Hourquet et Fils

L’entreprise Hourquet et Fils est située à Hagetmau dans les Landes, et intervient dans toute l’Aquitaine et le grand Sud-Ouest pour décorer votre maison. Faites appel à elle pour tous les services de réfection de sièges anciens, sièges contemporains, fabrication de rideaux et stores intérieurs ou extérieurs. Les literies, paillages, cannages trouvent aussi un grand choix de tissus de différents créateurs. Entreprise familiale depuis 1981, elle vous propose un « travail à l’ancienne » avec des méthodes traditionnelles. L’entreprise Hourquet et Fils réalise de la décoration sur mesure.

Tapissier

L’entreprise rénove le mobilier, et réalise toutes sortes de réfections de la plus traditionnelle à la plus contemporaine que ce soit un fauteuil, un canapé, une chaise, pour leur donner un nouveau look, un nouveau design ou pour leur apporter simplement une deuxième vie.

Décorateur

Elle aide à faire de votre habitat un lieu de vie unique, qui vous correspond parfaitement. Pour cela, Hourquet & Fils proposent des prestations partant de simples conseils à domicile à la réalisation de votre projet.

Rideaux et voilages

L’entreprise divulgue ses conseils pour revisiter et relooker votre intérieur et offre à l’appui une gamme très importante de tissus de différents fabricants ou vous trouverez tout un ensemble de coordonnés qui vous permettrons de décliner plusieurs nuances de couleurs et de matières dans vos pièces.
Vos rideaux seront réalisés avec toutes sortes de finitions de tringleries adaptées à votre intérieur, mais aussi de stores, partant du store rouleau le plus simple au plus sophistiqué, en passant par les stores bateau, stores vénitiens et autres gammes de stores.

Réfection

Votre mobilier est restauré de la manière la plus adaptée pour le confort et l’ergonomie selon votre demande. L’entreprise réalise aussi bien une réfection mousse pour un meuble contemporain, qu’une restauration à l’ancienne pour un fauteuil d’époque.
Les différentes étapes de la garniture à l’ancienne : Pose des sangles puis mise en place des ressorts, guindage des ressorts, piquage de la toile jute, pose du crin végétal, piquage et mise en forme du de la garniture, pose du crin animal pour le confort et adoucir les formes et pose d’une toile blanche et d’un molleton. Votre garniture est prête pour vous accueillir pendant 15 à 20 ans si vous l’utilisez tous les jours et accueillir le tissu de votre choix.

Tapissier Décorateur Hourquet Et Fils
sarl mht – Aquitaine & Grand Sud Ouest
143 Rue Pascal Duprat – HAGETMAU
05 58 79 50 99 – 06 78 96 26 78
hourquet.mht@orange.fr
www.hourquet-decoration.com – Facebook

DUROU & FILS

Spécialiste de l’isolation en neuf et rénovation

Implantée depuis 20 ans dans les Landes (40) à Hagetmau, la SARL Durou & Fils vous propose son savoir-faire pour des travaux de plâtrerie et d’isolation en neuf ou en rénovation.
Envie d’isoler votre maison, créer votre espace chez vous ou encore rénover votre bien ? Faîtes appel à notre équipe de professionnels afin d’étudier votre demande, vous serez charmé par son savoir-faire et sa dynamique. L’entreprise familiale constituée d’ouvriers fidèles et soudés sera ravie de concrétiser votre projet.

En choisissant notre entreprise, vous réaliserez des économies d’énergie :

Vous serez heureux d’apprendre que nous sommes labellisés RGE. Grâce à ce label, lorsque vous ferez appel à notre entreprise pour la réalisation de vos travaux d’isolation, vous bénéficier d’aides telles que la TVA à 5,5% ou encore 30% de crédit d’impôt pour la transition énergétique : CITE (pour les habitations récentes qui ont moins de 2 ans). Vous pourrez également bénéficier de la prime énergie CEE qui pourra vous aider à financer une partie ou l’intégralité de vos travaux de rénovation énergétique. L’entreprise propose également les travaux d’isolation à 1 € sous conditions de revenus.

Choisir Durou & Fils, c’est choisir la qualité :

Désireux de vous offrir un service de la meilleure qualité possible et parce que vous êtes exceptionnel, l’entreprise utilise des matériaux d’excellente qualité visant l’innovation et également le respect de l’environnement. Nous travaillons, en l’occurrence, avec les plus grandes marques connues sur le marché de la plâtrerie et de l’isolation telles que : SINIAT et KNAUF.
Pour l’isolation, le choix se porte sur une laine de verre à partir de verre recyclé (jusqu’à 80%), elle est constituée seulement de liants à base végétale contribuant à un climat ambiant sain. Pour la plâtrerie, l’entreprise privilégie des plaques de plâtre 100% recyclable. La laine de verre et les plaques de plâtres sont également fabriquées en France.

Travaux d’isolation thermique naturelle :

Soucieuse de l’environnement, l’entreprise propose également des travaux d’isolation thermique avec des produits naturels en construction neuve tout comme en rénovation grâce à des panneaux en fibres de bois de la marque GUTEX. Cette isolation répond de manière optimale aux exigences en matière de physique d’une construction et également d’écologie. Choisir Durou & Fils c’est aussi faire un pas pour l’écologie.

SARL Durou & Fils
86 route de Monségur
40700 Hagetmau
05 58 79 04 11 – 06 31 35 79 39
durou.platrerie@gmail.com

Envie de Jardin pour le Printemps prochain ?

Création végétale, Conception, Allée, Terrasse,
Clôture, Bassin, Décoration, Éclairage.

Grâce à une équipe aux compétences multiples, G.Despagnet vous offre une gamme de savoir-faire aussi variés que complémentaires, ce qui est l’essence même du métier de paysagiste. C’est avec fierté que l’entreprise G.Despagnet se qualifie d’ensemblier du jardin, capable de crée des jardins de terrasse, aussi bien que des jardins de plusieurs centaines de mètres carrés. Venez nous rencontrer pour donner vies à votre projet de jardin !

120 route de Mont de Marsan
SAINT MARTIN D’ONEY
05 58 52 00 97
www.g-despagnet.fr – contact@g-despagnet.fr

COCOYNACQ

Entreprise familiale crée à Mimbaste dans le département des Landes en 1993, la famille COCOYNACQ est spécialisée dans la conception de charpente traditionnelle, met à votre service son expérience et son savoir faire afin de répondre au mieux à vos attentes.
La société réalise tous vos travaux de rénovation de charpente bois traditionnelle et de couverture pour vos projets de construction neuve. Une équipe de charpentiers couvreurs professionnels à votre écoute pour vous conseiller et vous guider afin de protéger et conserver votre patrimoine. Elle se déplace sur un rayon de 50 kilomètres environ autour de Mimbaste et reste à votre disposition pour des travaux neufs ou de rénovation comme :

• la conception de charpente bois traditionnelle (taillée individuellement dans nos ateliers)
• la réalisation de la couverture (tuiles mécaniques)
• la pose de fenêtre de toit
• la conception de solivages apparents
• la conception de votre terrasse couverte bois
• la conception d’abris bois de jardin
• la conception de mezzanine bois y compris l’escalier sur mesure
• la fourniture et pose de plancher bois (parquet…)
• la fourniture et pose de lambris bois (murs et plafonds)
• la restauration de toute charpente traditionnelle bois
• la remaniement de tuile canal
• la révision de toiture
• le nettoyage de toiture
• le démoussage de toiture
• la réparation de toiture
• l’isolation de toiture (extérieur et intérieur)
• l’aménagement en bois des combles y compris isolation et la pose de fenêtre de toit

Les Écureuils
355 Chemin de Cordemulet
40350 Mimbaste
05 33 04 01 14

L’Atout Confort

Le concept :

À Soustons le magasin Arrivages existe depuis 2008 et propose literies et salons à prix abordable sur 325 m² et plus encore! Sa gérante Nathalie Gabos, conseillère de vente à la boutique depuis 10 ans, a une conception bien précise de la relation au bien-être. C’est parce que chacun a une notion spécifique du confort qu’il est essentiel d’établir une relation de confiance avec le client. Il est vrai que l’on entre là dans son univers intime.

Le choix adéquat de la literie :

La découverte du client est essentielle pour un bon diagnostic. Nathalie questionne sur la nature du matelas existant et les souhaits du client : plutôt ferme, souple ou moelleux ?

Le test sur les matelas d’expo est très révélateur lorsque l’on observe les comportements de l’usager. Il faut être attentif aux messages inconscients du corps pour bien conseiller. En matière de suspensions, la gamme est vaste : entre ressorts, latex, mousse de polyuréthane, mousse à mémoire de forme ou mixte, parmi les grandes marques françaises qu’elle propose comme Bultex, Epéda, Mérinos, Qualirêve. On prend le temps de bien réfléchir ensemble, nous confie Nathalie afin que mes clients soient sûrs d’avoir pris la bonne décision.

Tous les styles de salon
sur-mesure :

Même modus operandi pour le salon car certains sont partagés entre assise tonique ou moelleuse. Ces instants de choix sont intimement liés aux profils de chacun en matière de goût, besoins, aspirations … C’est pourquoi, même si la tendance est aux tissus faciles à entretenir, dans des teintes neutres comme le grège, le taupe, le gris que l’on agrémente avec quelques coussins, chaque modèle peut aussi se fabriquer sur mesure dans les dimensions adaptées à son intérieur, ses matières et couleurs préférées.

La livraison :

La livraison et la reprise de l’ancien mobilier pour déchetterie sont assurées par Nicolas notre livreur, qui est attentif aux gens et au travail bien fait.

Rue Maoucout (derrière E. Leclerc Sports)
40140 SOUSTONS
05 58 56 08 70
stewunjo@gmail.com

Travaux à faire l’hiver : la to-do list

La grisaille et le froid sont là, mais ce n’est pas pour autant qu’il faut se laisser abattre. Et si on profitait de cette accalmie pour avancer les travaux de notre maison ? Petit topo.
Comme en jardinage, il existe une saison idéale de réalisation pour chaque type de travaux. L’hiver présente plusieurs avantages. Cette période calme est le moment parfait pour réfléchir et établir tranquillement la liste des choses à prévoir et à venir, en particulier pour le printemps. On fait des plans, on prend contact avec les artisans et on compare les devis en prenant son temps. Mais on peut également réaliser certains petits travaux, qu’on laisse de côté le reste de l’année, et qui concernent autant l’intérieur que l’extérieur.

Isoler les combles

Il vous semble sentir un léger courant d’air ? C’est généralement en plein hiver que l’on s’aperçoit des petits problèmes liés au chauffage et à l’isolation. Sachez que les combles sont très souvent responsables des déperditions de chaleur, donc s’ils ne sont pas correctement isolés, il est grand temps de s’y mettre ! Tant que vous y êtes, faites aussi le tour des fenêtres, des murs et de la ventilation pour vérifier leur état et l’améliorer si besoin.

Rafraîchir les peintures

Comme on passe plus de temps chez soi, on a parfois envie de rafraîchir la décoration intérieure. Un coup de peinture sur les murs fera du bien à la maison et au moral, alors on se projette et on se lance ! Pas obligé de se presser, on prend son temps et on n’oublie pas, malgré l’air vif, d’aérer les pièces ! L’avantage : lorsque les beaux jours arriveront, on en profitera pour sortir se balader dehors plutôt que de rester enfermé pour rénover la maison !

Refaire le sol

Si ce n’est pas des plus pratiques en hiver, commencer à refaire le sol à ce moment-là n’est pas dénué de logique. Premier avantage : il fait froid à l’extérieur, mais vous travaillez au chaud à l’intérieur ! On a aussi tout le loisir de repérer les différentes options avant de choisir. Évidemment, le type et la facilité de pose dépendent du matériau choisi. Si installer du carrelage nécessite plus de technique et de temps, un parquet stratifié, à base de lames à clipser, ou un sol auto-adhésif sera plus rapide et nécessitera moins de matériel et de savoir-faire.

Optimiser les rangements

Vous avez besoin de plus d’espace pour ranger vos vêtements, vos accessoires de peinture ou vos livres ? Dégainez votre mètre, votre perceuse et votre scie sauteuse, c’est le moment d’installer ou fabriquer un dressing dans la chambre ou une bibliothèque dans le salon, d’optimiser les placards, de fixer des étagères aux murs et de repenser les meubles de la cuisine et de la salle de bain. Lorsque l’heure du ménage de printemps sonnera, il vous sera beaucoup plus facile de trier si c’est rangé !

Une nouvelle salle de bain

Se passer de l’eau, ce n’est jamais très confortable, mais c’est peut-être moins dérangeant en hiver qu’en plein été lorsqu’il fait très chaud ! Alors si vous rêvez d’une nouvelle baignoire, d’une grande douche à l’italienne ou d’un hammam privé, profitez de cette saison pour rénover votre salle de bain, mais aussi pour effectuer le petit bricolage qu’on remet toujours à plus tard : changer le robinet qui fuit, ajouter un économiseur d’eau pour réduire la facture, réparer la chasse d’eau qui se bloque, etc.

Une piscine pour l’été

A Swimming Pool under construction in Florida

Vous avez toujours rêvé d’une piscine ? N’attendez pas le printemps ou le mois de juillet pour y penser sinon vous n’en profiterez pas beaucoup ! La construction du bassin et du terrassement est un chantier qui prend du temps, sans parler des raccordements divers et du délai d’obtention des permis et autres autorisations administratives. Alors on anticipe pour être prêt à plonger dès les premières chaleurs.

Terrasse et aménagements extérieurs

Ce n’est pas parce qu’on est en hiver qu’on ne peut pas travailler dehors ! Si ce n’est pas vraiment l’époque des plantations, c’est le moment de préparer l’arrivée des beaux jours en remettant en état le jardin et les aménagements extérieurs : qu’il soit enterré ou goutte-à-goutte, on installe ou on répare le système d’arrosage, on rénove le carrelage de la terrasse et on remplace les taules abîmées de la pergola pour que tout soit opérationnel dès l’arrivée du printemps.
Vous préférez flemmarder sur une terrasse en bois, en pierre ou en béton ? Contrairement aux idées reçues, certaines opérations, comme le terrassement, sont en outre particulièrement adaptées à la période froide et au sol gelé. De plus, il faut aussi anticiper la délivrance des permis de construire donc on s’y met dès maintenant.

Le saviez-vous ? Permis de piscine

Pour une piscine enterrée de plus de 10 m2, une déclaration préalable de travaux est nécessaire. Au-delà de 100 m2, il vous faut obligatoirement un permis de construire, délivré par le service urbanisme de votre mairie. Comptez en général un délai de deux mois minimum pour l’obtenir.

Quel toit pour ma maison en bois ?

Faire le choix de construire une maison exclusivement en bois est un choix écologique et réfléchi. Mais il faut également penser à la composition de la future toiture pour obtenir un résultat logique et homogène.
Bien avant la brique et le ciment, le bois a longtemps été le matériau de prédilection en construction. Écologique, isolant thermique et acoustique, mais aussi très esthétique, il redevient tendance. Néanmoins, la maison en bois nécessite quelques aménagements spécifiques, notamment au niveau de la toiture. Zoom sur toutes les possibilités qui s’offrent à vous…

Les toitures compatibles avec le bois

Les maisons en bois peuvent être recouvertes avec les formes classiques de toiture. Le toit à deux versants est la solution la plus économique car c’est aussi la plus simple à mettre en œuvre. Ici, deux versants viennent se rejoindre au faîtage et s’appuient latéralement sur les murs pignons. La longueur du faîtage est la même que la longueur de la base du toit. Il existe une variante : le toit en croupe à quatre versants, mais elle est beaucoup plus onéreuse…
Le toit mansardé, quant à lui, a l’avantage de proposer une faible pente avec une partie inférieure plus raide. C’est la solution idéale si vous prévoyez d’aménager des combles. Pour les ouvrages profonds ou les surélévations, il est préférable d’opter pour un toit en pente avec un seul versant. C’est aussi l’alternative indiquée s’il est prévu d’installer des panneaux photovoltaïques. Enfin, le toit plat est particulièrement esthétique mais a aussi l’avantage de pouvoir accueillir un espace supplémentaire comme une terrasse ou un petit jardin. Attention toutefois, les toitures plates ne peuvent pas accueillir tous les matériaux…

Les matériaux tendance

Justement, si vous cherchez le matériau parfait pour recouvrir votre maison en bois, sachez qu’il n’y a pas que l’ardoise et la tuile ! Le zinc a en effet la cote ces derniers mois. Il a notamment la particularité de s’adapter à des pentes verticales mais aussi très faibles, de 5 % par exemple. Léger, totalement recyclable, pérenne, naturel et nécessitant très peu d’entretien, il s’inscrit parfaitement dans une démarche de protection environnementale. Esthétiquement, il se marie à la perfection avec le bois comme on peut l’observer dans les pays scandinaves qui l’ont très vite adopté.

Si vous avez choisi le bois par souci écologique, misez donc sur les toitures végétalisées pour recouvrir votre maison ! Très en vogue ces dernières années, elles limitent les chocs thermiques, surtout l’été. En effet, elles contrent les rayons du soleil lorsqu’il tape fort et permettent de faire baisser de moitié les températures. L’hiver, les toitures végétalisées absorbent également les eaux de pluie car elles sont imperméables.
En zone urbaine, elles ont aussi un pouvoir dépolluant en fixant les poussières et les métaux lourds, et contribuent à la sauvegarde de la biodiversité. Bien sûr, ce type de toiture est beaucoup plus onéreux qu’une installation classique, mais le coût est vite amorti par la réduction des dépenses énergétiques de la maison. Néanmoins, du fait de leur poids, les toitures végétalisées ne peuvent se poser que sur des structures très solides. C’est pourquoi la plupart du temps, elles ne peuvent s’adapter qu’aux maisons dont la structure est en béton armé et l’enveloppe thermique en bois.

Installation d’une cuisine : vos droits et garanties

Pièce à vivre tendance, la cuisine fait l’objet de toutes nos attentions. Si vous aussi vous avez prévu d’investir pour vous offrir un mobilier flambant neuf, voici quelques rappels juridiques pour assurer vos arrières.
Conviviale, fonctionnelle et résolument design, la cuisine moderne s’adapte aux goûts de chacun. Mais concevoir un espace sur mesure a un coût : plus de 5 000 € en moyenne, pose comprise. À ce prix-là, mieux vaut être au fait de vos droits !

Comment ça fonctionne ?

Alors que le poêle classique utilise des bûches de bois, le poêle à pellets utilise le même combustible sous une autre forme. La matière première provient de la poussière et des copeaux issus des scieries. Ces petits granulés compressés de 2 cm sont livrés par sacs ou en vrac par un camion-souffleur. Le poêle peut utiliser trois technologies. Il peut être à convections (de plus en plus rare), à air pulsé (qui marche grâce à un ventilateur) ou encore hydraulique (raccordé à des radiateurs à eau ou à un plancher chauffant). Le concept : une vis sans fin approvisionne le brûleur, via une résistance électrique, en puisant les granulés directement dans un réservoir, appelé silo de stockage, qui doit être rempli régulièrement. Un ventilateur apporte l’oxygène nécessaire à la combustion. Les fumées sont évacuées par un conduit de cheminée ou, pour les modèles dits « à ventouse », horizontalement, à travers le mur le plus proche.

