ce petit chemin incontournable doit toujours être éclairé la nuit. Mais pour conserver une ambiance chaleureuse et feutrée, on évite les halogènes et les lumières trop blanches.

Ici, on se contente de souligner l’allée avec un éclairage peu puissant qui balisera simplement le chemin. De part et d’autre des dalles, on dispose des bornes courtes ou des spots au ras du sol qui éclairent et guident sans éblouir.

Mettre en valeur les végétaux

Qui dit jardin, dit végétation en abondance ! C’est l’occasion de mettre ses arbres, ses plantes et ses fleurs en avant grâce à la lumière artificielle.

En effet, l’éclairage de nuit apporte du relief aux végétaux. Pour illuminer les arbres, choisissez des barres à LED qui illumineront surtout les branches ou des spots à planter dont le faisceau lumineux plus large.

Ces luminaires ont l’avantage de se fondre dans le décor et d’être très discrets tout en diffusant un blanc chaud. Vous pouvez encore opter pour des pots rétroéclairés. Très tendance, cette solution apporte aussi une touche déco supplémentaire et de la couleur au jardin.

Des appareils nomades

L’été, il faut aussi bien sûr penser à éclairer le coin repas. Ici, on privilégie une lumière douce et tamisée, exit donc les lampadaires halogènes trop imposants.

Pour illuminer la table sans éblouir les convives, les luminaires sans fil sont les plus adéquats. Boules ou baladeuses, ces nouvelles lampes nomades permettent de créer des points de lumière où l’on veut et de les déplacer au gré de ses envies sans contraintes.

Ce type de lampes s’installe également facilement au bord de la piscine, à même le sol ou sur des petites tables basses.

Enfin, grande tendance de cet été, les guirlandes lumineuses s’invitent aussi dans les arbres et à tout endroit où elles peuvent surplomber le jardin.

Lire aussi : Envie de jardin pour le printemps prochain avec Guillaume Despagnet

Home staging : boostez la vente de votre logement !

Pour parvenir à vendre votre bien plus facilement, rien de tel que de lui donner un petit coup de frais. Découvrez nos conseils pour un relooking rapide et efficace.

Le home staging, vous connaissez ? Cette technique consiste à réaménager votre intérieur et à épurer votre décoration tout en la modernisant, sans pour autant avoir à réaliser des travaux.

Son but ? Accélérer la vente de votre logement en créant un effet « coup de cœur » chez les acheteurs potentiels. Un bon point, quand on sait que c’est lors des 90 premières secondes de la visite que la décision d’acheter se prend !
Suivez notre guide pour un home staging réussi.

On aère !

La première étape indispensable de votre home staging, c’est de dégager un maximum d’espace. Il faut pouvoir y circuler librement : plus l’espace est ouvert, plus les visiteurs auront de facilités à se « projeter » dans votre habitat.

Vous devez donc désencombrer autant que possible, en vous séparant des meubles et objets trop volumineux qui ne revêtent pas d’utilité particulière.

Cela implique également de ranger votre logement. Avant chaque visite, ramassez tous les objets et accessoires traînant sur vos étagères, votre comptoir, votre table, les rebords de vos lavabos, et placez-les dans vos tiroirs ou dans vos placards.

Portez une attention toute particulière à votre cuisine ainsi qu’à votre salle de bains, car ces deux pièces où l’hygiène est importante et qui représentent des postes de dépense conséquents doivent être en parfait état. Autre impératif : votre sol doit être impeccable ! Hors de question que celui-ci soit jonché de jouets d’enfants ou de vêtements.

N’oubliez pas non plus vos pièces extérieures : terrasse, balcon, jardin n’échappent pas au home staging !

Faites entrer la lumière

L’une des clés d’un logement agréable à vivre, c’est une bonne luminosité ! Ce facteur est déterminant pour beaucoup de personnes, et pour cause : outre une moins bonne visibilité, un manque de lumière peut engendrer une sensation d’angoisse, de mal-être et même une forme de dépression en hiver.

Pour tirer le meilleur parti de votre bien, quelques petits gestes suffisent. Vous pouvez par exemple repeindre les murs en blanc ou dans des teintes claires, agencer plusieurs sources de lumière – spots, lampes de chevet, lampadaires – ou disposer des miroirs qui réfléchiront les rayons lumineux et donneront l’impression d’agrandir l’espace. Autre astuce lors d’une visite : ouvrez grands vos stores et volets, tout simplement !

Un maximum de neutralité

Vous adorez la déco très personnelle de votre appartement ou de votre maison : elle vous ressemble, raconte votre histoire et porte avec elle une multitude de souvenirs qui vous sont chers. Et c’est justement là que le bât blesse : pour qu’ils aient envie de faire une offre, les futurs acheteurs doivent se sentir chez eux… pas chez vous.

Exit donc les portraits de famille et les objets déco qui reflètent trop vos goûts comme un poster de votre groupe préféré ou un tablier à l’effigie de votre chien. On ne vous demande bien sûr pas de les jeter, mais simplement de les ranger en dehors de la vue momentanément.