Un devis pour réfléchir

À l’heure de choisir votre future cuisine, la première chose à faire est évidemment de comparer les tarifs et prestations des cuisinistes. Pour cela, n’hésitez pas à leur demander un devis en bonne et due forme : ils n’ont pas le droit de vous le refuser.
Sans être imposée par la loi, cette étape est une aide précieuse puisque ce document très détaillé doit mentionner le prix total, les caractéristiques et références des meubles choisis, ainsi que les informations relatives à leur livraison et à leur installation. Les garanties légales prévues doivent également y être rappelées. Mais attention : si un devis est en principe gratuit, le professionnel peut décider de le facturer, à condition de vous en informer au préalable. Rappelez-vous en outre qu’un devis devient un contrat dès que vous y apposez votre signature. Pour éviter les regrets, ne signez donc jamais directement en magasin mais prenez le temps de la réflexion chez vous.

C’est parti, je signe

Vous avez trouvé la cuisine de vos rêves ? Le moment est venu de l’acheter. Le contrat d’installation doit préciser le prix et l’énumération des meubles et équipements concernés, de même que leurs dimensions, ainsi que les principales matières, essences et matériaux qui les composent. Bois massif, de placage ou en contreplaqué, ça fait une différence ! S’il s’agit d’un mobilier en kit, il faut également indiquer la mention « À monter soi-même » sera également indiquée . Vérifiez aussi quels sont les délais de livraison et d’installation. Faites stipuler des dates précises (et pas juste « dès que possible ») sur le bon de commande.
Côté règlement, mieux vaut échelonner les paiements au fur et à mesure de l’avancement des travaux, de sorte façon à avoir un moyen de pression en cas de problème.

Sachez par ailleurs que si vous prenez un crédit affecté pour financer votre cuisine, vous aurez quatorze jours pour refuser l’offre et annuler en même temps votre acquisition. Seul un achat à distance ou à la suite d’un démarchage à domicile vous permet de bénéficier d’un délai de rétractation identique. En magasin ou dans une foire, vous n’avez pas la possibilité de changer d’avis une fois le contrat signé !

Gare aux embrouilles

On a beau prendre ses précautions et choisir une entreprise qui a pignon sur rue, on n’est jamais à l’abri d’un pépin…
Le cuisiniste n’arrête pas de retarder la livraison de vos meubles ? Envoyez-lui une mise en demeure avec accusé de réception pour qu’il respecte ses engagements dans un délai raisonnable que vous lui indiquerez. S’il ne s’exécute toujours pas, vous pourrez demander la résolution du contrat dans un nouveau recommandé. Votre engagement sera rompu dès sa réception par le professionnel. Et attention à bien garder des copies de vos courriers !
Il arrive aussi que certains cuisinistes peu sérieux se basent sur les mesures de leurs clients pour établir le bon de commande, quitte à rectifier le prix au dernier moment. C’est interdit ! Ce document, une fois signé, ne peut pas être modifié sans votre accord. Un professionnel digne de ce nom est d’ailleurs censé se déplacer à domicile pour prendre ses propres mesures.

La loi vous protège

Votre four ou votre hotte fait des siennes ? Pas de panique ! Comme tout bien de consommation, la garantie légale de conformité protège votre électroménager pendant les deux ans qui suivent l’achat. Au moindre problème, il vous suffit donc de ramener le matériel avec le ticket de caisse pour obtenir gratuitement sa réparation ou son remplacement. Si c’est impossible, le professionnel devra vous rembourser.

Si la panne survient au-delà de ce délai, il faudra en revanche vous tourner vers la garantie commerciale si vous en avez une.

Dernier recours : la garantie légale des vices cachés qui vous permet d’agir dans les deux ans qui suivent la découverte du vice. Bémol : vous devrez prouver que le défaut existait avant la vente.

Réchauffer son intérieur sans chauffage

Pour se sentir bien chez soi, rien de tel qu’une déco chaleureuse et accueillante. Afin de transformer votre intérieur en un nid douillet et reposant, nul besoin de vous lancer dans de grands travaux : quelques astuces suffisent ! Suivez le guide. Quelle meilleure manière de se détendre que de cocooner à la maison après une dure journée de labeur ? D’autant plus qu’avec la fin des beaux jours et le retour du frimas, rester se reposer dans la douceur de son logis est un pur bonheur… à condition de s’y sentir tout à son aise, comme dans un cocon. Chaleur, confort et bien-être deviennent dès lors les maîtres mots de notre décoration hivernale.

Que la lumière soit

Afin de créer une ambiance à la fois intimiste et agréable, faites briller votre intérieur de mille feux en multipliant les sources d’éclairage. En premier lieu, ouvrez grand vos volets et rideaux pour laisser entrer le soleil autant que possible. Non seulement ses rayons boosteront votre moral, mais ils réchaufferont littéralement votre maison. Dès la nuit tombée, éclairez votre foyer avec des lampes posées sur vos meubles ou à même le sol qui adouciront l’atmosphère. Pour créer une lumière encore plus tamisée, bougies, photophores et lanternes seront vos meilleurs alliés. Enfin, si vous possédez un poêle à bois ou une cheminée, profitez-en pour allumer un bon feu devant lequel vous pourrez venir vous blottir.

Place aux matières naturelles

L’aspect chaleureux du bois brut n’est plus à démontrer. Ce n’est pas sans raison s’il décore les chalets de montagne ou s’impose comme un incontournable du style scandinave ! N’hésitez donc pas à en user et à en abuser, en le déclinant sur tous les supports : meubles, parquet, objets déco ou poutres apparentes. Très tendance, le rotin et l’osier sont également des matériaux chauds qui aident à créer une impression de confort. À associer avec des canapés et fauteuils en textile tout doux : cuir suédé, velours ou fausse fourrure.

Des teintes chaleureuses

Pour réchauffer l’atmosphère de votre intérieur sans monter le chauffage, misez sur des couleurs chaudes et ensoleillées qui illumineront vos pièces à vivre. Les nuances telluriques, comme l’ocre rouge, l’orangé, le terre de sienne ou le terracotta feront tout de suite monter la température. On les applique sur un pan de mur entier ou on opte pour de la petite déco : vaisselle, coussins, etc. Distillez également sur vos tissus d’intérieur et linge de maison les variantes les plus profondes du jaune, comme le safran ou le moutarde, voire le doré, à condition de se contenter de petites touches pour éviter de tomber dans le bling-bling. Enfin, afin d’obtenir un maximum de clarté, le beige et le blanc restent des valeurs sûres et mettront en évidence les autres coloris.

Une note végétale

Pour insuffler de la vie et de la gaieté à votre intérieur, parez votre salon, votre chambre à coucher et pourquoi pas même, votre salle de bains, de belles plantes ornementales. Leur feuillage, d’un vert vif ou profond, apporte une note apaisante et reposante à vos pièces à vivre. Palmiers, plantes suspendues et bouquets colorés feront de votre foyer un havre de paix et de verdure.

La boîte à idées : Une maison qui sent bon pour se sentir bien

Créer une ambiance chaleureuse passe non seulement par la vue, mais aussi par vos autres sens : l’ouïe avec de la musique relaxante, le toucher avec des matières cosy comme le velours, mais aussi – voire surtout – l’odorat. Quel plaisir de pénétrer dans une pièce qui embaume ! Pour ce faire, n’hésitez pas à allumer des bougies parfumées, à allumer de l’encens, à diffuser des huiles essentielles aux propriétés apaisantes ou à composer des pots-pourris. Les meilleurs parfums pour lutter contre le blues de l’hiver : ceux aux agrumes comme l’orange douce ou les senteurs ultra-gourmandes façon chocolat ou pain d’épices.

Pour cocooner tout l’hiver, misez sur le sauna à domicile

Pour profiter des bienfaits du spa sans quitter le confort de votre foyer, pourquoi ne pas investir dans un sauna ? Cet aménagement est de plus en plus prisé pour le confort qu’il procure en hiver. À vous les bains de vapeur maison ! Originaire de Finlande, cet incontournable du rituel bien-être des populations scandinaves, où l’on savoure un bain de chaleur sèche dans une petite cabine en bois, peut atteindre les 100 °C. La pratique du sauna est un excellent moyen de se détendre et de stimuler le système circulatoire tout en éliminant les toxines et en purifiant la peau. Désormais, avec les saunas en kit faciles à monter, ce petit luxe est à portée de main.

Quel sauna à domicile choisir ?

Il existe de multiples variétés de sauna, à vous de choisir celle qui convient le mieux à vos goûts et à votre intérieur.
Les saunas se distinguent d’abord par leur système de chauffage : traditionnel, c’est-à-dire fonctionnant avec des pierres volcaniques chauffées grâce à un poêle électrique, ou bien infrarouge, où la chaleur est diffusée grâce à des lampes ou des panneaux radiants. Le premier type permet d’atteindre les 70 °C à 80 °C, mais son temps de chauffe est relativement long : 50 minutes en moyenne. Le sauna infrarouge est, lui, limité à 50 °C, mais la vitesse de chauffe n’est que de 10 minutes, parfait pour une petite séance rapide. Ensuite, vous devrez opter pour une cabine classique, généralement facile à installer, un sauna portatif, moins efficace mais rapide à monter et peu onéreux, ou un modèle sur-mesure.
Quant à la forme, vous avez l’embarras du choix : carré, rectangulaire ou pentagonal, il saura probablement s’adapter à l’espace où vous le destinez. Autres options disponibles : le type de finition, en bois, en lambris ou partiellement carrelé.

Comment l’installer ?

Qu’il soit traditionnel ou infrarouge, votre sauna peut s’installer partout où il existe une source d’alimentation électrique. Pas besoin de vous prendre la tête, il lui suffit d’une prise et d’un simple raccordement pour fonctionner ! En d’autres termes, aucune évacuation d’eau n’est nécessaire, puisqu’il s’agit de chaleur sèche, où la vapeur est produite grâce à un poêle électrique. Vous pouvez toutefois choisir pour votre confort d’ajouter un humidificateur d’air, mais cela ne modifiera en rien le fonctionnement de l’appareil. Cependant, son installation requiert souvent une hauteur sous plafond d’au moins 2,20 m ; veillez donc à faire des mesures au préalable.

Combien ça coûte ?

Hors installation, le prix d’un sauna à domicile varie entre 1 600 et 4 500 € en moyenne. Ce montant dépend bien sûr des options choisies, mais aussi des enseignes. Prenez donc le temps de faire des recherches et d’établir des devis avant de vous lancer.

Installer un bain nordique dans son jardin ?

Vous vous sentez l’âme d’un Viking ? D’origine scandinave, le bain nordique est une alternative sympathique au jacuzzi classique, aux vertus tout aussi relaxantes et thérapeutiques.
Économique et écologique, facile à installer, le bain nordique, appelé aussi spa suédois ou hot tub, fait de plus en plus d’adeptes. Utilisé depuis longtemps dans les pays scandinaves et le Canada, ce loisir original jouant sur le contraste eau chaude/air froid a prouvé ses bienfaits sur le corps et sur le moral et permet de profiter du jardin en été comme en hiver. On se laisse tenter ?

Le bain venu du froid

Le bain scandinave est composé d’un bassin à remplir d’eau et d’un poêle à bois. Comme un tonneau, la barrique est faite de lamelles de bois, assemblées entre elles par deux ou trois anneaux de cerclages en inox. Des petits bancs en bois permettent de s’asseoir au fond et un escalier d’y grimper. Au contact de l’eau, le bois gonfle et empêche la cuve de fuir. Ce processus hermétique protège des risques d’humidité et de champignons. Le poêle vient chauffer l’eau du spa. Il peut être placé directement dans la cuve, séparé par une barrière pour éviter les brûlures, ou installé à l’extérieur et relié par deux conduits, pour laisser plus de place à l’intérieur. Une cheminée en aluminium ou en inox évacue la fumée au-dessus des baigneurs. Vide, un spa pèse entre 200 et 300 kg et le coût est de 3000 à 6000 euros environ, en fonction des matériaux et des finitions souhaitées.

La tradition du bois et du naturel

Conçu par des peuples soucieux de respecter l’environnement, le bain nordique est traditionnellement construit en bois. On choisit des essences imputrescibles tels que le pin, le chêne, le mélèze ou encore le cèdre rouge. Pour chauffer, on utilise des bûches. Pour l’eau, nul besoin de chlore ou de produit d’entretien puisqu’elle est changée régulièrement. Pour les plus maniaques, on peut utiliser un purificateur minéral ou un traitement à l’oxygène actif – beaucoup moins agressif que le chlore — pour éviter que l’eau ne verdisse trop vite. En outre, les modèles traditionnels n’ont pas de système de filtration et n’ont pas besoin d’électricité, ce qui limite leur impact écologique et les rend aussi plus silencieux qu’un jacuzzi.

Pour un moment de bien-être

Le rituel du bain nordique est très simple mais prend un peu de temps ; c’est aussi tout ce qui fait sa saveur. D’abord, il faut remplir la cuve jusqu’à environ 20 cm du bord — ou à hauteur des épaules — puis allumer le poêle en l’alimentant régulièrement de bûches. Pour parvenir à une température idéale, comprise entre 37 et 42°, il faut prévoir deux à trois heures, selon la taille de la cuve. C’est à vous de décider ensuite combien durera votre bain chaud, qu’on peut entrecouper de douche froide, toutes les 15/20 minutes.

Une installation facile

Installer un bain nordique n’est pas très compliqué et ne nécessite pas de travaux coûteux. Vous pouvez faire appel à un professionnel ou le monter vous-même, puisque les spas en kit sont courants. Il faut une surface plane, assez résistante pour supporter le poids de l’équipement et à l’air libre – jamais sous un abri !-. Le sol doit être nivelé en pierre, en bois ou en béton et le bain doit être surélevé et stabilisé par des poutres. La cuve montée, on la remplit d’eau du robinet. Lorsqu’il faudra la vider, à peu près tous les quatre bains, elle pourra servir à arroser les plantes. Et lors du premier remplissage, on n’oublie pas d’ajuster le serrage des anneaux !

Le spa scandinave modernisé

S’il existe de plus en plus de modèles électriques, moins encombrants et plus rapides, on s’éloigne toutefois du concept original qui est d’être le plus écolo possible. Aujourd’hui, des modèles plus modernes proposent de nombreux gadgets : un système de filtration, un chauffage électrique, un éclairage par LED, un couvercle bombé pour s’abriter en hiver ou même une option bain bouillonnant. De même, certaines versions récentes proposent une coque en composite, plus facile à entretenir.

Focus : les bienfaits du spa suédois

Le bain nordique a sensiblement les mêmes effets qu’un sauna ou qu’un jacuzzi. Profondément relaxant et antistress, il améliore la circulation sanguine, soulage les problèmes de rhumatisme et d’arthrose et favorise l’élimination des toxines. En outre, il permet de profiter de la nature environnante : le chant des oiseaux, la brise légère, la neige qui tombe, la vue sur les montagnes ou simplement l’odeur et le crépitement du feu de bois.

La boîte à idées : astuces d’entretien

  • Pour éviter la décoloration du bois, vous pouvez traiter uniquement l’extérieur avec un vernis anti-UV incolore.
  • Attention aux températures très basses en hiver : en dessous de -5 °C, -10 °C, on vidange pour éviter que le gel ne fasse tout exploser !
  • Toutefois, ne laissez pas votre bain nordique sans eau pendant une trop longue période, sinon le bois séchera et il faudra recommencer l’installation.

Un potager d’intérieur pour un coin de verdure en plein hiver

Entre la tendance jungle et les murs végétaux, nos intérieurs se mettent plus que jamais au vert. Dernière lubie en vogue en la matière : cultiver son propre potager, au sein même de sa cuisine ou de son salon. À vous la récolte maison ! Vous rêvez de pouvoir faire pousser vos propres légumes et aromates ? Ce souhait est désormais à portée de main : plus besoin d’habiter à la campagne ou de posséder un grand jardin, les potagers s’installent dans nos demeures.

En version mini, ils permettent de profiter d’aliments sains, naturels et garantis sans pesticides, le tout sans sortir de chez soi. En bonus : ils apportent une jolie touche végétale reposante et stylée à nos pièces à vivre. Modes de culture, variétés à privilégier, design des structures… découvrez les clefs d’un potager d’intérieur réussi qui embellira votre cuisine tout en vous facilitant la vie.

Un potager DIY

Pour vous lancer dans l’aventure, rien de plus facile ! Vous pouvez aisément réaliser vous-même votre potager en seulement quelques étapes.

Choisissez d’abord des contenants adaptés : jardinières, pots en terre mais aussi petits seaux ou boîtes métalliques rétro pour apporter une touche d’originalité à votre déco.

N’hésitez pas à les colorer avec de la peinture en spray et à les personnaliser pour leur donner un coup de peps. Seuls impératifs : percer le fond afin de pouvoir évacuer l’excès d’eau et poser les contenants choisis sur des coupelles. Alignez-les ensuite sur une étagère de votre cuisine en les disposant à votre convenance. Autre solution : créer un potager vertical à l’aide de palettes, de rails métalliques ou d’une échelle, où vous suspendrez les contenants pour donner l’impression d’un mur végétal à croquer.

Tray

Le b.a.-ba de la culture maison

Malgré la relative simplicité d’entretien de ce type de potager, certains principes de base sont à respecter. En premier lieu : l’emplacement. Votre petit potager doit en effet se trouver dans un endroit propice au bon développement des plantes, c’est-à-dire suffisamment lumineux, aéré et proche d’un point d’eau afin de vous faciliter l’arrosage.

L’idéal : près d’une fenêtre orientée au sud, ou du moins suffisamment ensoleillée. Si cela vous est possible, n’hésitez pas à placer vos petits plants de culture dans la cuisine, car cela vous permettra de cueillir directement les aromates dont vous avez besoin pour assaisonner vos plats.

Privilégiez aussi les espèces de végétaux adaptées à l’intérieur. Il doit s’agir de plantes faciles à faire pousser et peu encombrantes telles que le basilic, persil, thym, ciboulette, coriandre et menthe pour les herbes aromatiques; et les tomates cerises, piments, radis ou salades pour les légumes, mais également des pieds de fraisiers qui raviront petits et grands gourmands.

Tenez compte des besoins en eau et en nutriments de chaque variété : arrosez régulièrement et utilisez du terreau spécial posé sur une couche de sable, de gravillons ou de billes d’argile drainantes.

Les potagers high-tech, une révolution verte

Malgré ces conseils, vous craignez de rater vos récoltes ? Alors optez pour un potager autonome au succès garanti. Faciles à utiliser et relativement économiques, ces appareils électroniques raviront autant vos papilles que votre âme de jardinier. Nul besoin d’avoir la main verte ni d’être un as de la technologie pour les utiliser. La plupart de ces petites structures reposent sur le procédé de l’hydroponie, technique agricole ancienne qui s’appuie sur le travail de l’eau et d’un substrat inerte et stérile type billes d’argile où la plante vient puiser ses nutriments.

Il n’y a donc pas besoin de terre, ce qui signifie aussi pas de salissures, tandis que l’éclairage intégré fournit la lumière nécessaire à la croissance de la plante.

Certains de ces potagers high-tech sont même connectés afin de vous rappeler de remplir le réservoir d’eau ou d’ajouter des nutriments. Quant aux semences de légumes et aromates, elles se présentent généralement sous la forme de capsules prêtes à planter. Il ne vous faudra donc que quelques semaines de patience pour profiter du savoureux résultat. De plus, leur design hyper esthétique, en forme de bulle, de tour ou de petites jardinières à légumes, en fait un joli accessoire déco pour votre cuisine, à la fois chic et pratique.

Bien entretenir sa cheminée

Ah le bruit des bûches qui crépitent et la douce odeur du feu de bois… Romantique et cocooning à souhait, la cheminée fait rêver beaucoup de gens. Un atout charmant qui nécessite un entretien régulier pour ne courir aucun risque. L’hiver, lorsque le froid et le mauvais temps envahissent l’extérieur, quoi de mieux que de se pelotonner devant un bon feu de bois ? Pour les chanceux qui en possèdent une ou ceux qui souhaitent en installer, il ne faut pas oublier qu’une cheminée n’est pas un simple gadget : elle demande un minimum de travail et comporte des risques réels d’incendie si elle n’est pas correctement entretenue. Alors, pour buller tranquille, on se remémore quelques recommandations d’usage.

Une installation fiable

La pose d’une cheminée à foyer fermé ne s’improvise pas ! Si vous souhaitez en placer une dans votre habitation, ne négligez pas votre sécurité et celle de votre entourage et faites appel à un spécialiste, qui procédera à une installation techniquement conforme : conduit estampillé NF, distance de sécurité, etc. Cela vous évitera bien des problèmes plus tard.

Le ramonage obligatoire

Afin d’éviter tout risque d’incendie et d’intoxications au monoxyde de carbone, les conduits de votre cheminée doivent être ramonés une ou deux fois par an. Cela varie en fonction du règlement sanitaire départemental de votre commune, consultable en mairie. En effet, après une saison de chauffe, ils sont encrassés par la suie et des goudrons inflammables, qui s’y sont accumulés. On évite aussi un gaspillage d’énergie et on aide à lutter contre la pollution en réduisant les émanations toxiques.
Mais attention, le ramonage est une affaire de spécialiste ! Seul un ramoneur certifié peut procéder à cet entretien indispensable qui nécessite des outils particuliers et un vrai savoir-faire. Une fois la cheminée bien nettoyée, il vous remettra un certificat à conserver précieusement puisqu’il est indispensable à notre assureur en cas de sinistre. À noter : le ramonage est à la charge du locataire et son prix se situe généralement entre 40 et 80 €. Si vous passez outre cette obligation, vous êtes passible d’une amende forfaitaire pouvant atteindre 450 €.

Portrait of a young woman in a winter lodge burning logs to keep warm and looking happy – lifestyle concepts

Un gros nettoyage de printemps

Pour que la cheminée fonctionne correctement et plus longtemps, le ramonage seul ne suffit pas. Après la saison froide, ou juste avant de remettre votre cheminée en route pour l’hiver, il est important de bien la préparer, alors on fait le grand nettoyage : foyer, vitres, plaques en fonte, manteau, tout doit y passer ! On commence par aspirer le corps de chauffe pour enlever le reste des cendres, puis on s’attaque aux taches à l’aide d’une brosse imbibée de vinaigre et d’eau. On réitère l’opération jusqu’à ce que le foyer soit parfaitement propre. Pour enlever la rouille de la plaque en fonte, on la frotte à l’aide d’un tampon abrasif, puis on la badigeonne avec un peu d’huile, qu’on laisse reposer 48 heures. Enfin, pour la protéger des salissures et des traces, on passe un chiffon imprégné d’huile de vaseline, une méthode qui servira aussi pour les vitres.

Un entretien régulier

Tout au long de l’hiver, les bûches génèrent des cendres, qui, si elles sont trop nombreuses, empêchent la combustion de se faire correctement et peuvent déformer la grille du foyer. Vous devez les retirer régulièrement à l’aide d’une petite balayette ou d’un aspirateur. Petite astuce écologique : récupérez les cendres en surplus et frottez-les, avec du papier journal, sur la vitre du foyer pour la nettoyer !

On n’oublie pas le manteau !

Qu’elle soit ancienne ou moderne, en brique ou en pierre, la cheminée doit avoir un manteau nickel. Pour venir à bout des traces de suie, il vous faudra un peu d’huile de coude. Munissez-vous d’une brosse bien dure et d’eau additionnée de bicarbonate ou de cristaux de soude et frottez énergiquement. Un produit spécial four décapera également les taches. Les manteaux en marbre nécessitent un nettoyage délicat à l’eau savonneuse, alors que ceux en brique s’entretiennent grâce à de la cire incolore ou à de l’huile de lin, qui ravive la couleur.

Focus : Choisir le bon bois

Pour éviter que la cheminée ne s’encrasse trop, on ne met pas n’importe quel bois à brûler. On le choisit bien sec et propre, sans champignons ni moisissures. Même si tous les bois peuvent être consumés, on privilégie les espèces de feuillus durs tels que le chêne, l’orme, le hêtre, le châtaignier ou encore les arbres fruitiers. Acheter du bois de chauffage certifié NF vous permettra de connaître la qualité et les caractéristiques de chaque type d’essence. On évitera les résineux, le contreplaqué, l’aggloméré, le bois traité, vernis ou peint, qui se consument difficilement et ont tendance à encrasser rapidement les conduits, tout comme le bois humide, qui dégage de l’eau, donc plus de fumée et de gaz carbonique. Enfin, petit rappel : on ne jette pas d’ordures ménagères dans une cheminée !

Balançoire d’intérieur, la touche ludique

Tout droit sortie de l’univers enfantin, la balançoire s’invite dans la maison, aussi bien dans le coin des enfants que celui des parents. À la fois objet récréatif et étagère suspendue originale, elle a tout pour plaire ! Oubliée la vieille balançoire en plastique au fond du jardin sur laquelle on se balançait des heures étant petit ! L’objet fétiche de notre enfance n’est pas pour autant relégué aux oubliettes ; il entame simplement une petite métamorphose déco pour s’installer dans nos intérieurs et donner une touche de folie à l’ambiance. Tel le siège suspendu, c’est l’accessoire chouchou du moment !

Plant in pot on handmade swing and pouf on floor in bright bedroom with leaves motif

Un accessoire poétique

Replongez en enfance et laissez s’exprimer votre syndrome de Peter Pan ! La balançoire s’impose comme l’élément léger et poétique à placer dans son home sweet home. À la fois aérienne et empreinte de nostalgie, elle fait la différence en comblant l’espace, en décorant le plafond et en restant un objet de distraction pour petits et grands. Avec une déco industrielle, bohème, scandinave ou encore campagne chic, elle se fond dans tous les décors, de la cuisine au salon, en passant par la chambre parentale et celle des enfants. C’est en effet dans cette dernière qu’elle remplira tout son rôle : propice à l’amusement et au jeu, la balançoire ravira tous les bambins, qu’elle soit simple ou plus sophistiquée.

Le grand détournement

Mais l’atout déco de la balançoire, c’est qu’elle peut aussi être détournée de son objectif premier. En effet, on peut s’inspirer de cet objet pour le transformer en petit mobilier, facile à faire soi-même pour les bricoleurs dans l’âme. Façon do-it-yourself (DIY) ou prête à être posée, elle se métamorphose tantôt en étagère pour exhiber ses plus belles plantes et ses bibelots, tantôt en table de chevet à côté du lit pour y empiler les livres. C’est un vrai rangement atypique qui insuffle un vent de légèreté dans la pièce où il trône…

White and blue living room with sofa, armchair, lamp, posters

Difficultés liées à l’installation

Installer une balançoire chez soi n’est pas forcément une sinécure. Avant toute chose, il est primordial de vérifier la solidité du plafond et de s’assurer que le matériau supportera une charge lourde. On peut également décider de la fixer à une poutre, dans les mêmes conditions. Attention aussi, certaines balançoires achetées dans le commerce n’ont qu’un objectif décoratif et ne sont pas conçues pour qu’on y grimpe. Si vous souhaitez un modèle qui ne soit pas qu’un élément de déco, il faudra passer par la case « bricolage ».

Assurance dommages-ouvrage : le vrai-faux pour tout comprendre

Protection incontournable dans le domaine de la construction, l’assurance dommages-ouvrage ne doit pas être prise à la légère. En avoir vaguement entendu parler ne suffit donc pas. On remet les points sur les « i ». Vous avez décidé de faire construire votre maison ou de l’agrandir ? À la bonne heure ! Mais savez-vous que les garanties du professionnel ne suffisent pas ? Pour être bien protégé, vous devez souscrire une assurance dommages-ouvrage. On teste vos connaissances sur le sujet.

Cette couverture est obligatoire pour le propriétaire

Pas forcément. La loi impose en réalité à tout maître d’ouvrage de souscrire cette protection. On entend ici toute personne qui fait réaliser des travaux de construction. Ce peut être le propriétaire s’il construit lui-même sa maison ou s’il traite directement avec son architecte ou l’entrepreneur engagé. Il arrive également que les constructeurs de pavillons individuels proposent à leurs clients une assurance de groupe négociée par leurs soins. Dans cette hypothèse, c’est alors le professionnel qui contracte l’assurance pour le compte du maître d’ouvrage. En revanche, au sein d’une copropriété, c’est le syndic qui la souscrit lorsqu’il est désigné comme mandataire pour faire réaliser des rénovations dans les parties communes. Dans le cas d’un immeuble, c’est par ailleurs le promoteur immobilier ou le vendeur qui s’en charge au bénéfice des propriétaires successifs.

Cette assurance vous indemnise pour n’importe quel dégât

Faux. Cette protection vise à prendre en charge les frais de réparation des dommages apparus après la fin du chantier et qui sont couverts par la garantie décennale du professionnel. On parle donc uniquement de ce qui peut compromettre la solidité du logement ou le rendre inhabitable. Sans être exhaustif, c’est par exemple le cas pour d’importantes fissures dans les murs, un affaissement du plancher, un effondrement de la toiture, des ruptures de canalisation ou encore de grandes infiltrations d’eau. À l’inverse, les malfaçons et petits désordres sont pris en charge par d’autres garanties. Attention : pour que l’assurance joue, il faut impérativement qu’elle soit souscrite avant le début des travaux !

L’assurance joue dès la fin du chantier et pendant plusieurs années

Vrai. Comme on l’a dit précédemment, l’assurance dommages-ouvrage va de pair avec la garantie décennale. Tout comme cette dernière, elle prend donc effet à compter de la réception des travaux et vous protège pendant dix ans. Afin d’éviter tout ennui ultérieur, il faut cependant être particulièrement attentif lors de la livraison du chantier. Faites inscrire la moindre défectuosité ou non-conformité au moment de la signature et adressez-en une copie à votre assureur pour l’avertir. Sachez d’ailleurs que si vous réceptionnez votre maison sans l’assistance d’un pro, la loi vous donne huit jours pour signaler d’éventuels défauts que vous n’auriez pas vus lors de la réception du chantier.

En cas de sinistre, il faut d’abord mettre en demeure le constructeur

Vrai et faux. Pendant l’année qui suit la réception du chantier, c’est en principe la garantie de parfait achèvement qui joue en cas de problème. Ce n’est que si vous avez mis en demeure le professionnel d’intervenir et que ce dernier ne s’est pas exécuté dans le délai prévu au contrat, que vous pouvez faire jouer votre protection dommages-ouvrage. Pour ce faire, il faut joindre la copie du courrier envoyé au constructeur à la déclaration de sinistre et adresser le tout à votre assureur en recommandé avec avis de réception. Si les dommages apparaissent au-delà d’un an, vous pouvez en revanche directement contacter la compagnie d’assurances. Dans tous les cas, cette dernière a 60 jours pour vous signifier si la garantie joue et 30 de plus pour chiffrer l’indemnité.

Mode d’emploi : la déclaration de sinistre

En cas de souci, le premier réflexe doit être d’appeler votre assurance pour vous renseigner. Un conseiller pourra ainsi vous adresser le formulaire à compléter pour réaliser votre déclaration de sinistre. À défaut d’un imprimé type, vous pouvez utiliser du papier libre. Dans ce cas, outre vos coordonnées et le numéro de contrat, vous devez indiquer la date de réception des travaux ou, à défaut, de première occupation, celle où vous avez constaté les premiers désordres et décrire ces derniers de la façon la plus précise possible en mentionnant où ils se situent dans votre maison. Si vous avez été obligé de prendre des mesures d’urgence, vous devez également le signaler dans votre courrier.

Portail, la vitrine de votre maison

Plutôt bois, acier, aluminium ou fer forgé ? Les portails se déclinent aujourd’hui en une multitude de matériaux pour s’adapter à toutes vos envies et besoins. Entre sécurité et design, on vous aide à choisir.
Premier et dernier élément que l’on voit en arrivant chez soi, le portail extérieur est un équipement clé dans une propriété puisqu’il doit allier sécurité et praticité à l’usage, sans pour autant détonner dans le paysage.

Format de fichier :EPS CrŽŽ par: LinoColor Date: Ven 13 juin 2003, 8:41 Nom: portailcour.eps

Esthétisme et solidité

Avec un coût variant entre 800 et plus de 2 000 €, notamment s’il s’agit d’un modèle électrique, acheter un portail représente un réel investissement que l’on entend faire sur le long terme. Grâce à la variété des matériaux, il est heureusement possible de concilier design et solidité, afin de ne pas avoir à en changer tous les quatre matins.
Roi en ce domaine, tant en termes de décoration que de résistance, le fer forgé s’impose évidemment comme une valeur sûre qui apportera élégance et authenticité à l’entrée de votre demeure. Attention toutefois à le traiter périodiquement contre la rouille et la corrosion si vous ne voulez pas que sa peinture s’écaille. Tout aussi robuste mais plus chaleureux, le bois séduit encore et toujours les propriétaires désireux d’ajouter une touche de charme à leur porche. Là encore, il faudra le traiter tous les deux ou trois ans avec des fongicides et redonner régulièrement un coup de lasurage.
Par souci d’économie et de simplicité, de nombreux propriétaires optent plutôt pour des matériaux modernes tels que l’aluminium ou le PVC. Leur grand avantage, c’est qu’ils offrent beaucoup plus de choix de coloris et de design et ne nécessitent aucun entretien particulier. En revanche, l’aluminium est plus solide que le PVC qui est déconseillé dans les régions trop venteuses.

S’adapter à votre environnement

Si le budget et le style président évidemment au choix de votre portail, il vous faudra toutefois compter avec certaines contraintes propres à votre propriété et à sa localisation.
Car c’est bien beau de flasher sur tel ou tel modèle, mais encore faut-il avoir la place de l’installer chez soi ! La première chose à faire est donc de savoir de quel espace vous disposez. Vous avez un grand dégagement de part et d’autre de l’entrée de votre terrain ? Vous pouvez opter pour un portail à battants, qui s’ouvrira en général vers l’intérieur. Très répandu, ce type d’équipement peut être installé par les particuliers, à condition d’être à plusieurs eu égard au poids à porter. En revanche, si votre entrée est en pente ou que vous n’avez pas le recul nécessaire, il faudra choisir un portail coulissant sur rail ou autoportant. L’aide d’un professionnel est alors recommandée.
Dans un cas comme dans l’autre, les versions motorisées sont les plus plébiscitées puisque plus pratiques au quotidien. Bras articulés ou moteur enterré pour les portails à battants, à crémaillère pour les modèles coulissants mais aussi motorisation invisible ou solaire, différents systèmes sont possibles.

À noter

Sachez que le plan local d’urbanisme et le règlement intérieur de votre lotissement peuvent limiter votre choix. Pensez donc à vous renseigner avant d’entamer vos travaux.

Quand les piscines sont à la mode

Rien ne se perd, tout se transforme… et les piscines ne font pas exception à la règle. Prenez la température de l’eau avant de plonger dans votre tout nouveau bassin.
Les sociétés évoluent, les piscines suivent. Certaines sont installées depuis plusieurs dizaines d’années maintenant et il est temps de les remettre au goût du jour. Les rénovateurs de piscine se montrent de plus en plus ingénieux pour modifier un simple rectangle d’eau en un tout nouvel endroit design. Il leur suffit d’apporter un point de lumière, une douche de piscine, de changer le revêtement des bordures… pour que l’espace de baignade prenne un tout nouvel aspect. Si ces professionnels surfent sur la vague, ils ne sont pas les seuls à s’être adaptés aux exigences de leurs clients.

Sécurité, oui… Beauté, aussi !

Refermer une piscine, que ce soit pour empêcher un enfant de tomber dedans ou pour la protéger des feuilles mortes de l’automne, n’est plus seulement une nécessité : c’est une obligation. Certains n’ont pourtant pas envie de sacrifier l’élégance de leur environnement à une bâche bleu informe, entreposée tant bien que mal. Pour ceux-là, on trouve de plus en plus de volets immergés, ou intégrés sous les terrasses. Ils disparaissent dès qu’ils ne sont plus utiles et coulissent ensuite sans effort, assistés de leur moteur, dès que le besoin s’en fait sentir.

Tout petit mini rikiki

L’urbanisation galopante a un défaut : l’espace dédié à chaque individu est de plus en plus restreint. Néanmoins, le manque de place n’empêche pas de rêver d’un point d’eau. Les minipiscines, ou piscines XS, gagnent ainsi de plus en plus de terrain. Leur surface moyenne est comprise entre 15 et 20 m2, juste assez pour faire trempette et prolonger de quelques brasses. Vous pourrez même trouver des bassins d’une taille inférieure à 10 m2. Équipées d’un système de chauffage et de nage à contre-courant, ces « piscinettes » ont vraiment tout d’une grande !
Les piscines à fond mobile creusent aussi leur trou. Au premier coup d’œil, elles ressemblent à un simple carré ou cercle carrelé. Mais il suffit d’appuyer sur un bouton et leur fond s’enfonce progressivement, à la hauteur désirée, tout en se remplissant d’eau. Là où le sol permettait de jouer ou de s’attabler, une piscine apparaît soudain. La baignade terminée, la fosse se comble à nouveau, comme si de rien n’était. Voilà qui permet de profiter intégralement de son jardin !