Les acheteurs parviendront ainsi à imaginer où ils pourraient installer leurs propres affaires. Plus votre logement sera neutre et impersonnel, plus il séduira un grand nombre de personnes !

En revanche, n’hésitez pas à apporter des petites touches déco effet feel-good qui égayent votre intérieur : un bouquet de fleurs, une bougie parfumée… ces détails aident à créer une atmosphère agréable et délassante pour que le visiteur se sente à son aise et accueilli.

Un intérieur harmonieux et moderne

Home staging ne rime pas forcément avec travaux, mais donner un rapide coup de neuf à votre logement ne fera pas de mal. Repeindre vos vieux meubles ou vos murs s’ils sont défraîchis, recouvrir vos canapés et fauteuils abîmés avec une housse, placer un tapis au niveau d’une tache indélébile sur le sol… ces artifices font généralement l’affaire. Vous pouvez aussi en profiter pour effectuer de petites réparations, comme changer une ampoule ou reboucher un trou.

Combien ça coûte ?

Si vous souhaitez faire appel à un professionnel du home staging, vous devrez débourser entre 2 000 et 3 000 €. Ce forfait inclut le diagnostic de l’habitation, la réorganisation de l’espace et éventuellement un shooting photo de qualité, qui est l’un des critères majeurs pour une annonce immobilière attractive.

Un investissement qui peut vous permettre de vendre votre bien rapidement et dans la fourchette haute du prix.

Lire aussi : Rue Principale ; Raso-Legendre Immobilier ;

La recette POUR une cuisine tendance !

À la fois chaleureuse, pratique et moderne, la cuisine d’aujourd’hui est l’une des pièces où l’on passe le plus de temps en famille. Pour la décorer avec goût, découvrez les couleurs, matériaux et nouveautés tendances cette année. Loin d’être simplement l’endroit où se préparent les repas, la cuisine s’est érigée en véritable lieu de vie.

Elle est même devenue la pièce préférée des Français ! Une grande importance doit donc désormais être apportée à sa décoration et à son aménagement. Pour concocter des petits plats tout en vous faisant plaisir dans une pièce où il fait bon vivre, voici les tendances à suivre côté cuisine cette année.

Retour au naturel

Aujourd’hui, pour notre cuisine, on veut de l’authentique ! Dans la veine de la tendance générale au retour à la terre, le naturel s’impose dans cette pièce et lui confère convivialité et confort. On privilégie donc les matières brutes comme le bois massif, surtout s’il est veiné ou présente des nœuds. Pour vos meubles, vos ustensiles mais aussi votre sol, le bois naturel habille avec chaleur l’ensemble de cette pièce sans nul besoin de fioritures.

Par exemple, une grande table de cuisine en bois brut placée au centre de votre cuisine se suffit à elle-même. Pour ne pas vous ruiner, vous pouvez également opter pour des matières comme le stratifié qui imite à la perfection le bois massif à moindre coût. Vous pouvez le mixer avec d’autres matériaux bruts : marbre, béton, granit, brique, ardoise, eux aussi très tendance ces dernières années.

Un look épuré

Pour renforcer cette apparence naturelle, simple et authentique, les lignes se font fines et les jonctions et poignées disparaissent pour des meubles à la façade plus épurée que jamais.

Le premier concerné est notre plan de travail, bien moins épais qu’auparavant. Ultra-fin, il est passé en quelques années de 5 à seulement 2 cm d’épaisseur pour faire des économies de place et dégager le regard. Pour votre cuisine, retenez simplement ce mot d’ordre : fonctionnalité.

Tout ce qui est superflu doit s’effacer afin de désencombrer la pièce. Pour accentuer ce côté épuré, les rangements se font de plus en plus pratiques et permettent d’optimiser l’espace grâce à des meubles de plus en plus hauts aux volumes intérieurs spacieux. Les ustensiles et accessoires tels que planche à découper ou range-couverts s’intègrent dans le plan de travail et se fondent dans le décor.

Côté couleur

Exit les tons neutres de blanc, de gris ou de beige ! Cette année, on fait place aux couleurs lumineuses dans sa cuisine, pour un effet « feel good ». En premier lieu : le jaune. Moutarde, jonquille ou miel ambré, il a plus que jamais la cote et convient aussi bien sur un pan de mur que sur un meuble de cuisine type chaise ou table et sur vos appareils électroménagers. Autres nuances chaudes qui s’imposent cette année : le terracotta – couleur phare de la tendance hacienda – et le corail « living coral », élue couleur de l’année par Pantone.

Ces deux variantes d’orange déploient leur dynamisme et leur énergie positive sur les murs et s’accordent à merveille avec un design en bois naturel. Pour un peu plus de douceur, misez sur des pastels, notamment le vieux rose et le vert d’eau.

Apaisantes, légères et élégantes, ces couleurs se déclinent à petites ou à grandes doses et du sol au plafond pour créer une atmosphère un brin vintage façon fifties.

Crédence fantaisie

Pour pimenter un peu la déco de votre cuisine et lui donner une touche d’originalité et de personnalité, optez pour une crédence qui sorte de l’ordinaire ! Carreaux peints façon azulejos ou tôle pour un esprit industriel chic, tout est permis !

Lire aussi : Le Doc du Meuble

Les clés d’un home staging réussI

L’émission Maison à vendre a contribué à lancer un nouveau marché dans le secteur de l’immobilier :
le home staging. Zoom sur une profession en construction. Face à un marché immobilier en berne,
toutes les solutions sont bonnes pour parvenir à céder son logement. Le home staging en fait partie.

Il consiste littéralement à mettre en scène le bien afin d’en faciliter la vente. Apparu dans les années soixante-dix aux États-Unis, ce concept y est devenu systématique. Environ 80 % des biens en vente outre-Atlantique sont home stagés par les agents immobiliers.

En France, le home stager s’affiche comme un consultant hybride, à mi-chemin entre l’architecte d’intérieur, le décorateur et l’agent immobilier, faisant figure de missionnaire dans ce marché de niche lancé en 2007-2008. La valorisation immobilière, déclinaison hexagonale du terme, représente aujourd’hui moins de 1 % des ventes pour quelque 600 home stagers.

Mais la profession a le vent en poupe, grâce notamment à l’émission de Stéphane Plaza, Maison à vendre, diffusée sur M6. Avec plus de trois millions de téléspectateurs réguliers, c’est la meilleure vitrine du métier. Toutefois, elle véhicule une vision extravagante du concept, éloignée de la pratique.

La réalité du home staging

Pour des raisons d’image, l’agent immobilier vedette de la chaîne oscille entre les principes du home staging et une rénovation à la Valérie Damidot version discount. Le sol PVC imitation parquet, utilisé régulièrement pour recouvrir les carrelages démodés, en est l’exemple le plus frappant. Mais le fondement même du home staging est en réalité de limiter les travaux à quelques coups de peinture sobre, réservés aux murs très abîmés.

Si l’on prend le cas d’une cuisine rustique restée dans son jus avec papier peint fleuri et meubles en formica, mieux vaut ne pas y toucher mais fournir un devis de travaux aux acheteurs potentiels. Il n’y a en effet aucun intérêt à dépenser de l’argent pour faire du moderne bas de gamme. La force du concept tient plutôt dans la valorisation des espaces, de la luminosité et de la facilité de circulation. Autant d’éléments qui passent avant tout par une épuration et une harmonisation des lieux.

Quant à la décoration pure, là aussi il y a une astuce. Alors que Plaza annonce en général des frais compris entre 2 et 5 % du prix de vente – soit plusieurs milliers d’euros ! –, les home stagers ont des tarifs beaucoup plus abordables. Coussins, parure de lit, tapis ou encore tables d’appoint sont prêtés ou loués jusqu’à la vente, afin de créer l’unité tant recherchée.

Des tarifs abordables

Si le diagnostic des besoins coûte à lui seul environ 200 €, la prestation totale avoisine les 1 000 €. Mais ce coup de pouce peut être gratuit ! Certains réseaux professionnels spécialisés en la matière proposent ainsi un audit du logement, sa mise en scène, le prêt d’objets et la prise de photos pour illustrer l’annonce de vente. Soit un coût global de quelque 1 500 €, qui sera intégralement remboursé au client par l’agent immobilier partenaire, contre l’assurance d’une cession rapide et au juste prix. Car si le home staging ne permet pas de vendre au-dessus des tarifs du marché, il réduit largement la marge de négociation des éventuels acquéreurs.
Alors que la majorité des gens laissent leur bien invendu pendant de nombreux mois, avant de faire appel à un home stager, faites place nette dans votre intérieur dès le départ. Ce seront autant d’acheteurs potentiels en plus et de visiteurs rebutés en moins.

Les clés du home staging

  • Ranger : pas de linge étendu, de vêtements qui traînent, de vaisselle sale…
  • Dépersonnaliser : exit les murs de photos souvenirs, les collections de timbres et d’objets divers.
  • Éviter les odeurs : dehors les relents de cuisine, d’encens ou de litière, qui peuvent incommoder l’acheteur.
  • Désencombrer : supprimez les accumulations d’objets et libérer vos petites pièces de leur mobilier trop imposant pour une impression d’espace.
  • Soigner les finitions : un interrupteur de guingois, une porte qui grince, une ampoule à nu ou du papier peint déchiqueté par le chat donnent une image dégradée du bien.

La peinture au bout du rouleau

Rien de tel qu’un bon coup de pinceau pour rafraîchir et redonner vie à son intérieur. Mais encore faut-il savoir choisir la bonne peinture et les finitions adéquates en fonction de la pièce que l’on souhaite retaper. Petite mise au point sur les différentes possibilités qui s’offrent à vous…

À l’eau ou à l’huile ?