Aquagym

Il n’y a pas que dans les piscines des clubs sportifs qu’il est possible de se muscler. Des accessoires dédiés aux particuliers se glissent dans les piscines, pour la plus grande forme des nageurs. Tous les muscles du corps peuvent être sollicités par ces machines… et certaines proposent même un massage final, pour récompenser les efforts effectués. Si l’option « nage à contre-courant » est toujours un avantage agréable, de plus en plus installée, ces nouveaux supports viennent la concurrencer de manière musclée.

Ça chauffe

Les piscines couvertes sont souvent chauffées, mais elles ne sont plus les seules. Jusqu’aux piscines hors-sol qui disposent maintenant d’appareils de chauffage solaire ! Il suffit alors de les relier à la filtration, sans aucun branchement électrique à réaliser. Ailleurs, des panneaux solaires seront utilisés pour augmenter la température de plus grands volumes d’eau. Il suffit parfois de quelques degrés de plus pour avoir envie de prolonger sa baignade. Voilà qui donne l’occasion de profiter de son bassin en toute saison… ou presque.

Le « Heart Wood » la couleur qui fait voir la vie en rose

Une teinte qui invite au bien-être

Envie de cocooning et d’élégance pour votre intérieur ? Adoptez le heart wood, une couleur chaleureuse qui mettra de la douceur dans votre quotidien ! Élue meilleure couleur de l’année 2018 par les experts du Global Aesthetic Center d’AkzoNobel, l’entreprise mère des peintures Levis et Dulux
Valentine, le heart wood, ou brun cachemire en français, s’invite encore cet hiver dans notre déco. On adore cette teinte suave se situant entre le rose, le mauve, le gris et le taupe, qui évoque la chaleur du bois ou la souplesse
veloutée du cuir. Un retour à la nature et à la simplicité, qui se marie aussi bien avec le style ancien qu’avec le contemporain.

Calme et sérénité

Aujourd’hui, de plus en plus de personnes cherchent à faire de leur lieu de vie un havre de paix, dans lequel ils peuvent se réfugier et se réconforter des aléas du quotidien et de l’extérieur. Pensée dans cette idée, la couleur heart wood, à la fois accueillante, apaisante et énergisante, suggère le subtil équilibre entre l’agitation et la paix intérieure. Un vrai atout pour se fabriquer un petit cocon douillet de bien-être.

Élégance et féminité

Cette nuance bois de rose au charme ancien, évoquant la douceur et la féminité, apportera beaucoup d’élégance à un intérieur cosy. Pour délimiter un espace boudoir ou apporter de l’originalité, on peut peindre un pan de mur entier, des bandes verticales ou des ovales, ou encore l’introduire seulement par petites touches par le biais d’accessoires, de coussins et de lampes de chevet.

Dans quelles pièces ?

Cette nuance déclenche automatiquement une sensation de calme, qui apaise et recharge les batteries : elle est donc particulièrement adéquate dans une entrée, première salle d’accueil qui laisse le stress à l’extérieur. Parfaite pour le salon, lieu de repos et de détente par excellence, elle est aussi idéale pour accentuer l’intimité réconfortante d’une chambre. Sur le mur, le linge de lit, les rideaux ou les meubles, on décline le heart wood à sa guise et on laisse ses good vibes agir.

Avec quelles couleurs ?

Selon la lumière et la disposition des pièces, le heart wood se fait plus clair ou plus sombre et peut être associé avec plusieurs teintes, selon l’atmosphère qu’on veut créer.

Pour jouer à fond la carte de la féminité et du cocooning, on opte pour les couleurs qui composent le heart wood et en particulier le camaïeu de différents roses, du rose pâle au taupe, en passant par le blush, le brun ou même la terracota.

À l’inverse, on peut oser les contrastes et donner du caractère à une nuance somme toute plutôt neutre.
L’association avec le bleu se révèle particulièrement inspirante. Un bleu ardoise, un bleu nuit intense ou encore une teinte denim drif, élue couleur de l’année en 2017, masculiniseront l’ensemble, tandis qu’un bleu-gris pâle apportera beaucoup de fraîcheur. Mention spéciale aussi aux variantes composées de violet, pour un rendu harmonieux, ou de vert, à l’aspect encore plus ludique.
Enfin, le duo heart wood/noir fonctionne plutôt bien. Tandis que le noir fait ressortir l’élégance de la couleur rosée, cette dernière apporte de la chaleur à cette teinte dure, pour un rendu intense et très chic.

La boîte à idées : Jeux de matières

Si cette couleur n’évoque pas directement la nature, contrairement au bleu ou au vert par exemple, elle s’associe très bien aux matériaux authentiques comme le bois naturel, la laine, le lin ou le cuir. Pour jouer avec les contrastes, on peut marier cette teinte « doudou » avec du laiton ou du cuivre, dont l’aspect industriel créera un mélange très design. On agrémente de canapés, fauteuils, pouf et autres plaids en velours tout doux et on n’hésite pas à y associer des plantes vertes, qui feront ressortir le côté rose et apporteront une touche ethnique et sauvage.

Chauffage : les équipements les plus économiques

Cet hiver, passez le cap et investissez dans un appareil de chauffage plus économique et plus écologique. Vous réduirez ainsi votre facture énergétique tout en protégeant la planète !

Chaque année, lorsque les premiers frimas arrivent, c’est le même casse-tête : la majorité des Français se demandent comment faire des économies de chauffage. Avec la hausse constante du prix des combustibles, alléger sa facture énergétique devient en effet l’objectif principal de la plupart des foyers. Et si l’on peut réduire son empreinte écologique par la même occasion, c’est tout bénef ! Ainsi, il est tout à fait possible de ne plus payer plein pot à condition de faire un petit investissement de départ…

Le poêle à bois

Parmi les équipements de chauffage les plus économiques, le poêle à bois est certainement le plus intéressant. En effet, le bois est actuellement le combustible le moins coûteux du marché, puisqu’il est environ 30 % moins cher que le gaz ou le fioul. En moyenne, son prix varie entre 0,03 et 0,06 € par kWh, contre 0,12 et 0,14 € par kWh pour l’électricité par exemple. Son rendement est compris entre 60 % et 93 % pour une utilisation avec des granulés, contre 80 % maximum pour une cheminée avec insert. Ce n’est donc pas pour rien si six millions de ménages ont déjà sauté le pas en s’équipant d’un poêle à bois !
C’est aussi une solution écologique car le bois rejette peu de CO2 et il s’agit d’une énergie renouvelable. En effet, la filière est organisée par l’Office national des forêts (ONF), qui gère une production issue exclusivement de forêts exploitées durablement.
Évidemment, le prix d’un poêle à bois reste un investissement important puisqu’il faut débourser entre 3 000 et 10 000 € en fonction des modèles.

La chaudière à condensation

Autre option pour les foyers qui utilisent le gaz : la chaudière à condensation. Celle-ci assure aussi bien le chauffage que la production d’eau chaude sanitaire. En effet, elle fonctionne en brûlant le gaz, ce qui produit de la chaleur, et utilise la vapeur d’eau contenue dans la fumée pour la refroidir et la transformer en liquide. Ce système deux en un permet alors de réduire sa consommation de gaz de 10 à 25 %. Comptez environ 3 000 € pour une chaudière à condensation.

La pompe à chaleur

C’est un peu l’appareil à la mode, mais il faut dire que la pompe à chaleur air-eau est l’une des plus économiques ! En effet, pour 1 kWh consommé, elle vous restituera 3 kWh d’énergie. Un véritable petit tour de passe-passe qui vous permettra de diviser par trois ou quatre votre consommation énergétique ! Elle a aussi comme autre atout d’être écologique car elle capte les calories extérieures pour les transformer en énergie. Elle ne pollue donc pas et ne rejette pas de fumées toxiques. C’est aussi malheureusement l’un des appareils les plus chers à l’achat car il faut compter environ 12 000 € pour une pompe à chaleur mixte.

Le chauffage solaire

Enfin, pour chauffer sa maison gratuitement, rien ne vaut le chauffage solaire ! S’il faut investir au départ dans des panneaux thermiques, cet achat est rapidement rentabilisé (quelques années à peine), permettant de couvrir jusqu’à 70 % des besoins de chauffage d’une maison. Si l’énergie créée est gratuite et inépuisable, il faut en revanche prévoir un système complémentaire ou d’appoint (chaudière à condensation ou pompe à chaleur par exemple) qui prendra le relais.

Quelques critères à prendre en compte

Évidemment, la rentabilité d’un équipement de chauffage économe dépendra aussi et surtout de votre habitat. En effet, pour qu’il soit pleinement efficace, votre maison doit être correctement isolée et limiter les déperditions de chaleur. Avant de penser à changer son système de chauffage, il est donc conseillé de faire un point et d’envisager des travaux d’isolation. Le lieu d’habitation aura également son importance. Par exemple, les panneaux solaires et les pompes à chaleur sont plutôt déconseillés dans les régions froides et davantage adaptés dans les contrées ensoleillées.

Bien entretenir sa cheminée

Ah le bruit des bûches qui crépitent et la douce odeur du feu de bois… Romantique et cocooning à souhait, la cheminée fait rêver beaucoup de gens. Un atout charmant qui nécessite un entretien régulier pour ne courir aucun risque.

L’hiver, lorsque le froid et le mauvais temps envahissent l’extérieur, quoi de mieux que de se pelotonner devant un bon feu de bois ? Pour les chanceux qui en possèdent une ou ceux qui souhaitent en installer, il ne faut pas oublier qu’une cheminée n’est pas un simple gadget : elle demande un minimum de travail et comporte des risques réels d’incendie si elle n’est pas correctement entretenue. Alors, pour buller tranquille, on se remémore quelques recommandations d’usage.

Une installation fiable

La pose d’une cheminée à foyer fermé ne s’improvise pas ! Si vous souhaitez en placer une dans votre habitation, ne négligez pas votre sécurité et celle de votre entourage et faites appel à un spécialiste, qui procédera à une installation techniquement conforme : conduit estampillé NF, distance de sécurité, etc. Cela vous évitera bien des problèmes plus tard.

Le ramonage obligatoire

Afin d’éviter tout risque d’incendie et d’intoxications au monoxyde de carbone, les conduits de votre cheminée doivent être ramonés une ou deux fois par an. Cela varie en fonction du règlement sanitaire départemental de votre commune, consultable en mairie.
En effet, après une saison de chauffe, ils sont encrassés par la suie et des goudrons inflammables, qui s’y sont accumulés. On évite aussi un gaspillage d’énergie et on aide à lutter contre la pollution en réduisant les émanations toxiques.
Mais attention, le ramonage est une affaire de spécialiste ! Seul un ramoneur certifié peut procéder à cet entretien indispensable qui nécessite des outils particuliers et un vrai savoir-faire. Une fois la cheminée bien nettoyée, il vous remettra un certificat à conserver précieusement puisqu’il est indispensable à notre assureur en cas de sinistre.
À noter : le ramonage est à la charge du locataire et son prix se situe généralement entre 40 et 80 €. Si vous passez outre cette obligation, vous êtes passible d’une amende forfaitaire pouvant atteindre 450 €.

Un gros nettoyage de printemps

Pour que la cheminée fonctionne correctement et plus longtemps, le ramonage seul ne suffit pas. Après la saison froide, ou juste avant de remettre votre cheminée en route pour l’hiver, il est important de bien la préparer, alors on fait le grand nettoyage : foyer, vitres, plaques en fonte, manteau, tout doit y passer !
On commence par aspirer le corps de chauffe pour enlever le reste des cendres, puis on s’attaque aux taches à l’aide d’une brosse imbibée de vinaigre et d’eau. On réitère l’opération jusqu’à ce que le foyer soit parfaitement propre.
Pour enlever la rouille de la plaque en fonte, on la frotte à l’aide d’un tampon abrasif, puis on la badigeonne avec un peu d’huile, qu’on laisse reposer 48 heures. Enfin, pour la protéger des salissures et des traces, on passe un chiffon imprégné d’huile de vaseline, une méthode qui servira aussi pour les vitres.

Un entretien régulier

Tout au long de l’hiver, les bûches génèrent des cendres, qui, si elles sont trop nombreuses, empêchent la combustion de se faire correctement et peuvent déformer la grille du foyer. Vous devez les retirer régulièrement à l’aide d’une petite balayette ou d’un aspirateur. Petite astuce écologique : récupérez les cendres en surplus et frottez-les, avec du papier journal, sur la vitre du foyer pour la nettoyer !

On n’oublie pas le manteau !

Qu’elle soit ancienne ou moderne, en brique ou en pierre, la cheminée doit avoir un manteau nickel. Pour venir à bout des traces de suie, il vous faudra un peu d’huile de coude. Munissez-vous d’une brosse bien dure et d’eau additionnée de bicarbonate ou de cristaux de soude et frottez énergiquement. Un produit spécial four décapera également les taches. Les manteaux en marbre nécessitent un nettoyage délicat à l’eau savonneuse, alors que ceux en brique s’entretiennent grâce à de la cire incolore ou à de l’huile de lin, qui ravive la couleur.

Focus : Choisir le bon bois

Pour éviter que la cheminée ne s’encrasse trop, on ne met pas n’importe quel bois à brûler. On le choisit bien sec et propre, sans champignons ni moisissures. Même si tous les bois peuvent être consumés, on privilégie les espèces de feuillus durs tels que le chêne, l’orme, le hêtre, le châtaignier ou encore les arbres fruitiers. Acheter du bois de chauffage certifié NF vous permettra de connaître la qualité et les caractéristiques de chaque type d’essence.
On évitera les résineux, le contreplaqué, l’aggloméré, le bois traité, vernis ou peint, qui se consument difficilement et ont tendance à encrasser rapidement les conduits, tout comme le bois humide, qui dégage de l’eau, donc plus de fumée et de gaz carbonique. Enfin, petit rappel : on ne jette pas d’ordures ménagères dans une cheminée !

Balançoire d’intérieur, la touche ludique

Tout droit sortie de l’univers enfantin, la balançoire s’invite dans la maison, aussi bien dans le coin des enfants que celui des parents. À la fois objet récréatif et étagère suspendue originale, elle a tout pour plaire !

Oubliée la vieille balançoire en plastique au fond du jardin sur laquelle on se balançait des heures étant petit ! L’objet fétiche de notre enfance n’est pas pour autant relégué aux oubliettes ; il entame simplement une petite métamorphose déco pour s’installer dans nos intérieurs et donner une touche de folie à l’ambiance. Tel le siège suspendu, c’est l’accessoire chouchou du moment !

Un accessoire poétique

Replongez en enfance et laissez s’exprimer votre syndrome de Peter Pan ! La balançoire s’impose comme l’élément léger et poétique à placer dans son home sweet home. À la fois aérienne et empreinte de nostalgie, elle fait la différence en comblant l’espace, en décorant le plafond et en restant un objet de distraction pour petits et grands.
Avec une déco industrielle, bohème, scandinave ou encore campagne chic, elle se fond dans tous les décors, de la cuisine au salon, en passant par la chambre parentale et celle des enfants. C’est en effet dans cette dernière qu’elle remplira tout son rôle : propice à l’amusement et au jeu, la balançoire ravira tous les bambins, qu’elle soit simple ou plus sophistiquée.

Le grand détournement

Mais l’atout déco de la balançoire, c’est qu’elle peut aussi être détournée de son objectif premier. En effet, on peut s’inspirer de cet objet pour le transformer en petit mobilier, facile à faire soi-même pour les bricoleurs dans l’âme. Façon do-it-yourself (DIY) ou prête à être posée, elle se métamorphose tantôt en étagère pour exhiber ses plus belles plantes et ses bibelots, tantôt en table de chevet à côté du lit pour y empiler les livres. C’est un vrai rangement atypique qui insuffle un vent de légèreté dans la pièce où il trône…

Difficultés liées à l’installation

Installer une balançoire chez soi n’est pas forcément une sinécure. Avant toute chose, il est primordial de vérifier la solidité du plafond et de s’assurer que le matériau supportera une charge lourde. On peut également décider de la fixer à une poutre, dans les mêmes conditions. Attention aussi, certaines balançoires achetées dans le commerce n’ont qu’un objectif décoratif et ne sont pas conçues pour qu’on y grimpe. Si vous souhaitez un modèle qui ne soit pas qu’un élément de déco, il faudra passer par la case « bricolage ».

White and blue living room with sofa, armchair, lamp, posters

Aérovoltaïque, le nouveau photovoltaïque

S’il se confond facilement avec le photovoltaïque, l’aérovoltaïque a l’avantage de chauffer et de ventiler l’habitat en plus de produire de l’électricité. C’est en revanche une installation coûteuse dont le rendement énergétique reste à améliorer.

Si le photovoltaïque est désormais une technologie bien connue et en constante progression depuis plusieurs années, l’aérovoltaïque s’impose comme le petit nouveau en matière d’énergie solaire. Ce système hybride combine l’efficacité des panneaux photovoltaïques et thermiques pour à la fois produire de l’électricité et chauffer l’habitat. Cette innovation a ainsi pour prétention d’exploiter 80 % du potentiel solaire au lieu de 20 % pour le photovoltaïque seul. Une solution intéressante mais qui reste encore très coûteuse…

Un système deux en un

L’aérovoltaïque permet de fournir de l’électricité dans la maison, mais également de récupérer l’énergie thermique produite par les rayons du soleil pour chauffer l’habitation. Avec cette méthode, les deux faces du panneau solaire sont optimisées pour multiplier ses performances. Ainsi, elle permet d’augmenter la production d’électricité de 10 % par rapport à un équipement photovoltaïque classique. Elle offre aussi un système de rafraîchissement de l’air l’été, car elle combine les fonctions de chauffage et de climatisation. Enfin, cette technologie permet de ventiler l’habitat et de le purifier, en filtrant l’air extérieur insufflé à l’intérieur du logement.

À quel prix ?

Si l’aérovoltaïque est un système tout-en-un plutôt intéressant pour réduire sa facture énergétique, c’est toutefois une installation très coûteuse, bien plus d’ailleurs que le photovoltaïque.

Le prix correct de cet aménagement oscille entre 15 000 et 18 000 € TTC pour des panneaux offrant 3 kWc (kilowatt-crête, l’unité de mesure de ces kits solaires), environ 24 000 € pour un 6 kWc et 40 000 € pour un 9 kWc. Évidemment, tout dépend ici du matériel posé, des difficultés liées à l’installation et des entreprises qui sont encore très peu nombreuses à proposer ce type de panneaux solaires, et donc très peu compétitives.

Quelle rentabilité ?

Tout comme le photovoltaïque, la rentabilité de votre équipement aérovoltaïque va d’abord dépendre de votre lieu d’habitation. En effet, la production d’énergie sera plus performante si votre maison bénéficie d’un ensoleillement important tout au long de la journée et de l’année.