En matière de peinture, deux grandes catégories se disputent le marché : les glycéros (à l’huile) et les acryliques (à l’eau). Toutes deux se composent d’un solvant comme l’alcool, de pigments colorés et d’un liant telles que la gomme ou la résine.

Chaque fabricant ajoute ensuite son ingrédient magique pour obtenir un produit plus couvrant ou qui sèche plus vite. La différence entre les peintures à l’huile ou à l’eau réside principalement dans leur utilisation. Les premières adhèrent mieux au support et sont souvent plus couvrantes, mais elles dégagent aussi beaucoup d’odeurs et sont plus nocives du fait des nombreux solvants qu’elles contiennent.

À l’inverse, les peintures acryliques sont moins chimiques, sèchent rapidement, se nettoient simplement avec de l’eau mais ne sont pas lessivables comme la glycéro. La plupart du temps, elles nécessitent aussi de passer plusieurs couches mais les nouveaux produits s’accrochent de mieux en mieux à tous les matériaux.

Il faut encore noter l’existence récente des peintures alkydes qui combinent les avantages de l’acrylique et de la glycéro, mais elles sont, pour l’instant, rarement employées.

Mate, brillante ou satinée ?

L’autre critère de choix, c’est la finition. Tout bricoleur amateur s’est un jour retrouvé face à cette interrogation : « dois-je choisir une finition mate, brillante ou satinée ? ». Et cette question n’est pas totalement inutile…

La finition mate est la plus classique, la moins chère et assure un effet uniforme, c’est pourquoi elle est souvent appliquée dans les pièces à vivre et sur les plafonds. Elle est d’autant plus utile lorsque le mur présente des petits défauts car elle couvre parfaitement les imperfections.

Les produits satinés, eux, sont les plus vendus car ils ont le double avantage de réfléchir la lumière et de masquer les défauts du mur. Mais cette finition ne tolère pas la moindre trace de pinceau, d’où l’intérêt de soigner particulièrement l’application.

L’effet satiné s’adapte bien au salon et plus généralement aux endroits de passage comme une entrée ou un couloir. Quant aux peintures brillantes, elles doivent être réservées aux murs exempts de toute imperfection car elles réfléchissent la lumière et mettent en valeur le moindre détail.

C’est une finition idéale pour les petits espaces et les salles d’eau. Enfin, les peintures laquées font rarement chavirer le cœur des bricoleurs car leur pose est extrêmement complexe. Pourtant, elles peuvent faire des merveilles sur les surfaces lisses en créant notamment un effet miroir très moderne.

Lire aussi : Les couleurs de Méline ; La peinture plus belle au naturel ; Iñaki Alzuyet, artisan peintre

Cuisine : des aménagements malins

S’offrir une nouvelle cuisine, c’est aussi rêver à plus de confort et de fonctionnalité. Cela tombe bien ! Les nouveaux modèles mettent l’accent sur l’ergonomie et les équipements haut de gamme.

En perpétuelle transformation, la cuisine ne cesse de se réinventer pour imaginer des aménagements toujours plus pratiques et esthétiques. Un temps ouverte, on l’a aussi connue fermée ou carrément fondue dans le salon pour les intérieurs les plus contemporains.

Aujourd’hui, si les lignes et les goûts en matière de design sont multiples, un point fait l’unanimité chez les cuisinistes : la fonctionnalité ! Ergonomie et rangements à gogo sont désormais les maîtres mots des cuisines modernes. Une tendance d’autant plus exacerbée que les équipements professionnels font désormais fureur chez les particuliers.

La fonctionnalité avant tout

Jamais une pièce de la maison ne se sera autant métamorphosée ! De la petite cuisine des villes aux grands espaces de la campagne, la cuisine a su évoluer en fonction des mœurs.
Depuis quelques années, elle se veut ouverte sur le salon et familiale pour profiter de ses convives au maximum. Derrière les fourneaux, la révolution a aussi eu lieu ! Plus question de se contenter de placards ni de simples étagères.
La fonctionnalité et l’ergonomie du mobilier sont tels que les espaces de déplacement sont plus larges et mieux adaptés aux gestes des cordons-bleus.
Plus larges, les meubles se font aussi moins hauts : on privilégie les rangements vers le bas ou à portée de main. Certains cuisinistes proposent même des cuisines modulaires, pourvues d’aménagements sur mesure particulièrement adaptés à ceux qui passent beaucoup de temps devant leurs casseroles.
Les tiroirs sont accessoirisés et intégrés dans le plan de travail ou les étagères, les systèmes coulissants sont multipliés pour apporter de la profondeur aux rangements et les angles sont optimisés grâce à des étagères pivotantes.

La crédence ne sert plus seulement à protéger les murs des projections d’eau et de graisse, mais devient également un support pour les accessoires et les ustensiles en tout genre. Certains poussent le vice encore plus loin en intégrant des LED au fond de leur évier, histoire de s’offrir une meilleure luminosité en toutes circonstances.