De même, l’isolation de votre habitat va beaucoup jouer : les logements anciens ont davantage tendance à minimiser les effets bénéfiques de ce type d’aménagement, à l’inverse des logements neufs ou rénovés répondant aux normes RT2012.
Quant à l’aspect financier, l’Ademe a réalisé une étude démontrant que les économies pour le chauffage sont seulement de 3 à 10 % pour les maisons anciennes et jusqu’à 27 % dans le neuf. Aussi, il ne faut pas vous attendre à rentabiliser votre investissement avant sept ou huit ans après la pose des panneaux solaires.
Il faut donc bien penser l’aérovoltaïque comme un système complet qui permet de faire des économies d’électricité et de chauffage, mais surtout qui offre en supplément une meilleure qualité de l’air intérieur et un effet de climatisation l’été. Si seules les performances énergétiques vous intéressent, il est plus judicieux de se tourner vers le photovoltaïque, moins cher et plus compétitif à l’heure actuelle.

Un équipement éligible au crédit d’impôt

Depuis 2014, le photovoltaïque ne bénéficie plus du crédit d’impôt pour la transition énergétique (CITE). Ce n’est heureusement pas le cas pour l’aérovoltaïque qui vous permet de déduire de votre impôt sur le revenu une partie des dépenses engagées pour l’installation de cet équipement. En revanche, le montant maximum accordé est de 1 200 € jusqu’à la fin de l’année 2019. Une somme très modique pour un aménagement qui coûte plusieurs milliers d’euros…

Chauffage : les équipements les plus économiques

Cet hiver, passez le cap et investissez dans un appareil de chauffage plus économique et plus écologique. Vous réduirez ainsi votre facture énergétique tout en protégeant la planète ! Chaque année, lorsque les premiers frimas arrivent, c’est le même casse-tête : la majorité des Français se demandent comment faire des économies de chauffage. Avec la hausse constante du prix des combustibles, alléger sa facture énergétique devient en effet l’objectif principal de la plupart des foyers. Et si l’on peut réduire son empreinte écologique par la même occasion, c’est tout bénef ! Ainsi, il est tout à fait possible de ne plus payer plein pot à condition de faire un petit investissement de départ…

Le poêle à bois

Parmi les équipements de chauffage les plus économiques, le poêle à bois est certainement le plus intéressant. En effet, le bois est actuellement le combustible le moins coûteux du marché, puisqu’il est environ 30 % moins cher que le gaz ou le fioul. En moyenne, son prix varie entre 0,03 et 0,06 € par kWh, contre 0,12 et 0,14 € par kWh pour l’électricité par exemple. Son rendement est compris entre 60 % et 93 % pour une utilisation avec des granulés, contre 80 % maximum pour une cheminée avec insert. Ce n’est donc pas pour rien si six millions de ménages ont déjà sauté le pas en s’équipant d’un poêle à bois ! C’est aussi une solution écologique car le bois rejette peu de CO2 et il s’agit d’une énergie renouvelable. En effet, la filière est organisée par l’Office national des forêts (ONF), qui gère une production issue exclusivement de forêts exploitées durablement. Évidemment, le prix d’un poêle à bois reste un investissement important puisqu’il faut débourser entre 3 000 et 10 000 € en fonction des modèles.

La chaudière à condensation

Autre option pour les foyers qui utilisent le gaz : la chaudière à condensation. Celle-ci assure aussi bien le chauffage que la production d’eau chaude sanitaire. En effet, elle fonctionne en brûlant le gaz, ce qui produit de la chaleur, et utilise la vapeur d’eau contenue dans la fumée pour la refroidir et la transformer en liquide. Ce système deux en un permet alors de réduire sa consommation de gaz de 10 à 25 %. Comptez environ 3 000 € pour une chaudière à condensation.

La pompe à chaleur

C’est un peu l’appareil à la mode, mais il faut dire que la pompe à chaleur air-eau est l’une des plus économiques ! En effet, pour 1 kWh consommé, elle vous restituera 3 kWh d’énergie. Un véritable petit tour de passe-passe qui vous permettra de diviser par trois ou quatre votre consommation énergétique ! Elle a aussi comme autre atout d’être écologique car elle capte les calories extérieures pour les transformer en énergie. Elle ne pollue donc pas et ne rejette pas de fumées toxiques. C’est aussi malheureusement l’un des appareils les plus chers à l’achat car il faut compter environ 12 000 € pour une pompe à chaleur mixte.

Le chauffage solaire

Enfin, pour chauffer sa maison gratuitement, rien ne vaut le chauffage solaire ! S’il faut investir au départ dans des panneaux thermiques, cet achat est rapidement rentabilisé (quelques années à peine), permettant de couvrir jusqu’à 70 % des besoins de chauffage d’une maison. Si l’énergie créée est gratuite et inépuisable, il faut en revanche prévoir un système complémentaire ou d’appoint (chaudière à condensation ou pompe à chaleur par exemple) qui prendra le relais.

Quelques critères à prendre en compte

Évidemment, la rentabilité d’un équipement de chauffage économe dépendra aussi et surtout de votre habitat. En effet, pour qu’il soit pleinement efficace, votre maison doit être correctement isolée et limiter les déperditions de chaleur. Avant de penser à changer son système de chauffage, il est donc conseillé de faire un point et d’envisager des travaux d’isolation. Le lieu d’habitation aura également son importance. Par exemple, les panneaux solaires et les pompes à chaleur sont plutôt déconseillés dans les régions froides et davantage adaptés dans les contrées ensoleillées.

piscines Roche

Votre pisciniste depuis plus de 30 ans !

• Piscine à débordement
• Piscine carrelée
avec dalles de Bali
• Bassin avec revêtement
PVC armé
• Piscine revêtement Polyester

Implantées au Pays Basque depuis plus de 30 ans, les Piscines Roche se sont spécialisées dans les constructions traditionnelles de qualité, totalement en harmonie avec l’environnement. Cette société dispose d’un grand show room à moins de 200 mètres de la sortie de Biarritz sur l’A63. Elle propose tous les équipements et produits nécessaires pour le bon fonctionnement, l’entretien, le chauffage, la sécurité et les accessoires de la piscine. Elle peut aussi effectuer des diagnostics pour des dépannages, rénovations ou l’amélioration des piscines. Elle reste à l’écoute pour des conseils et peut assister aux expertises. Enfin, elle assure le SAV et propose des contrats d’entretien annuels ou saisonniers modulables.
Construction & rénovation…

Espace Piscines Roche
1310 avenue de Bayonne – Bidart
05 59 43 90 43
piscinesroche@wanadoo.fr
www.piscines-roche.fr

Localand

À chaque situation son matériel de location !

Spécialisée dans la location de matériel BTP, machines, outillage, et vente de granulats, pour professionnels et particuliers, LOCALAND à Soustons et Capbreton vous accompagne dans vos projets de construction, rénovations ou aménagements. Toujours dans le souci de vous satisfaire, Maël Kerloc’h et toute son équipe sont à votre écoute. La capacité du parc de location permet de proposer une large gamme d’engins. LOCALAND est le partenaire de vos projets !

Dedans, dehors, bichonnez votre maison !
Entre plaisirs de jardinage et travaux de bricolage, simplifiez-vous la vie. Il y a la solution idéale pour s’attaquer au nettoyage !
Comprendre vos besoins, c’est aussi être en mesure de proposer une gamme complète de produits pour la remise en état de vos moquettes, parquets, carrelages, margelles de piscine, terrasses… Nos autolaveuses et ponçeuses accomplissent en un temps record un nettoyage parfait. Une qualité de performance des produits nettoyants vous offre un rendu très satisfaisant dans les moindres recoins. Tâches et rayures disparaissent sans laisser de traces.
Pour un meilleur confort de manipulation LOCALAND vous propose des conseils techniques de professionnels.
Bien choisir !
Pour combiner les travaux d’extérieur à tous vos projets d’aménagements LOCALAND propose de la terre végétale. À ceci s’ajoutent un vaste choix de minéraux, cailloux, graviers d’ornement, remblais, sable… Vous pouvez alors jouer avec les coloris pour créer l’originalité. Découvrez davantage de produits sur nos deux sites de Soustons et Capbreton.
À vous de décider ! Livraison sur chantier ou à domicile, tout est possible !
Tout au long de l’année, une équipe de professionnels est à votre service pour des locations de matériel à la journée ou la ½ journée. Indispensable, afin d’assurer la meilleure mise à disposition, nous vous recommandons de réserver à l’avance. Outre la location du matériel, en ce qui concerne la prise en main des différentes machines, nos techniciens vous indiquent les instructions d’emploi et vous proposent même une démonstration d’utilisation.


Professionnels et Particuliers
Locations sableuse Hydrogommeuse, mini-pelles, télescopiques, chargeurs, camion nacelle et nacelle automotrices…, autolaveuses, outils et matériel de professionnels sciage, ponçage et tous travaux du sol au plafond en intérieur et extérieur.
Pour votre bien-être et dans le respect de l’environnement, LOCALAND témoigne le savoir-faire d’une entreprise familiale de proximité.

L’intégralité de la gamme et les nouveautés sur : www.localand-40.com

Localand Soustons
Avenue de Cramat
05 58 41 58 41 – Fax : 05 58 41 29 31
localand40@orange.fr

Localand Capbreton
35 rue de la Palinette, ZA les 2 pins
05 58 47 99 99 – Fax : 05 58 47 99 87
localand2@orange.fr

la cabane aux grillades

GL Diffusion Bois

Charbon de bois – Allume feux naturels – Granulés de bois – Bûches compressées – Bois de chauffage en filets et en ballots

Le spécialiste du gros conditionnement près de chez vous !
PRO & PARTICULIERS

Gamme de Barbecues & accessoires WEBER

Ouvert du lundi au samedi
10, Rue D’Argoubet (à côté de Dekra)
40100 DAX – 05 47 80 82 56
www.lacabane-auxgrillades.fr
commerce@gldb.fr

Scierie Graciette

Un savoir-faire qui dure depuis plus de 40 ans !

Spécialisés dans l’embellissement de vos extérieurs nous réalisons des aménagements en bois : plages de piscines, terrasses bois, terrasses de mobil-home, balustrades, clôtures, piquets acacia etc…

Notre entreprise familiale, installée près de Dax à Hinx dans les Landes (40) a su conserver des méthodes traditionnelles de travail.
Découvrez toute une gamme de produits en pin des Landes, pin Sylvestre, bois exotique, acacia pour aménager l’extérieur de votre maison. Terrasse de maison, plage de piscine, terrasse de mobil-home kit clôture etc…
Retrouvez le charme, l’élégance, l’harmonie, le plaisir de votre extérieur… Décorez votre extérieur de maison ou mobil-home avec nos produits…
Créez un lieu chaleureux et accueillant pour passer d’agréables moments.

SARL GRACIETTE
615 route de Yon – HINX
05.58.89.56.99 – 06.31.85.21.29
FB – www.bois40.com

piscines Courrej

La Société
Fort d’une expérience d’une dizaine d’années, notre périmètre d’intervention se définit du Pays Basque (Biarritz), la côte Landaise jusqu’à Mont de Marsan. Nous proposons également un service d’accompagnement global pour la réalisation et l’entretien de votre bassin.
Votre projet
Pour une piscine traditionnelle enterrée sur mesure, une piscine à débordement ou une piscine miroir, nous sommes là pour vous conseiller et vous accompagner afin que votre bassin réponde à toutes vos attentes.

4 types de finitions :
Liner 75/100e – PVC Armé 150/100e
Polyester – Finition béton

Maintenance et entretien
Nous vous proposons également un service de mise en route et d’hivernage de votre piscine.
En ce qui concerne la mise en route de votre bassin, notre prestation comprend :

Le nettoyage de la piscine
Le nettoyage du filtre et préfiltre
Le nettoyage des skimmers
Le nettoyage de la ligne d’eau
L’analyse de l’eau professionnelle au photomètre et le dosage des produits
Le réglage des horloges
La vérification hydraulique et électrique de votre installation
Le nettoyage de la bâche d’hiver

En ce qui concerne l’hivernage, notre prestation comprend :
Un hivernage actif ou passif de votre bassin
La vérification hydraulique et électrique de votre installation
Le réglage des horloges
Les produits d’hivernage
La mise en place de la bâche d’hivernage

Magasin / Showroom
Notre magasin est situé 1077 Avenue du Maréchal JUIN à Mont de Marsan. Avec un showroom de 180m², vous y trouverez tout le nécessaire au bon fonctionnement de votre piscine :
Un espace d’accueil et de conseil
Une large gamme de produits d’entretien
Le nécessaire pour équiper et faire évoluer votre bassin
Un stand dédié aux analyses d’eau avec un photomètre professionnel afin de connaître les taux exacts de votre piscine et pouvoir vous prescrire les produits nécessaires pour garder une eau saine et parfaitement équilibrée
Une zone de démonstration afin de vous former à l’utilisation et à l’entretien de votre local technique.

1077 Avenue du Maréchal Juin
Mont de Marsan
05.58.06.38.13
www.piscine-courrej.fr
contact@piscinescourrej.com

Quels matériaux pour mon bardage ?

BARDAGE BOIS

Le bardage est un parement extérieur ou intérieur qui isole, protège et embellit l’habitation. Les matériaux employés sont nombreux et dépendent du projet et du budget de chacun. Petit tour d’horizon.
Si sa première fonction est d’isoler et de protéger du froid, des UV, des intempéries et des chocs, le bardage est également un élément de décoration à part entière. Le matériau à utiliser ne sera pas le même pour l’aménagement d’un toit-terrasse ou pour la rénovation d’une façade. Pour se décider, on prendra en compte certains critères, en commençant par la performance : quelle isolation thermique et quelle longévité souhaitons-nous obtenir ? Quel est l’effet esthétique recherché, moderne ou authentique ? Au niveau de l’entretien, est-on prêt à investir du temps et de l’argent pour prendre soin d’un matériau particulier ou choisit-on la facilité ? Enfin, le coût peut varier énormément en fonction des matériaux mais aussi des accessoires et de la technicité de la pose. Verticale, horizontale, oblique, emboîtée ou à claire-voie, voici tout ce qu’il faut savoir…

Le bardage en bois : traditionnel et varié
Très employé par nos ancêtres mais aussi dans les pays nordiques et certaines régions des États-Unis, le bardage en bois est plus que jamais dans l’air du temps. Écologique et recyclable, il minimise l’empreinte carbone et charme par son authenticité. Un toucher chaleureux, des couleurs et des veinages uniques apportent beaucoup d’originalité et de naturel à la maison, qui se veut à la fois traditionnelle et contemporaine. Faisant le bonheur des architectes, il se décline sous plusieurs formes : en clins, en panneaux ou en bardeaux. Il peut être massif, contrecollé ou un dérivé de la matière brute. On a le choix entre de nombreuses essences de bois, aux aspects et aux propriétés variées, qui sont répartis en cinq classes d’emploi, du plus fragile au plus résistant. Par exemple, l’épicéa, le Red Cedar, le pin douglas, le pin maritime, le peuplier, le mélèze ou le châtaigner, tous de classe 4, supportent un taux d’humidité supérieur à 20 % et sont donc à privilégier pour les façades exposées au nord, tout comme le teck, star des aménagements extérieurs.
Selon son essence, le bois est bon marché et accessible. Idéal pour un intérieur cosy type chalet, il nécessite en revanche un entretien régulier, surtout à l’extérieur.

Le bois composite et le PVC : modernes et pratiques
Conçu avec des essences de bois associées à des résines ou d’autres matériaux, le composite est ultrarésistant et imputrescible. Offrant une large gamme de couleurs, il ne grisera pas avec le temps et résistera très longtemps.
Attention toutefois à privilégier les produits sans composé chloré ou composés organiques volatils, cancérigènes et polluants, pour préserver l’environnement !
Pour isoler et looker l’intérieur de la maison, optons pour le PVC ou le polystyrène. À coller directement au mur ou à poser sur une armature, ils offrent un large choix de coloris et de motifs. Leur poids plume est également parfait pour faire un faux plafond. Dehors, le PVC a plusieurs avantages : moins onéreux, il est facile à poser et ne nécessite aucun entretien.

L’acier, la terre
et les autres
Pour un aspect design et contemporain, on peut se tourner vers l’acier galvanisé, de plus en plus utilisé dans les constructions modernes. Décliné en plusieurs formes – plaques, tôles planes ou nervurées — et en de nombreux coloris, il est très résistant aux intempéries, aux UV et est ultra-durable dans le temps. Les moins : relativement cher, il peut être bruyant par temps de pluie battante et se marie mal avec les maisons anciennes.
Pour un effet naturel et ancien, citons entre autres le bardage en terre cuite, peu utilisé mais naturel et résistant au gel et au feu, le bardage en pierre naturelle (basalte, marbre, ardoises) absolument superbe ou encore le bardage en béton, moins esthétique mais très isolant.

Bien protéger son bardage
Le bois non traité grise toujours avec le temps. Si l’on veut garder la même nuance, on peut le traiter tous les deux à quatre ans avec une lasure incolore ou légèrement teintée qui maintient la couleur naturelle. On peut également protéger le bardage avec une peinture extérieure. Un traitement contre la rouille est obligatoire pour l’acier. La pierre et la terre cuite ne nécessitent quant à eux pas d’entretien particulier. Enfin, avec l’arrivée des produits composites, on a une meilleure résistance aux UV et aux intempéries.

Entreprise du Paysage

Confiez-nous votre jardin et vos espaces verts Particuliers – Professionnels – Communes

Notre métier et notre savoir-faire depuis 38 ans !
Notre jardinerie, Pépinières Brethes, est située à Benquet, près de Mont-de-Marsan, dans le département des Landes et intervient pour l’aménagement de vos espaces verts.
Ce qu’il faut savoir
Là, vous trouverez certes des plantations pour parcs et jardins, à destination de particuliers comme de professionnels, mais aussi des arbres, des arbustes, des conifères, des plantes, exotiques ou pas, des rosiers, des terres de bruyère, n’en jetez plus. En tout quelque 500 variétés déployées.
Dotés de la main verte, c’est assurément un paradis verdoyant qui s’ouvre à vous ici. Le tout, comme ils disent « à prix logique », c’est-à-dire sans le coup de bambou, mais d’une qualité certifiée.
Le plus, c’est la qualification de « paysagiste », susceptible d’aménager vos parcs et jardins, airials, abords de piscines, avec élégance et savoir-faire. Tout le talent de l’artisan, dont on relève ici le socle commun étymologique avec celui de l’arti-ste

Un parfum de roses, sans les piquants
Didier Brethes propose à ses clients la création et l’entretien des aménagements extérieurs : jardins, parcs, espaces verts. Nos professionnels de la pépinière assurent tous vos travaux de plantation d’arbres, fleurs, etc. Nous réalisons la taille de haies pour vos jardins chez les particuliers.
En véritable paysagiste, nous vous conseillons et réalisons vos aménagements extérieurs. Venez nous rendre visite à Benquet dans les Landes.

Clientèle Particulier · Collectivité · Commune
Zone commercial · Habitat Collectif

À la pépinière, vous retrouverez un assortiment unique d’arbres d’ombres, fruitiers, à fleurs, conifères, arbustes, plantes de terre de bruyère, rosiers, arbustes méditerranéen : oliviers, palmiers. Pour en savoir plus sur nos productions et nos aménagements de jardins et de parcs, Cathy et Didier vous conseillent pour l’achat de vos végétaux. Vous découvrirez nos productions en plein air.

Pépinières Brethes
56 Chemin des Oiseaux
BENQUET – 06 08 31 99 50
www.pepiniere-brethes-paysagiste.fr
pepinieresbrethe@orange.fr

Créateur de Maisons à Vivre…

Une maison à la hauteur de vos rêves !

Construire votre maison, vous y pensez depuis longtemps …
Nos architectes sont là pour vous guider, comprendre vos aspirations, vos besoins, vos envies et dessiner avec vous les plans d’une demeure au style architectural très personnel.
Ainsi, depuis 50 ans, les MAISONS GEVA conçoivent et réalisent, sur les Landes et la Côte Basque, des maisons au style contemporain où se mêle modernité et lignes classiques.
Les plans réalisés sur mesure sont basés sur de larges ouvertures, des espaces aérés et un parfait équilibre des formes.
Le soin particulier apporté à chaque détail de finition et la qualité de construction suivant des techniques éprouvées par des équipes maîtrisant leur sujet contribuent au bien-être et au sentiment de sécurité des occupants.
Les nouvelles technologies en termes de domotique et d’économies d’énergies sont parfaitement intégrées dans les réalisations des MAISONS GEVA.

Agence CAPBRETON : 35 avenue Maréchal Leclerc
Capbreton – 05 58 35 14 66
Agence DAX : Avenue Saint-Vincent de Paul
Dax – 05 58 74 13 96
Siège : 11 Place Raymond Poincaré
Mont-de-Marsan – 05 58 75 29 38

www.maisons-geva.fr
geva.maisons@wanadoo.fr


Maisons d’en France

Depuis 1986, Maisons d’en France Sud-Ouest, est devenu un acteur incontournable de la construction dans les Landes et le Pays Basque. Réputé pour son savoir-faire et son expertise terrain, Maisons d’en France Sud-Ouest saura vous accompagner quel que soit votre projet.

Artisans et fournisseurs locaux fidèles depuis plus de 30 ans. Un réseau de professionnels reconnu pour leur savoir-faire, leur sérieux et leur professionnalisme.
Des maisons personnalisées, traditionnelles, contemporaines, adaptées à tous les budgets avec des matériaux de qualité.
Un suivi assuré par une équipe de conducteurs de travaux compétents. Une équipe de concepteurs créatifs vous garantissant réactivité dans l’étude de votre projet.

Un prix ferme et non révisable, contrat de construction réglementé, le CCMI vous garanti la possibilité de construire l’esprit tranquille.
Faire construire avec Maisons d’en France, c’est :
· Être accompagné tout au long de votre projet par un interlocuteur unique
· Bénéficier de la meilleure offre et des dernières innovations selon votre projet
· Disposer d’une maison à prix et délai convenus
· Être couvert par + de garanties
· Profiter du savoir-faire de constructeurs implantés en région et de leur réseau d’artisans

64 Rue Neuve
DAX – 05 58 56 30 40

37, Rue du Pont Neuf
CASTETS – 05 58 35 50 30

2 Rue du Presbytère
LABENNE – 05 24 33 82 90

www.maisonsdenfrance-dax.fr

Marius Aurenti

Matières Marius Aurenti, pionnier du béton ciré millimétrique, crée et perfectionne les plus belles matières décoratives depuis plus de 30 ans. Un magasin vient de s’ouvrir au Rond-point de l’Europe à Biarritz (à côté de l’agence Stéphane Plaza).

Venez découvrir le Béton Ciré, le mobilier et la peinture végétale.

Le Béton ciré Classic/ Mortier fin lissé, des Matières Marius Aurenti peut être appliqué au sol et sur les murs dans les cuisines, salles de bains, douches à l’italienne, plans de travail et plans vasques, sur du mobilier et même en extérieur, dans les piscines, etc.
Créateur du béton ciré millimétrique dans les années 1990, Matières Marius Aurenti n’a eu de cesse, depuis, de perfectionner cette matière pour lui donner une finesse et une qualité exceptionnelles.
Mise au point dans nos laboratoires, la technologie Blush rend notre béton ciré pour sols extrêmement qualitatif et résistant. Comparativement, aucun revêtement ne présente une telle résistance mécanique sur une si faible épaisseur d’application.
Le Béton ciré Classic Marius Aurenti est disponible en kit et dans 71 teintes, exclusivement élaborées à partir de pigments naturels en poudre. La composition du Béton ciré, matière minérale à 95%, en fait un enduit chaleureux, aux teintes subtiles, tout en nuances.
Au fil des années, Marius Aurenti a élaboré des traitements permettant de multiplier l’utilisation du Béton ciré dans l’habitat résidentiel, les hôtels, boutiques et restaurants.
Idéal en rénovation, on peut appliquer le Béton ciré directement sur un ancien carrelage sain grâce à un primaire d’accroche spécifique.
MA’s s’engage aujourd’hui à assurer le Béton ciré Classic avec une garantie de non fissuration sur 15 ans. Cette assurance couvre les fissures intr-insèques qui pourraient survenir dans le matériau, à l’exclusion des mouvements du support et d’un usage inapproprié du produit. Elle couvre à la fois la matière et sa mise en oeuvre, dans le respect de l’intégralité du processus Marius Aurenti, par une entreprise dûment formée.

Matières Marius Aurenti
5 avenue Mohernando – Biarritz
www.mariusaurenti.comFB : mariusaurentibiarritz

l’atelier v

À l’écoute de vos besoins et souhaits, nous concevons un projet de qualité répondant à vos attentes et à votre budget, avec des artisans locaux reconnus pour leur savoir-faire.

On vous accompagne de A à Z dans tous vos projets
Constructions neuves
Agrandissement
Rénovation
Ossature Bois
Tertiaire
Traditionnel / Contemporain

11 Rue Georges Chaulet • DAX
09 86 26 66 94 • 07 86 41 90 18

mailto:contact@latelier-v.fr
contact@latelier-v.fr

Conseils d’expert pour bien régler son climatiseur

En été, régler convenablement sa clim est essentiel pour des raisons de confort thermique comme pour des questions de consommation énergétique. Ce réglage peut toutefois s’avérer un véritable casse-tête. Vous vous réjouissez des beaux jours qui arrivent… mais pas des températures caniculaires. Il fait si chaud que vous passez vos mois d’été cloîtré à l’intérieur, prostré sur le canapé et volets fermés. Un système de climatisation peut alors être une solution efficace… à condition de bien savoir le faire fonctionner. Suivez les recommandations de notre expert pour optimiser l’efficacité de votre climatiseur et garder votre maison fraîche malgré la chaleur estivale.

Quel appareil choisir ?
Avant même de s’intéresser aux réglages, il convient de choisir un climatiseur adapté à son logement et à ses besoins. L’un des éléments déterminants est de sélectionner le bon dimensionnement selon la taille de la pièce à climatiser.
« Généralement, pour une hauteur sous plafond standard de 2,50m avec une isolation de type années 1980-1990, on prend une puissance d’environ 80 watts par m2 » recommande Joachim Pommeret. Par exemple, pour une chambre de 10 m2, mon appareil doit pouvoir restituer 800 watts. Si l’on choisit un appareil moins puissant, on lui en demandera trop et il va s’user prématurément. Idem avec un climatiseur trop puissant, qui se mettra en permanence en arrêt, ce qui finira par l’endommager. « En revanche, dans les maisons récentes qui, construites selon les normes de la RT2012, sont donc mieux isolées, on sera plutôt sur un ratio de 40 à 50 watts par mètre carré ». Autres paramètres à prendre en ligne de compte : l’exposition du bâtiment et la surface vitrée. Dans une pièce de style véranda, le soleil va taper plus fort et il faudra donc un appareil plus puissant.
Quelle est la température idéale ?
Trop souvent, les usagers règlent leur climatiseur sur l’option la plus froide possible, sans se soucier de la température extérieure. Cette erreur très commune peut avoir des conséquences sur votre bien-être mais aussi sur votre consommation d’énergie et donc votre facture.
Le bon réglage ? « En journée, on évite d’avoir un décalage de plus de 6 ou 7 degrés par rapport à l’air extérieur », explique Joachim Pommeret. « Cela permet d’éviter un changement trop brutal ». Ainsi, s’il fait 35 °C dehors, on règle notre climatiseur au plus froid sur 28 °C. Mieux vaut ne pas risquer un choc thermique désagréable et gâcher vos vacances d’été avec un gros rhume ! La nuit, même s’il est difficile de dormir lorsqu’il fait trop chaud, on évitera de programmer son appareil en dessous de 3 ou 4 degrés par rapport à la température extérieure. Cela suffira à vous assurer un bon confort.
Où placer mon climatiseur ?
Pour que votre système refroidisse vos pièces le plus efficacement possible, la circulation de l’air ne doit pas être entravée. On ne place donc pas de meuble – bibliothèque, placard… – devant son climatiseur pour ne pas gêner la diffusion du froid.
Enfin, même si cela semble évident, veillez à bien fermer vos portes et ouvertures lorsque vous allumez votre climatiseur. Sinon, cela reviendrait littéralement à jeter votre argent par les fenêtres !

L’éco-prêt à taux zéro voit plus grand 

Pour inciter les ménages à calfeutrer leur logement et à en finir avec les courants d’air, l’État a renforcé le dispositif de l’éco-prêt à taux zéro. Tour d’horizon des changements.
À chaque nouvelle loi de finances, ses ajustements de dispositifs existants. Et la mouture 2019 ne fait pas exception à la règle ! Entre autres modifications, le législateur a notamment prorogé l’éco-prêt à taux zéro, dit éco-PTZ, jusqu’en 2021. L’occasion, au passage, d’élargir un peu plus ce crédit à taux nul destiné à financer vos travaux de rénovation énergétique. On fait le point.

Les bénéficiaires potentiels
À l’inverse d’une kyrielle de subventions soumises à des conditions de ressources, l’avantage de ce programme est qu’il est ouvert à tous les propriétaires, occupants ou bailleurs, indifféremment de leurs revenus. Même les copropriétaires y ont droit depuis 2014, à travers l’octroi d’un prêt collectif. Quant aux foyers modestes, ils peuvent coupler les aides du programme « Habiter mieux » de l’Agence nationale de l’habitat avec un microcrédit accompagné, afin de financer à un taux nul le reste à charge de leurs travaux. Enfin, l’éco-prêt peut aussi se cumuler avec le crédit d’impôt transition énergétique.
Côté logement, en revanche, il s’agit ici de cibler les habitations les moins bien isolées et par conséquent les plus anciennes. C’est pourquoi l’éco-PTZ ne concernait jusqu’à présent que les résidences principales construites avant 1990. Mais c’était compter sans la loi de finances pour 2019 qui met ce principe aux oubliettes ! À compter du 1er juillet 2019, ce dispositif sera ouvert « à tous les logements achevés depuis plus de deux ans ».
Moins de travaux à prévoir
Le point le plus fâcheux de l’éco-prêt concerne le chantier. Pour bénéficier de ce coup de pouce, les ménages avaient auparavant trois possibilités. D’abord, réaliser un bouquet de travaux, en combinant au moins deux des six catégories suivantes : isolation thermique de la toiture, des murs donnant vers l’extérieur, des portes et des fenêtres, installation ou remplacement d’un chauffage, d’une production d’eau chaude sanitaire ou d’un système utilisant les énergies renouvelables.
Seconde option : choisir d’atteindre un certain niveau de « performance énergétique globale ». Il s’établit à 150 kWh/m² par an si votre consommation d’énergie était de plus de 180 kWh/m² annuels avant chantier ou de 80 kWh/m² par an si elle était de moins de 180 kWh/m². Dernière possibilité : procéder à des travaux de réhabilitation du système d’assainissement non collectif par des dispositifs ne consommant pas d’énergie.
À partir du 1er mars 2019, la condition de bouquet de travaux est cependant supprimée ! La réalisation d’un seul de ces chantiers permet donc également de prétendre à cette aide. De plus, dès le mois de juillet, l’isolation des planchers bas sera elle aussi prise en compte.
Dans tous les cas, rappelons qu’il faut faire appel à une entreprise labellisée RGE (« reconnu garant de l’environnement ») pour réaliser ces rénovations.

La question du remboursement
Le montant de ce crédit à taux nul peut atteindre 30 000 € maximum. Et alors qu’il fallait le rembourser sur dix ou quinze ans, la durée d’emprunt sera uniformisée à quinze ans pour tous les éco-prêts en juillet. La demande peut d’ailleurs être faite en même temps que celle d’un crédit classique visant à acheter un logement ancien. La proposition d’éco-PTZ de la banque sera alors intégrée à l’offre globale.
Bien qu’un seul éco-prêt puisse être accordé par logement, rappelons enfin qu’il est possible d’obtenir une enveloppe de financement complémentaire lorsque le premier chantier était d’un montant moindre que le plafond légal. Néanmoins, à partir de juillet, il faudra attendre cinq ans, et non plus trois, après la fin des travaux précédents pour y prétendre.
À savoir : pour tout renseignement, vous pouvez contacter un conseiller de la plateforme officielle Faire (anciennement Rénovation info service) au 0 808 800 700 (prix d’un appel normal).

Psycho test : Avez-vous la main verte ?

Plantes et fleurs habillent nos intérieurs, nos terrasses ou nos jardins et nombreux sont ceux qui les trouvent esthétiques ou même relaxantes. Mais pour en posséder, encore faut-il être capable d’en prendre soin. Avec ce test, découvrez si vous avez la main verte…

Gardening - Gardener Planting Pansy With With Flowerpots And Tools

1/ Vous êtes plutôt…
A/ Salopette et chapeau de paille
B/ Jean boy-friend et chapeau melon
C/ Jupe crayon et lunettes de soleil

2/ Dans votre salon, il y a…
A/ Cinq grands pots en terre cuite contenant des plantes vertes
B/ Deux petits pots de fleurs en plastique
C/ Un bouquet de fleurs dans un vase en verre

3/ Quand vous occupez-vous de vos plantes d’intérieur ou de votre jardin ?
A/ Tous les jours
B/ Tous les week-ends
C/ Deux fois par mois, voire moins

4/ Quel jardin vous fait le plus rêver ?
Choisissez parmi ces 3 images.

5/ Vous préférez que vos mains soient en contact avec…
A/ De la terre
B/ De l’eau
C/ Des cailloux

6/ Pour votre anniversaire, vos proches vous offrent un bonsaï de votre âge…
A/ Je cherche toujours la place idéale pour ce petit trésor !
B/ Quelle belle attention, c’est original !
C/ J’aurais préféré qu’ils m’invitent au restaurant !

7/ Dans votre jardin, que ressentez-vous ?
A/ De la joie
B/ De la sérénité
C/ De l’ennui
8/ Quel salon préférez-vous ?
Choisissez entre ces 3 images…

9/ Parmi ces trois mots, lequel décrit le mieux une plante pour vous ?
A/ Vie
B/ Nature
C/ Forêt

10/ Lors d’un voyage en Chine, vous découvrez une nouvelle variété de fleurs…
A/ Je les admire longuement, malheureusement, elles risquent de ne pas survivre dans mon jardin
B/ J’achète ces fleurs en magasin pour les planter dans mon jardin
C/ Je prends ces fleurs en photo, elles sont jolies tout de même

11/ Les plantes, vous les préférez…
A/ Dans la terre
B/ Dans un pot
C/ En plastique

12/ Le sol idéal dans un jardin, c’est…
A/ Du gazon naturel
B/ Un plancher naturel
C/ Du gazon synthétique

Vos résultats
Majorité de A : Vous avez la main verte !
Les plantes n’ont absolument aucun secret pour vous. Non seulement vous aimez prendre soin de la végétation, mais, en plus, vous avez un feeling indéniable pour faire pousser vos protégées et les aider à s’épanouir. Vous ne laissez périr aucune de vos petites merveilles et toutes se portent le mieux du monde. Aucun doute, vous êtes fait(e) pour cela.

Majorité de B : Vous aimez les plantes, mais elles ne vous le rendent pas !
Vous aimez profondément la nature et la zénitude qu’elle vous procure. Pourtant, même si vous appréciez la compagnie des plantes, celles-ci ne vous rendent pas toujours le fruit de vos efforts. Malgré tous vos soins, vous maîtrisez mal l’art du jardinage et rencontrez toutes les difficultés du monde à faire fructifier votre petit lopin. Un conseil, misez sur les variétés robustes, comme les cactus et les succulentes qui demandent très peu de soins.

Majorité de C : Pas le moindre atome crochu entre vos plantes et vous !
Vous n’aimez pas vous occuper de votre jardin. La nature, c’est sympa, mais vous vous ennuyez vite parmi tous ces végétaux immobiles et muets. Vous ne voyez pas l’intérêt de passer des heures à jouer du sécateur. Vous préférez occuper votre temps autrement, et c’est votre droit. Les fleurs ne vous en voudront pas, elles doivent être aimées pour être bien soignées. Rassurez-vous, il y a d’autres moyens de profiter de la nature, en se baladant par exemple !