Comme les pros

En parallèle de ces aménagements bien pratiques, d’autres voient encore plus grand en se concoctant une vraie cuisine de pro ! Est-ce la folie des émissions culinaires qui pousse ainsi les particuliers à suréquiper leurs modèles ?

Toujours est-il que les lignes épurées, l’inox, les plans de travail et les éviers grand format sont désormais les chouchous de nos domiciles. À défaut de se transformer en Philippe Etchebest, les particuliers qui cuisinent beaucoup optent pour des modèles design et haut de gamme.

Les fours à vapeur détrônent petit à petit ceux à chaleur tournante, tandis que les pianos de cuisson à cinq feux – de préférence à gaz – permettent d’assurer une cuisson optimale. Les tiroirs chauffe-plats, les hottes ultra-silencieuses et performantes, mais aussi les équipements pour garder ses assiettes au chaud entrent petit à petit dans les cuisines des gastronomes.

Bien sûr, ces modèles triés sur le volet restent néanmoins réservés aux gros budgets. Côté hygiène, l’inox et le liège détrônent le carrelage et le métal. Totalement imperméables et faciles à nettoyer, ces matériaux colonisent sans mal les plans de travail et les crédences.

Marius Aurenti

Faire corps avec la matière

Matières Marius Aurenti, pionnier du béton ciré millimétrique, crée et perfectionne les plus belles matières décoratives depuis plus de 30 ans.
Un magasin vient de s’ouvrir au Rond-point de l’Europe à Biarritz (à côté de l’agence Stéphane Plaza).

Venez découvrir le Béton Ciré, le mobilier et la peinture végétale.

Le Béton ciré Classic/ Mortier fin lissé, des Matières Marius Aurenti peut être appliqué au sol et sur les murs dans les cuisines, salles de bains, douches à l’italienne, plans de travail et plans vasques, sur du mobilier et même en extérieur, dans les piscines, etc.

Créateur du béton ciré millimétrique dans les années 1990, Matières Marius Aurenti n’a eu de cesse, depuis, de perfectionner cette matière pour lui donner une finesse et une qualité exceptionnelles.
Mise au point dans nos laboratoires, la technologie Blush rend notre béton ciré pour sols extrêmement qualitatif et résistant.

Comparativement, aucun revêtement ne présente une telle résistance mécanique sur une si faible épaisseur d’application.
Le Béton ciré Classic Marius Aurenti est disponible en kit et dans 71 teintes, exclusivement élaborées à partir de pigments naturels en poudre. La composition du Béton ciré, matière minérale à 95%, en fait un enduit chaleureux, aux teintes subtiles, tout en nuances.

Au fil des années, Marius Aurenti a élaboré des traitements permettant de multiplier l’utilisation du Béton ciré dans l’habitat résidentiel, les hôtels, boutiques et restaurants.
Idéal en rénovation, on peut appliquer le Béton ciré directement sur un ancien carrelage sain grâce à un primaire d’accroche spécifique.

MA’s s’engage aujourd’hui à assurer le Béton ciré Classic avec une garantie de non fissuration sur 15 ans. Cette assurance couvre les fissures intrinsèques qui pourraient survenir dans le matériau, à l’exclusion des mouvements du support et d’un usage inapproprié du produit.

Elle couvre à la fois la matière et sa mise en oeuvre, dans le respect de l’intégralité du processus Marius Aurenti, par une entreprise dûment formée.

Matières Marius Aurenti
5 avenue Mohernando – Biarritz
www.mariusaurenti.comFacebook : mariusaurentibiarritz

Le faux-parquet investit toutes les pièces

S’ils prennent facilement l’apparence du bois, ces revêtements ne font pourtant qu’imiter ses essences. Lino, carrelage, dalles de pierre ou sol stratifié jouent avec les ressemblances pour réchauffer les pièces de la maison.

Le plastique, c’est fantastique

On croyait le linoléum oublié et le PVC trop cheap… eh bien, pas du tout ! Aujourd’hui, ces revêtements de sol refont surface et séduisent les amateurs de bois. Moins coûteux, plus légers, plus étanches et plus simples à poser qu’un parquet traditionnel, ils cumulent les avantages tout en adoptant des aspects différents pour imiter parfaitement toutes les essences de bois. Y compris celles qui n’existent pas !
Bon à savoir : si on les confond parfois, il existe une différence de nature entre le lino et le PVC. Le premier est un produit naturel qui, comme son nom l’indique, est composé d’huile de lin, additionnée de résines naturelles, de farine de bois, de pigments et de charges minérales sur un support de toile de jute. Le second est créé à partir de plastifiants et de charges minérales.