Une terrasse façon hacienda

Terrasse façon hacienda - Mexican flower garden

Avec les beaux jours qui s’annoncent, on a tous envie de chaleur et d’exotisme.
Et si, pour pousser le rêve jusqu’au bout, on donnait à la terrasse un air d’hacienda venu tout droit d’Amérique latine ?
Le style hacienda, inspiré des grandes maisons ou exploitations agricoles hispaniques, est tout sauf sobre. À la fois festif et convivial, il invite, par un jeu habile de couleurs joyeuses et d’imprimés graphiques, au farniente et aux longues soirées estivales entre amis. Un esprit coloré et muy caliente qui donne envie de chevaucher à travers les grands espaces américains, histoire de se sentir bien sans aller trop loin…

Les couleurs sont partout
Pour faire venir le Mexique jusqu’à nous, rien ne vaut une décoration épicée. Le travail des couleurs est donc primordial. Vives, chaudes et gaies, elles doivent inspirer le bonheur de vivre, la chaleur et le soleil. On mise donc sur un camaïeu de tons ocre et orange. Le terra cota, le fuchsia, le jaune ou encore le vert sont les teintes de prédilection. La couleur est partout : sur les murs, les coussins et les cache-pots. Les tapis sont multicolores et rayés, les tissus se parent de motifs ethniques et aztèques ou encore de fleurs brodées au format XXL.
Dernière astuce : quand on reçoit du monde, on n’oublie pas de choisir une vaisselle adéquate ! Elle doit être dans le même esprit, colorée et stylée.
Des matières naturelles
Pour un esprit rustique, le naturel s’invite dans l’hacienda. Le mobilier est en bois brut ou en rotin, une matière naturelle et intemporelle qui vieillit plutôt bien au fil des années. Directement inspirés de l’artisanat des peuples latino-américain, les accessoires tressés à la main sont ultra-tendance.
Paniers, corbeilles et tenates traditionnelles sont réalisés en rotin, en osier ou en bambou. Naturels ou colorés, ces rangements esthétiques et pratiques rappellent le savoir-faire ancestral de toute une culture.
En outre, le mélange de matériaux bruts donne le ton : les pierres, le bois, la terre cuite, le métal non peint et les carreaux de faïence s’invitent sur la terrasse.
On tente l’indoor/outdoor
Dans les pays chauds, on passe généralement plus de temps dehors que dedans alors autant bien s’installer ! Espace de vie et de détente à part entière, la terrasse doit être le plus agréable et le mieux aménagée possible. On y dispose des fauteuils confortables, des plaids pour la fraîcheur du soir, une végétation adéquate et des détails décoratifs que l’on pourrait très bien retrouver à l’intérieur comme des bougies et des paniers.
Pour être à l’aise, on place un peu partout des coussins unis, imprimés ou à pompons frangés. Les hamacs et les coussins à même le sol sont de mise. On n’hésite pas non plus à mixer les éléments de mobilier de jardin colorés : plus il y a de vie, mieux c’est !
Pour végétaliser le tout, on agrémente l’espace de cactus et autres plantes grasses typiques du climat désertique. Au niveau du sol, le charme authentique des azulejos, ces carrelages de faïence artisanaux décorés de motifs géométriques ou figuratifs, donnera du cachet à l’espace. Pour une ambiance plutôt ranch, on opte pour le bois et quelques tapis chatoyants. On peut aussi miser sur un parterre de pierres et autres graviers blanchis, qui réfléchiront la lumière du soleil !
Comme au Mexique
Pour donner à sa terrasse une allure de patio mexicain, on peut ajouter des objets typiques du pays. On apportera ainsi un peu de la chaleur du désert et des mythes du pays avec des sombreros et des calaveras, ces petits crânes colorés emblématiques du jour des morts et de la culture mexicaine.
Si le style hacienda s’inspire majoritairement de la culture hispanique, il emprunte certaines influences américaines à l’esprit western et ranch.

On peut ainsi accrocher au mur un crâne de buffle ou un piège à rêve en macramé. On n’oublie pas de s’aménager des zones d’ombre avec des voiles tendues ou des pergolas en canisses.

Pour donner un côté intimiste aux soirées d’été, de petites lanternes ou des guirlandes lumineuses, en forme d’ananas par exemple, seront du plus joli effet. Bienvenido a casa !

Un studio dans le jardin pour les amis

Les constructions modulaires ont le vent en poupe !
Grâce à ces studios en kit, vous pouvez ajouter une dépendance à votre logement en un tour de main, pour y installer un bureau, une chambre d’ami ou une chambre d’hôtes. GreenKub, société spécialisée,
dresse le profil des adeptes de cette solution.

Plutôt que d’entreprendre de lourds travaux de construction, les propriétaires en manque de place peuvent opter pour une alternative plus économique : la construction modulaire. Le concept : un local préfabriqué et parfaitement isolé, qu’il ne vous reste plus qu’à monter. Qui sont les clients de ce genre d’alternative ? C’est ce qu’a voulu savoir GreenKub, une entreprise spécialisée dans les constructions modulaires en bois.
D’après cette enquête, 47,5 % des acheteurs ont entre 45 et 60 ans, période transitoire durant laquelle la maison est souvent surpeuplée.
Alors que toutes les chambres du domicile sont déjà occupées, ce studio indépendant monté dans le jardin permet avant tout d’héberger des amis ou de la famille dans plus de 43 % des cas. Dans une moindre mesure, il peut aussi servir de bureau ou être loué à l’année. Un investissement réalisé le plus souvent sans crédit. Et pour cause puisque Greenkub promet un coût 60 % moins cher qu’une extension classique.

Tout savoir sur la baignade BIOlogique

Pour ne plus sortir de l’eau les yeux rougis et le corps plein de démangeaisons, immergez-vous dans une baignade biologique. Se dispensant de tout adjuvant chimique, ces bassins naturels ont seulement recours au pouvoir filtrant des plantes.

Comment ça marche ?

Pour beaucoup, se baigner en milieu naturel promet des sensations inégalables. Seulement, entre le spectre de la pollution, la prolifération des algues ou tout simplement les difficultés d’accès à l’eau, le plaisir promis par cette immersion tourne trop souvent à la déception. La piscine incarne en comparaison une alternative beaucoup plus sûre, choisie par de nombreux foyers. Toutefois, la liste des produits chimiques nécessaires pour maintenir le parfait équilibre de ce bouillon de culture soulève immanquablement la question de la nocivité. Dans ces conditions, la moindre des prouesses de la baignade biologique est de parvenir à concilier bonheur des bains à volonté et espace totalement purifié. Cette union du naturel et de l’artificiel est autorisée par divers aménagements techniques et une maîtrise de la flore, tenue pour agent filtrant.

Par l’intermédiaire de quelques plantes soigneusement sélectionnées, la baignade biologique s’éloigne de la palette des biocides formant l’ordinaire des piscines classiques pour mieux se rapprocher du modèle de l’étang. Une étendue d’eau qui, si elle intègre effectivement sa zone verte, a été entièrement repensée. Ainsi, la baignade biologique se divise-t-elle en plusieurs parties.
La première, très importante pour les nageurs, est dévolue à la baignade. Un muret la sépare de la zone de filtration. C’est ici que l’eau est régénérée naturellement, via un ensemble de plantes aquatiques. Ce semis comprend des variétés qui vont se nourrir des impuretés en suspension dans l’eau, tel le jonc ou le roseau, tandis que d’autres auront une vocation uniquement décorative. Une troisième zone, dite « de régénération », est accolée aux deux premières.
Sa fonction est d’oxygéner l’eau avant que celle-ci ne rejoigne le bassin de baignade. En plus des indispensables pompes et autres jets, ces espaces peuvent être complétés de divers appareillages, tels que des filtres spécifiques, afin de conserver l’eau la plus pure possible.

Combien ça coûte ?

Pour être opérationnelle, une baignade biologique ne réclame guère plus d’investissements qu’une piscine classique. Elle ne demande pas non plus beaucoup plus d’espace, puisqu’elle occupe une fois et demie la superficie de ses homologues moulés ou bétonnés. Cette spécificité fait de ce concept une solution tout à fait adaptable aux particuliers. Par extension, pas besoin d’être localisé en rase campagne pour profiter de ces bassins, de nombreux modèles ayant d’ailleurs été aménagés en zone urbaine.

Ceux-ci peuvent au demeurant adopter toutes les formes possibles, depuis le modelé de la piscine classique jusqu’à des architectures beaucoup plus singulières. Si elle attire naturellement toute une faune sympathique, à l’instar des grenouilles et autres crapauds, l’entretien d’une piscine biologique en appelle davantage aux joies du jardinage qu’aux vicissitudes de l’apprenti chimiste. Il est en effet nécessaire de maintenir l’équilibre de ces piscines bio, afin d’y préserver une eau limpide et une flore prospère, soit autant de preuves de la bonne santé de cet espace.

En conclusion, si la baignade biologique offre les mêmes avantages que la piscine, elle assure en retour un plaisir supplémentaire, celui de la pureté, allié à une satisfaction esthétique et au plaisir d’entretenir son petit écosystème…

Cuisine, exit les poignées

Toujours plus minimalistes et ergonomiques, les cuisines se débarrassent du superflu pour ne conserver que l’essentiel. La dernière tendance ? Les placards sans poignées pour gagner en confort et en esthétisme.
La tendance des cuisines ouvertes à l’américaine a permis aux fabricants de revoir totalement le design de ces dernières. Puisqu’elles sont désormais décloisonnées et intégrées au salon ou à d’autres pièces de la maison, il a fallu épurer leur style tout en conservant le côté pratique et ergonomique. Dans cette optique, les cuisines sans poignées sont désormais légion. Les portes de placards se dénudent et se font plus discrètes tout en restant très fonctionnelles.

Pour un design totalement épuré
Ouverte sur le séjour ou la salle à manger, la cuisine est désormais une pièce à vivre multifonctions, où les frontières entre les différents espaces se floutent. Pour accompagner cette modernité, les placards de cuisine se font sobres et les poignées s’effacent. Résultat, le mobilier est en parfaite harmonie avec le reste de la décoration pour un ensemble cohérent et épuré. Ces cuisines nouvelle génération apportent une touche de fraîcheur à nos intérieurs. Dotés d’un système poussoir ou d’une ouverture électrique, ces placards sans poignées permettent de ne pas encombrer le design de la cuisine et d’afficher des lignes pures. Un style minimaliste qui accompagne des surfaces lisses et se débarrasse du superflu.
Un système ergonomique
Outre ses atouts esthétiques, la cuisine sans poignées a aussi des qualités ergonomiques. En simplifiant l’ouverture et la fermeture du mobilier, elle apporte un confort optimal et un gain de temps appréciable pour ceux qui passent beaucoup de temps derrière les fourneaux. C’est aussi beaucoup plus hygiénique. Pour actionner l’ouverture des placards, il existe deux systèmes : un « push-pull » qui s’actionne d’une simple pression sur la porte. Il s’agit d’un mécanisme invisible, inséré directement dans les tiroirs ou les armoires. Seul bémol : ici, les façades du mobilier seront particulièrement sensibles aux traces de doigts et nécessiteront un nettoyage régulier.
Second système : l’ouverture électrique qui consiste à installer à l’intérieur du meuble un bras électrifié qui ouvre la porte à votre place. Une option très utile et pratique lorsqu’on a les mains prises ! Dans tous les cas, avant de vous lancer dans l’achat de ce type de mobilier, pensez à vérifier que la configuration de votre cuisine dispose d’assez de place…

Le retour en vogue du bois

Écologie, authenticité et naturel ont permis au bois de faire son grand retour dans notre décoration. Si la tendance scandinave et ses bois clairs sont en bout de course, les essences foncées et brutes font un carton. Vague écolo, envie d’un retour au naturel ou overdose de plastique et de métal, le bois fait un retour fracassant dans toutes les pièces de la maison. Exit cependant le bois blanc et le style scandinave, la tendance est aux essences sombres et brutes. Débarrassées de leur rusticité, elles inspirent désormais les designers et les artisans inscrits dans la mouvance du « slow design ».

Luxe, calme et volupté

Relégué au rayon des antiquités, le bois a longtemps été boudé au profit de matières plus innovantes et plus contemporaines. Aujourd’hui, il prend sa revanche et revient sur le devant de la scène. Lassées du style scandinave, les tendances déco misent désormais davantage sur les essences sombres qui donnent une touche cosy au salon et de la noblesse à la cuisine.
En première ligne, les bois exotiques tels que le teck ou le wengé qui connaissent un véritable boom. Assez rares, robustes et appréciées pour leurs tons foncés, ces variétés s’imposent comme des matériaux d’excellence dont l’élégance naturelle saura se mêler à des couleurs claires telles que le blanc ou le gris souris. Longtemps supplanté par le chêne, le noyer retrouve aussi toutes ses lettres de noblesse. De plus en plus plébiscitée par les designers, cette essence de bois réchauffe l’intérieur et donne au mobilier une touche d’authenticité grâce à son veinage particulier. Le noyer est partout : sur les buffets, les tables basses, les bibliothèques, les chevets ou les fauteuils bien confortables.
À l’aise avec la couleur, ce matériau se marie parfaitement avec le rouge, le bleu pétrole, l’or, le cuivre ou l’alu brossé. Il s’accorde encore très bien avec le mobilier de style industriel, le parquet, les moulures, le velours et les motifs tropicaux ou luxuriants.

Brut et authentique

Retour à l’essentiel et stop au superflu avec le bois brut ! À peine travaillé et poncé, il s’immisce dans les créations design. Le contreplaqué ainsi que l’OSB (des particules de bois compressées et collées) inspirent les créateurs de par leurs nombreuses qualités. Résistants à l’humidité, peu coûteux et customisables à l’envi, ils représentent des matériaux de premier choix. On retrouve ainsi surtout le bois brut dans les intérieurs au mobilier do-it-yourself pour son côté authentique et naturel. À l’aise avec le vintage, on le mariera de préférence avec des tons brique, cognac, moutarde ou bleu pétrole. Pour une ambiance plus contemporaine, le blanc brillant ou le noir seront plus adaptés.

Quand le rondin fait la déco

Rustique, authentique et naturel, le rondin de bois a le vent en poupe cet hiver. On le retrouve partout, dans les accessoires comme sur le mobilier.

Puisque le printemps n’a pas encore frappé à nos portes, il est encore temps de puiser dans les grands classiques de l’hiver pour rendre sa déco plus douillette. Si le bois, naturel et chaleureux, n’en finit plus de peupler nos intérieurs, c’est plus particulièrement le rondin qui s’invite comme élément indispensable d’un style hivernal réussi. En petit mobilier ou en accessoire, il réchauffe l’ambiance et donne une touche d’authenticité incomparable.

Un grand détournement
La tendance organique a remis le rondin de bois au goût du jour, si bien qu’aujourd’hui, il prend ses quartiers dans toute la maison. On le retrouve d’abord dans le salon, en table basse, comme tabouret ou sur les pieds des luminaires. Dans la chambre, il se métamorphose en chevet et donne une autre dimension à la pièce lorsqu’il se transforme en tête de lit. Dans la salle de bains, il invite à la zénitude absolue.
Économique et original, le rondin fait partie de ces objets faciles à détourner. On le retrouve en effet là où on ne l’attend pas forcément, notamment en sticker sur les interrupteurs, en dessous-de-plat très nature ou en patères sur les murs. Bougies ou coussins font également partie de ces accessoires où le rondin de bois a toute sa place.
Retour aux sources
Si cet élément phare de la déco hivernale n’a rien de bien nouveau, il s’accorde en revanche avec les tendances du moment qui invitent à un juste retour aux sources. Brut, peint en blanc, laqué, cérusé, avec ou sans écorce, il se fond aussi bien dans les intérieurs scandinaves que dans ceux d’inspiration montagnarde.
Pour une ambiance chalet ou un esprit bûcheron, on mixe le rondin de bois avec des plaids à carreaux, des tapis et des coussins imitation peau de bête, mais aussi des couleurs comme le blanc, le noir ou le rouge pour un style plus contemporain. Avec une décoration nordique, le rondin s’associe à des coloris tendres et pastel (beige, brun clair, bleu dragée, rose poudré…), mais surtout à des matières moelleuses et feutrées telles que la laine ou l’alpaga. L’essentiel étant de toujours miser sur le naturel…

Un coach pour ma déco

Refaire les peintures, changer le carrelage ou réagencer le mobilier… Avoir des projets de décoration, c’est bien mais les réussir, c’est mieux ! Pour être certain de ne pas vous tromper, faites appel à un coach déco.
Le bon goût en matière de décoration n’est pas un talent inné chez tout le monde. S’il est facile de savoir de quoi on a envie, choisir les bonnes couleurs, les bons tissus ou les motifs adéquats se révèle parfois être une tâche plus absconse. Ainsi, il y a encore quelques années, les quidams mal à l’aise avec la notion de décoration n’hésitaient pas à faire appel à un tiers. Mais aujourd’hui, avec la démocratisation des émissions télévisées sur le sujet, la tendance du do-it-yourself (« à faire soi-même ») et la crise, il est rare de confier cette besogne à un spécialiste. Pourtant, l’aide d’un professionnel permet non seulement d’éviter les erreurs ou les fautes de goût mais aussi de gagner du temps.

salon parquet

Un accompagnateur
Nous passons de plus en plus de temps à la maison et se sentir bien chez soi est une évidence. Cette quête de la quiétude passe en partie par le style et l’ambiance de son intérieur. Pour ceux qui n’ont pas la décoration dans la peau, un coach déco peut être une solution.
Mais n’attendez pas de lui qu’il fasse tout à votre place car son rôle est avant tout de vous accompagner dans votre démarche. À l’inverse d’un décorateur qui transforme votre home sweet home et s’occupe du suivi du chantier, un coach déco analyse vos besoins et vous conseille dans vos choix de décoration. Son but est de vous affranchir des diktats de la mode en matière d’habitat et de vous inculquer les règles essentielles en ce qui concerne la sélection des couleurs et l’agencement de l’espace.
Quelles prestations pour quels prix ?
Selon vos attentes, le coach déco peut réaliser des croquis ou des schémas pour créer chez vous l’ambiance de vos rêves. Il peut élaborer un plan pour réaménager votre intérieur, le rendre plus lumineux ou tout simplement plus fonctionnel. À distance ou directement à domicile, il vous accompagne dans votre projet. Mais faire appel à un professionnel a un coût non négligeable. Sachez que les honoraires des coachs déco sont libres car il n’existe aucune réglementation en la matière. Si les tarifs dépendent des prestations, ils oscillent généralement entre 50 et 150 € de l’heure. Souvent les spécialistes proposent toutefois des forfaits plus intéressants. Attention tout de même : la profession non plus n’est pas réglementée et mieux vaut être vigilant dans le choix de votre coach.

Les tendances outdoor de l’été

Quand les beaux jours arrivent, on n’a qu’une seule envie : pouvoir se prélasser dehors et profiter de son extérieur. Voici quelques tendances charmantes à adopter cette saison !

Par outdoor, on entend l’extérieur et le plein air. Pourtant, en termes de décoration et d’aménagement, les frontières entre l’intérieur et l’extérieur de l’habitat se floutent de plus en plus. À l’instar des pays chauds, le jardin fait désormais office de pièce supplémentaire, devenant un espace de vie à part entière et s’inscrivant parfaitement dans la tendance qu’on appelle indoor/outdoor.

Tendance mix and match

L’une des tendances phares de cette saison est le mix and match, c’est-à-dire le mélange des styles. On ose le métissage de l’ancien et du contemporain, du vintage et du design, du romantique et du coloré, en un savant jeu de contrastes ! Le béton, qui fait plutôt moderne, peut s’accorder avec des chaises en rotin au charme désuet ou avec un hamac tressé et coloré. De la même manière, on peut délimiter les espaces en mixant les matériaux : de la pierre naturelle pour un coin cuisine et repas, du bois pour l’espace de détente, etc.