Faux parquets, vrais amis

Derrière l’appellation de parquet stratifié, se cachent en réalité deux types de sol : le parquet contrecollé, qui se compose d’une couche de bois noble, plus ou moins épaisse, collée sur un support latté ; et le sol stratifié qui est avant tout un support aggloméré sur lequel on a apposé un décor bois. Dans les deux cas, une dernière couche permet de garantir la stabilité et la rigidité de l’ensemble grâce à la pose de résine vinylique étanche.
Enfin, le carrelage ou les dalles de pierre permettent d’allier la beauté du bois et une solidité extrême. Cette dernière option sera privilégiée dans les zones à fort passage, comme la cuisine, le séjour ou la salle de bains… Mais mieux vaut alors miser sur le chauffage au sol pour un rendu un brin plus chaleureux.

Le match de la pose

Si les imitations de parquet ne peuvent pas rivaliser avec les qualités d’isolation d’un véritable sol en bois, elles restent néanmoins imbattables en matière de coût et de pose.
Le lino et le PVC, qui existent aussi sous forme de dalles ou de lames, se clipsent et se déclipsent à votre guise. Le revêtement stratifié s’installe lui aussi facilement grâce à sa pose flottante. Adieu donc clous et autres colles qui exigent une bonne technique et beaucoup de patience.
Pour le carrelage, il faudra se munir du bon vieux maillet et de la taloche en n’oubliant pas les croisillons. Modernité oblige, les carreaux se présentent désormais dans un format identique aux lames de parquet et ne nécessitent pas de double encollage.

Lire aussi : Prism ; Cocoynacq ; Marius Aurenti

Le Doc du Meuble

Fabrication, Rénovation Meubles & Cuisines

Artisan ébéniste d’art spécialisé dans la fabrication sur mesure de meubles et cuisines, marqueterie et restauration de mobilier ancien, il est le professionnel que vous attendez !

Installé à Meilhan dans les Landes (à 15 min de Mont-de-Marsan et 20 min de Dax), le Doc du meuble met 25 ans d’expérience à votre service pour tous vos projets d’ébénisterie d’art, de marqueterie et de restauration de mobilier ancien. Cet expert réalise aussi vos dressings et vos placards sur mesure !

Nouveau : Inova Cuisine

Doc du Meuble vous propose désormais la vente et pose de cuisine sur mesure à prix compétitifs, 100% fabrication française, à des prix attractifs : moins cher qu’un cuisiniste traditionnel, la qualité artisanale en plus. Un seul interlocuteur de l’étude à la pose de votre projet de cuisine neuve ou rénovation de cuisine !

Le Doc du Meuble met son savoir-faire au service de la réalisation de votre projet de cuisine sur mesure en neuf ou en rénovation de cuisine dans les Landes (40) et au pays basque.

Vous recherchez le cuisiniste professionnel de confiance qui saura vous apporter les meilleures idées et solutions à votre projet ? Vous souhaitez trouver un projet de qualité, respectant votre budget mais sans renier à la solidité et à la pérennité ou à l’esthétique de votre cuisine ?

Les prestations du cuisiniste
• Réalisation des plans :
croquis mains et plan 3D pour l’implantation de votre cuisine
• Fabrication 100 % française : en partenariat avec les cuisines INOVA.
• 200 couleurs de plan de travail et grands choix de matériaux (massif, stratifié, granit, silestone etc…)
• Grands choix de façades de meuble : bois massif, mélaminé, stratifié, laqué, etc…
• Équipement électroménager de qualité pour une cuisine équipée de qualité.

NOUVEAU Show Room sur rendez-vous
2021 route de Lesgouret (Taloute)
40400 Meilhan – 06 89 08 59 19
www.restauration-meubles-landes.com

FB : le Doc du Meuble

Lire aussi : Le retour en vogue du bois ; Quel toit ? ; Meubles Amets ; Charpente Cocoynacq ; Scierie Graciette Bois40 ; Quand le rondin fait la déco ; Doc du meuble ; Installation d’une cuisine ; Cuisine exit les poignées ; Assurance

Hourquet et Fils

L’entreprise Hourquet et Fils est située à Hagetmau dans les Landes, et intervient dans toute l’Aquitaine et le grand Sud-Ouest pour décorer votre maison. Faites appel à elle pour tous les services de réfection de sièges anciens, sièges contemporains, fabrication de rideaux et stores intérieurs ou extérieurs. Les literies, paillages, cannages trouvent aussi un grand choix de tissus de différents créateurs. Entreprise familiale depuis 1981, elle vous propose un « travail à l’ancienne » avec des méthodes traditionnelles. L’entreprise Hourquet et Fils réalise de la décoration sur mesure.

Tapissier

L’entreprise rénove le mobilier, et réalise toutes sortes de réfections de la plus traditionnelle à la plus contemporaine que ce soit un fauteuil, un canapé, une chaise, pour leur donner un nouveau look, un nouveau design ou pour leur apporter simplement une deuxième vie.

Décorateur

Elle aide à faire de votre habitat un lieu de vie unique, qui vous correspond parfaitement. Pour cela, Hourquet & Fils proposent des prestations partant de simples conseils à domicile à la réalisation de votre projet.

Rideaux et voilages

L’entreprise divulgue ses conseils pour revisiter et relooker votre intérieur et offre à l’appui une gamme très importante de tissus de différents fabricants ou vous trouverez tout un ensemble de coordonnés qui vous permettrons de décliner plusieurs nuances de couleurs et de matières dans vos pièces.
Vos rideaux seront réalisés avec toutes sortes de finitions de tringleries adaptées à votre intérieur, mais aussi de stores, partant du store rouleau le plus simple au plus sophistiqué, en passant par les stores bateau, stores vénitiens et autres gammes de stores.

Réfection

Votre mobilier est restauré de la manière la plus adaptée pour le confort et l’ergonomie selon votre demande. L’entreprise réalise aussi bien une réfection mousse pour un meuble contemporain, qu’une restauration à l’ancienne pour un fauteuil d’époque.
Les différentes étapes de la garniture à l’ancienne : Pose des sangles puis mise en place des ressorts, guindage des ressorts, piquage de la toile jute, pose du crin végétal, piquage et mise en forme du de la garniture, pose du crin animal pour le confort et adoucir les formes et pose d’une toile blanche et d’un molleton. Votre garniture est prête pour vous accueillir pendant 15 à 20 ans si vous l’utilisez tous les jours et accueillir le tissu de votre choix.

Tapissier Décorateur Hourquet Et Fils
sarl mht – Aquitaine & Grand Sud Ouest
143 Rue Pascal Duprat – HAGETMAU
05 58 79 50 99 – 06 78 96 26 78
hourquet.mht@orange.fr
www.hourquet-decoration.comFacebook

Lire aussi : Le cannage fait un carton

Envie de Jardin pour le Printemps prochain ? Avec G. Despagnet

Vous avez besoin d’un paysagiste !

Allez chez Guillaume Despagnet :
Luxe, calme et volupté assurés…

g-despagnet.fr

Création végétale, Conception, Allée, Terrasse, Clôture, Bassin, Décoration, Éclairage.

Grâce à une équipe aux compétences multiples, G.Despagnet vous offre une gamme de savoir-faire aussi variés que complémentaires, ce qui est l’essence même du métier de paysagiste. C’est avec fierté que l’entreprise G.Despagnet se qualifie d’ensemblier du jardin, capable de crée des jardins de terrasse, aussi bien que des jardins de plusieurs centaines de mètres carrés. Venez nous rencontrer pour donner vies à votre projet de jardin !

120 route de Mont de Marsan
SAINT MARTIN D’ONEY
05 58 52 00 97
www.g-despagnet.frcontact@g-despagnet.fr

Lire aussi : Un potager d’intérieur ; Envie de jardin au printemps ; Un éclairage au top pour votre jardin ; Comment végétaliser votre terrasse à l’ombre ? ; Paysagiste Pépinière Brethes

Les couleurs de Méline

La qualité accessible à tous, faîtes appel à une experte en peinture !

peinture & décoration – Intérieur & Extérieur

Passionnée par son métier, Méline exerce depuis 10 ans dans la peinture en bâtiment. Être une femme dans ce milieu masculin n’est pas un handicap, au contraire, c’est un atout !

Elle aime conseiller ses clients afin de tout mettre en œuvre pour réaliser toutes leurs envies déco, suivant leurs idées, les possibilités techniques, les tendances du moment tout en maitrisant leur budget.

Elle est affiliée maître en couleurs, formation et diplôme délivrés par le groupe Akzonobel (Astral).

Elle travaille avec Landes Peinture (son fournisseur), qui ouvre un nouveau magasin d’ici quelques semaines, un futur showroom magnifique !
Grâce à un large choix de gamme et de produits (peintures, revêtements de sols, papiers peints et toutes finitions utiles…) une multitude de projets sont réalisables.

Les couleurs de Méline
Rivière Saas et Gourby
06 23 80 34 85

Lire aussi : Le retour en vogue du bois ; Un coach pour ma déco ; Hourquet & Fils Tapissiers ; Quand le rondin fait la déco ; HD Sièges ; Antiquités Hélène & Nicolas

Prism, Votre spécialiste des traitements de sols

Spécialisé depuis près de 30 ans dans le traitement des sols sur le Pays Basque et le sud des Landes, PRISM vous propose le ponçage et la vitrification des parquets, le traitement de l’ensemble des sols poreux (terre cuite, pierre, carreaux de ciment, béton), et la cristallisation de marbre.

La société Prism vous propose le ponçage de parquets anciens, traditionnels ou brut et leur mise en teinte si vous avez choisi une autre couleur que leur teinte naturelle. Vous pouvez également opter pour une vitrification, l’application de cire ou un huilage qui nourrit le parquet en profondeur.

En ce qui concerne les matières poreuses comme les terres cuites, les carreaux de ciment ou la pierre, PRISM s’occupe du décapage et de la mise en cire de vos matériaux afin de les rendre imperméables aux taches.

PRISM intervient également pour la rénovation de vos sols en marbre et granito afin de leur redonner tout leur brillant. L’équipe saura vous orienter sur un polissage ou un ponçage au diamant pour une rénovation en profondeur. Cette préparation sera suivie d’un poly-brillant à la poudre sans plomb pour une belle finition

30 ans d’expérience à votre service, 30 ans d’expérience pour donner un nouvel éclat à vos sols !

19, allée du Moura
ZA La Négresse
Biarritz
05 59 41 47 48
www.prism-biarritz.com

Lire aussi : Quel toit ? ; Durou & fils ; Assurance ; Cocoynacq ; Quel portail

Nouveaux jeux de textures

Après le triomphe du rotin, du jute et de l’osier ces dernières années,
de nouvelles matières conquièrent peu à peu nos intérieurs.

Laine bouclée, cuir, papier et velours distillent une atmosphère plus intimiste pour transformer notre foyer en un cocon douillet.

Pour donner à votre home sweet home un peu de cachet et de
confort, rien de tel que de miser sur des textures de caractère qui
structurent l’espace et confèrent de la personnalité à vos pièces à
vivre. Cette année encore, la sphère design joue la carte du naturel
avec des matériaux bruts. Gages authenticité, laine bouclée, cuir et
velours subliment les intérieurs de leur aura voluptueuse. Découvrez
comment distiller ces matières tendance et cosy dans votre foyer.

La laine bouclée, un retour au naturel remarqué

On adorait déjà le shearling, la peau lainée retournée, sur les
revers de nos vestes d’hiver. Plébiscitée pour la douce chaleur qu’elle
procure, cette matière duveteuse fait une entrée remarquée dans
le milieu de la décoration dans sa version bouclée et immaculée.
Tendance phare cette année, elle enveloppe mobilier, tapis et
coussins de sa texture cotonneuse réconfortante pour nous aider à
mieux affronter les basses températures de la morne saison.

Aussi douillette que sophistiquée, on l’adopte sans hésiter au salon sur nos fauteuils, poufs et canapés où il fera bon s’affaler. Dans la chambre à coucher, on l’incorpore sous la forme de plaids, tapis et coussins pour transformer cette pièce en cocon de bien-être.

Si la couleur permet d’apporter de la chaleur, on préfère toutefois la laine bouclée déclinée dans un camaïeu de blancs, afin de conserver son aspect naturel. Relativement sobre, elle saura trouver sa place dans votre foyer, quel que soit votre style de déco.

Une touche de velours

Doux, enveloppant et réconfortant, le velours, star de l’hiver dernier,
conserve une place de choix dans toutes les pièces de la maison où
l’on souhaite créer une ambiance cocooning. Synonyme de luxe,
ce textile précieux et un brin désuet offre une véritable sensation de
caresse sur la peau.

Suivant la mouvance du style Art déco, il est l’un des revêtements favoris pour les assises, chaises et fauteuils qui se parent de ce tissu chic.
Côté coloris, le velours s’accorde avec une vaste palette de teintes.
Pour conserver une atmosphère feutrée dans son habitat, on optera
pour des couleurs profondes et intenses comme le bordeaux, le vert
sapin ou le bleu nuit. Apaisant, ce dernier s’invite volontiers dans la
chambre à coucher où ses tons sombres sont propices à la relaxation
et au repos. Plutôt fan de vintage? Misez sur une banquette en
velours vieux rose ou un sofa XXL pour donner un coup de peps à une
déco sobre. Vous pouvez également recouvrir votre tête de lit ou vos
coussins de ce matériau velouté pour créer un effet cosy et élégant.

Le cuir, la classe indémodable

Matière noble par excellence, le cuir séduit par son authenticité et sa
versatilité. Cette année, on le choisit capitonné et en fini suédé, pour
plus de confort. Il trouvera évidemment une place de choix sur nos
fauteuils et canapés, mais aussi sur nos accessoires déco : patères,
coussins, presse-papiers, porte-magazine, etc. Il se marie avec tous les
styles d’intérieur, industriel, ethnique, contemporain, rural, nordique,
bord de mer ou art déco. Vous pouvez donc l’adopter les yeux fermés !

Le papier pour des suspensions tout en légèreté

Passées de mode depuis plusieurs années, les lampes en papier reviennent sur le devant de la scène. Les lanternes boules classiques se réinventent pour prendre mille et une formes oniriques. Nuages,
oiseaux ou fleurs subliment les chambres d’enfants en leur insufflant une ambiance féerique, tandis que les silhouettes géométriques
apportent une touche graphique aux intérieurs contemporains.
Tendances et originales, elles diffusent une lumière tamisée et chaleureuse qui invite à la langueur et à la détente.

Avec leur prix modeste, ces luminaires en papier sont très appréciés des petits budgets et offrent un design plus abordable que leurs
homologues en verre ou en métal forgé.

Lire aussi : Le retour en vogue du bois ; Un coach pour ma déco ; Hourquet & Fils Tapissiers ; Quand le rondin fait la déco ; HD Sièges ; Antiquités Hélène & Nicolas