Tendance cosy cocooning

Loin des chaises en plastique blanches ou kaki, le mobilier de jardin se veut aujourd’hui plus varié et plus chic, rivalisant avec celui de l’intérieur. Les fibres synthétiques comme le polyester et la résine imitent très bien les tressages naturels et sont traitées anti UV pour résister efficacement aux intempéries. Ils offrent ainsi une excellente alternative aux salons classiques en bois ou en bambou, certes charmants mais peu durables lorsqu’ils ne sont pas correctement protégés.
Les textiles eux aussi savent désormais résister aux agressions extérieures et offrent un toucher aussi souple que celui des tissus d’intérieur. Même les tapis s’invitent dehors pour apporter toujours plus de confort à l’espace outdoor !
Enfin, on pense à abriter le jardin ou la terrasse du soleil et de la pluie avec une pergola en bois ou en métal, à la fois jolie et pratique. Côté déco, on l’habille avec des plantes grimpantes et des guirlandes solaires qui, une fois la nuit tombée, donneront une ambiance intimiste et festive au jardin.

Tendance hacienda

Pour donner à votre terrasse un petit air d’hacienda mexicaine, propice à la détente et à la fête, on mise sur une décoration épicée et chatoyante. Les murs se parent de rouge, les coussins à pompons se couvrent d’ocres ou de jaunes et s’ornent d’imprimés ethniques, aztèques ou fleuris. Le sol est recouvert de tapis d’extérieur rayés et multicolores que l’on superpose pour un effet mix and match pile poil dans la tendance.
Enfin, pour parfaire cette ambiance latino, on dispose des éléments typiques comme les crânes de cavaleras ou des carreaux de faïence colorés façon azulejos. Le mobilier est rustique et fait la part belle aux matières naturelles comme le bois brut et l’osier. Pour accentuer le côté caliente, on troque les classiques jardinières en terre cuite contre des paniers tressés, qui accueilleront cactus, succulentes et autres fleurs colorées.

Tendance slowlife

La slow life, c’est l’art de ralentir et de s’épanouir pour adopter un mode de vie bohème, qui fait la part belle à la rêverie, à l’écoute de soi et à la convivialité. Ici, plus que jamais, le coin outdoor est un vrai hymne à la nature, laissant une large place à la végétation luxuriante des lieux.

Pour se sentir comme à la maison, on se fabrique un écrin confortable, reposant et cosy.
On sort les suspensions en bambou, les tapis en jonc de mer, les canapés douillets et les coussins XXL. Envie de convivialité ? Les hamacs, poufs et autres lits de jardin ou bains de soleil à partager nous invitent à la paresse. On peut aussi fabriquer notre mobilier à l’aide de bois récupéré ou de palettes.
Pour le côté arty, on accroche des pièges à rêves en macramé, des lumières et des lanternes dans les arbres et les plantes, et l’on dispose une grande table d’atelier en bois brut pour accueillir nos amis ou nos instants de créativité.

Un fond mobile pour ma piscine

Pour optimiser un espace extérieur réduit, un plancher mobile de piscine peut se révéler être la solution adéquate. En quelques secondes, il vous permet de transformer l’espace piscine de votre jardin en terrasse. Découvrez les multiples avantages de ce procédé innovant !
Avec les beaux jours qui arrivent, vous rêvez d’une piscine mais vous hésitez à lui sacrifier le peu d’espace extérieur dont vous disposez. Vous tenez autant à vos soirées apéro estivales avec vos amis et voisins qu’au plaisir de pouvoir nager chez vous dans une eau fraîche. Aucun souci : grâce au fond mobile, vous pouvez désormais passer de terrasse à piscine en moins d’une minute ! Fonctionnant à l’aide de moteurs électriques rotatifs ou de coussins d’air qui se gonflent et se dégonflent pour faire monter ou descendre la structure, ce système permet à votre plancher de « flotter » à la surface. D’une grande modularité, le fond mobile vous permet de profiter au mieux de votre terrasse ou de votre jardin, été comme hiver !

Une piscine qui s’adapte à vos envies
Les systèmes de fonds mobiles disponibles actuellement sur le marché s’installent en seulement 48 heures et conviennent à tous les types de piscines, neuves ou déjà construites. Vous n’aurez donc aucune modification à apporter à votre structure d’origine. Ils s’adaptent également à tous les matériaux de construction : bois, métal, coque, pierre ou béton. Enfin, selon vos besoins, la marque et le modèle choisis, plusieurs options sont possibles. Selon la hauteur que vous décidez de régler pour votre fond de piscine, vous pourrez disposer de différents usages : piscine, pataugeoire ou terrasse « prête à l’emploi ». Il vous suffira d’appuyer sur un bouton et le plancher se mettra en mouvement comme par magie !
Sécurité garantie
Si vous redoutez les risques de noyade pour vos jeunes enfants ou vos animaux de compagnie, un fond mobile peut s’avérer particulièrement intéressant. Après votre baignade, il vous suffira simplement de repositionner le plancher en position haute pour rendre l’accès à la piscine impossible. Vous pouvez également régler sa hauteur en mode « pataugeoire » pour que les tout-petits puissent se rafraîchir et jouer dans l’eau sans danger.
Quant à la solidité du plancher, aucune crainte à avoir non plus : ils sont conçus pour supporter des charges de plusieurs centaines de kilos. Vous pourrez donc marcher dessus à plusieurs et y disposer votre mobilier de jardin l’esprit tranquille.
Un entretien facilité
Le dernier grand avantage du fond mobile, c’est qu’il simplifie considérablement l’entretien de votre piscine. Celle-ci étant protégée tout l’hiver par le plancher mobile, vous éviterez la corvée du ramassage des feuilles mortes et autres saletés qui viennent joncher la surface à chaque coup de vent et peuvent finir par boucher le filtre. Vous pouvez ainsi facilement la garder propre toute l’année. Si vous possédez un robot de nettoyage, la plupart des planchers mobiles possèdent une trappe permettant le passage de ce dispositif. Cette technologie réduit également l’évaporation de l’eau de 30 à 50 % et conserve la chaleur, vous assurant une meilleure performance énergétique. L’idéal pour faire des économies d’énergie !

Le lagom, l’art de vivre à la suédoise

Ni trop, ni pas assez, voilà le leitmotiv du lagom, la nouvelle tendance slow life à adopter chez soi. Entre simplicité, minimalisme et qualité, cette philosophie suédoise séduit ceux qui veulent aller à l’essentiel.
Après le hygge à la danoise, voici le lagom, ou l’art de vivre suédois ! Dans un monde où tout va trop vite, cette philosophie prône un mode de vie plus équilibré, où l’on se contente de l’essentiel. Ici, pas de fioritures ni de luxe, on privilégie l’utile et la qualité. C’est une tendance qui se pratique bien sûr au quotidien, dans la mode et l’alimentation, mais elle s’inscrit aussi désormais comme l’un des principes phare de la décoration…
Moins mais mieux
Fatigués de nos rythmes de vie effrénés, nous sommes de plus en plus nombreux à vouloir métamorphoser notre quotidien. À ce petit jeu, les Scandinaves sont sans conteste les champions ! En précurseurs, les Suédois nous convient au lagom (comprenez « juste milieu »), un principe du slow life qui fait fureur ces dernières années.
Pour adopter le lagom way of life, on arrête de courir partout et l’on commence à se concentrer sur ce qui compte vraiment. Les adeptes de cette doctrine vivent en lien avec la nature tout en protégeant les ressources de la planète. Ici, on recherche le juste équilibre et l’on fait la part des choses entre les besoins et les envies. La qualité est privilégiée sur la quantité, on se contente de plaisirs simples tout en prônant la modération dans sa consommation.
Une déco tout en sobriété
Ce mode de vie a donc forcément un impact sur l’habitat et la décoration. Le lagom plaide en faveur de meubles conçus avec des matériaux nobles et durables. On mise surtout sur du mobilier qui fait la part belle à l’artisanat local. Les circuits courts sont favorisés car ils sont gage de qualité. L’idée est d’avoir un intérieur fonctionnel, épuré, sans signes ostentatoires de richesse. Exit le clinquant et l’extravagant, en Suède, on rechigne à afficher son argent afin que ceux qui en possèdent moins n’aient pas à en rougir.
On se contente alors de quelques jolies pièces pratiques (canapé, commode, table etc.) mais pas hors de prix, dont les couleurs pastel adoucissent l’ambiance. Habillé de bois pour le côté chaleureux et de matières duveteuses, le salon s’articule autour de quelques fauteuils et d’une table basse pour favoriser la communication dans la famille. Pas question donc d’installer une télévision dans ce lieu de partage !
Ne garder que l’essentiel
Mais surtout, on fait fi des modes et des tendances ! Pas besoin de se conformer à un style déco en particulier, on se laisse guider par ce qui nous est essentiel et ce qui nous fait envie. Pour un intérieur lagom réussi, il faut en effet identifier ce qui compte le plus pour soi.
Pour cela, on fait de la place en désencombrant et en se séparant des objets futiles dont on ne se sert jamais. Nul besoin d’abondance, on mise sur les rangements pour ne pas polluer la vue et encombrer les espaces de vie. Bref, on ne conserve que ce qui nous procure de la satisfaction !
Quelle différence avec le hygge danois ?
Pour ceux qui ont suivi le grand boom du hygge, une tendance venue du Danemark, on peut raisonnablement se demander la différence avec le lagom. Eh bien, tout simplement, le hygge prône avant tout le confort et la convivialité, le fait maison et le plaisir instantané. Avec le lagom, on entre dans une démarche minimaliste où l’on s’éloigne autant que possible de la société de consommation.

Le Doc du Meuble

Fabrication, Rénovation Meubles & Cuisines

Artisan ébéniste d’art spécialisé dans la fabrication sur mesure de meubles et cuisines, marqueterie et restauration de mobilier ancien, il est le professionnel que vous attendez ! Installé à Meilhan dans les Landes (à 15 min de Mont-de-Marsan et 20 min de Dax), le Doc du meuble met 25 ans d’expérience à votre service pour tous vos projets d’ébénisterie d’art, de marqueterie et de restauration de mobilier ancien. Cet expert réalise aussi vos dressings et vos placards sur mesure !

Nouveau : Inova Cuisine

Doc du Meuble vous propose désormais la vente et pose de cuisine sur mesure à prix compétitifs, 100% fabrication française, à des prix attractifs : moins cher qu’un cuisiniste traditionnel, la qualité artisanale en plus. Un seul interlocuteur de l’étude à la pose de votre projet de cuisine neuve ou rénovation de cuisine !
Le Doc du Meuble met son savoir-faire au service de la réalisation de votre projet de cuisine sur mesure en neuf ou en rénovation de cuisine dans les Landes (40) et au pays basque.
Vous recherchez le cuisiniste professionnel de confiance qui saura vous apporter les meilleures idées et solutions à votre projet ? Vous souhaitez trouver un projet de qualité, respectant votre budget mais sans renier à la solidité et à la pérennité ou à l’esthétique de votre cuisine ?
Les prestations du cuisiniste
• Réalisation des plans :
croquis mains et plan 3D pour l’implantation de votre cuisine
• Fabrication 100 % française : en partenariat avec les cuisines INOVA.
• 200 couleurs de plan de travail et grands choix de matériaux (massif, stratifié, granit, silestone etc…)
• Grands choix de façades de meuble : bois massif, mélaminé, stratifié, laqué, etc…
• Équipement électroménager de qualité pour une cuisine équipée de qualité.

NOUVEAU Show Room sur rendez-vous
2021 route de Lesgouret (Taloute)
40400 Meilhan – 06 89 08 59 19
www.restauration-meubles-landes.com

FB : le Doc du Meuble

kamani spas

365 jours par an, Goûtez aux joies de la baignade,
des massages et de la détente !

La société Kamini Spas
Spécialiste du SPA et installée à Mont de Marsan depuis 4 ans, elle a choisi de déménager de l’autre côté de l’avenue du maréchal Juin au n°385, afin de mieux vous accueillir dans un NOUVEAU show room de 500 m2.
Vous pourrez y essayer 15 modèles de spas et spas de nage dont une nouvelle gamme de spas canadiens Be Well.
Nos valeurs ajoutées
Forts de 15 années d’expérience, Nicolas et Mathieu
➪ vous conseillent,
➪ vous adaptent un financement,
➪ vous livrent,
➪ vous installent,
➪ vous assurent le SAV,
➪ vous proposent une palette d’accessoires (couverture, escalier, pack traitement de l’eau etc…)
La grande nouveauté EN EXCLUSIVITÉ dans la région
Vous pouvez acquérir votre spa en LOA avec l’ensemble des avantages liés à ce contrat.

Déplacement gratuit sur le Landes, le Gers, le Pays Basque et le Béarn

Retrouvez-nous aussi sur :
www.facebook.com/Kamani.Spas
(Réalisations et avis de nos clients)

Du mardi au samedi de 10h à 12h et de 14h à 19h
385 av. du Maréchal Juin
Mont de Marsan
www.kamani-spas.fr

05 58 93 63 79

Meubles Amets

Vos meubles sur mesure !

Plus de 20 ans d’expérience permettent à Amets la conception et la fabrication de cuisines, de meubles, de salles de bains et de placards en fonction de chaque client. La personnalisation est la force de cette entreprise qui travaille avec des dessins personnalisés et de qualité.
Cuisines, salles de bains et armoires personnalisables et sur mesure
L’expérience et le professionnalisme de leurs équipes vous garantissent la conception et la réalisation de votre projet dans des conditions optimales. Ils se déplacent à votre domicile pour mesurer, planifier et étudier l’emplacement des futurs meubles. Ils vous présentent ensuite le plan de votre projet personnalisé, élaboré selon vos goûts tout en utilisant les dernières tendances, garantie d’une réalisation de qualité.
Des meubles avec un design et un style personnalisés mêlant différents modèles pour obtenir un résultat parfait et des clients satisfaits.
Les Meubles Amets soutiennent l’idée que la décoration du foyer est une clef pour l’estime de soi. Pour cela, ils s’engagent à trouver la conception la plus adéquate pour mettre en valeur votre séjour et y apporter cette sensation de un bien-être.
Spécialisés dans la conception et la fabrication d’armoires et de cuisines sur mesure, les Meubles Amets disposent d’un nombre étendu de projets.
Ils peuvent également créer des dressings, des placards pour les chambres de vos enfants ou votre salle de bains ainsi que du mobilier pour le salon ou le coin nuit… et ce, toujours en accord avec vos attentes et vos goûts car la satisfaction du client est leur priorité. Les Meubles Amets vous conseillent afin de choisir les matériaux et les couleurs les mieux adaptés à votre futur meuble.
La raison d’être de l’entreprise est d’aider tout un chacun à décorer sa maison en fonction de sa personnalité, en repoussant les limites établies et en innovant pour présenter des projets uniques et de qualité.
Une équipe Internationale
Les Meubles Amets travaillent avec une équipe de décorateurs hautement qualifiée avec plusieurs années d’expérience et parlant parfaitement le français.
La zone de travail des Meubles Amets n’est pas limitée, ainsi leur porte est ouverte à tous et en particulier à la France de par sa proximité géographique.
Toujours à la pointe
Sur une surface de 4000 m2 d’exposition, les Meubles Amets vous présentent toute leur collection et les dernières tendances en matière de mobilier et de décoration. Des espaces dédiés à la literie, un grand choix de canapés, salons, chambres à coucher… tout cela dans une ambiance empreinte d’amabilité, d’expérience et de professionnalisme.

C/Sastrin 2,3 et 4
31789 BERA (NAVARRE)
Tél. : 0034 948 630 537
amets@mueblesamets.comwww.mueblesamets.com
9h30-13h / 16h-20h – Fermé le samedi après-midi


Véranda : faites les bons choix

Envie d’agrandir votre maison et de disposer d’un véritable espace de vie ouvert sur le jardin tout en apportant de la lumière ? L’univers de la véranda ne cesse de proposer de nouvelles solutions pour répondre à vos attentes.
Pour augmenter la valeur d’un bien immobilier, agrandir l’espace de vie, abriter un salon, une cuisine, un jardin d’hiver ou même une piscine, la véranda a toujours la côte chez les propriétaires. Véritable espace à vivre, cette pièce « rapportée » doit être à la fois confortable, fonctionnelle et esthétique. Aujourd’hui, ces extensions vitrées n’ont plus grand-chose en commun avec celles d’il y a trente ans. Les lignes sont plus contemporaines, les matériaux plus légers et les performances, en termes d’isolation, de régulation de l’air, de longévité et de sécurité, ne cessent de s’améliorer.

L’aluminium pour une structure solide et fiable
Aujourd’hui, 95 % des vérandas installées en France sont construites en profilés d’aluminium, aux atouts non négligeables. Légers et indéformables, ils sont résistants à la corrosion et offrent un large choix de teintes et de finitions. Noble et recyclable à 99 %, l’aluminium est un matériau propre et non toxique, donc parfaitement sain pour une pièce à vivre. Une fois posé, il n’émet ni particules ni poussière et ne dégage aucune émission de fumée dangereuse s’il est en contact avec le feu. Parfait pour réaliser une ossature solide, fiable et résistant aux intempéries, il s’inscrit dans une démarche de développement durable. Désormais, on trouve même des montants mixtes bois/aluminium ou isolés à l’intérieur avec de la mousse, pour encore plus de protection thermique.
Isolation : du vitrage et des accessoires efficaces
Pour une isolation thermique et phonique efficace et une parfaite étanchéité à l’air et à l’eau, il faut choisir au minimum du double vitrage. On optera idéalement pour du verre feuilleté, résistant aux effractions et offrant une excellente protection acoustique. Selon l’orientation de la maison ou sa situation géographique, on privilégiera le triple vitrage, encore plus performant en termes d’isolation contre le froid et la chaleur. Pour profiter d’une température idéale toute l’année, plusieurs options techniques existent. Outre l’ajout d’un chauffage adapté l’hiver et d’un système de climatisation pour les chaleurs estivales, on peut moduler les performances thermiques en installant par exemple des volets roulants électriques. Faciles d’entretien, ils sont aussi efficaces en termes d’isolation acoustique et protègent contre d’éventuelles effractions.
Enfin, le brise-soleil, dont les lames extérieures peuvent être orientées à souhait grâce à une télécommande, est encore plus esthétique. Régulant la température intérieure et la luminosité en fonction de la position du soleil, il est très discret voire invisible lorsqu’il est remonté dans son chéneau. Le must pour un confort et un bien-être toute l’année !
Et question toiture ?
La toiture est une composante essentielle de la véranda. Dernier élément esthétique de la pièce, elle doit laisser passer la lumière pour plus de confort et apporter une isolation à la fois thermique et phonique satisfaisante. Concernant les matériaux, plusieurs solutions s’offrent à vous. La toiture vitrée garantit une bonne clarté dans votre pièce et donne l’impression de vivre en pleine nature. Les petits budgets apprécieront les plaques de polycarbonate, un matériau translucide et moins raffiné que le verre mais plus résistant aux chocs et moins onéreux. Seul inconvénient : il peut faire du bruit lorsqu’il pleut fort.
Pour une isolation optimale, on peut installer des panneaux « sandwichs », constitués d’une mousse isolante et rigide en polystyrène extrudé, logée entre deux parements d’aluminium prélaqués. Pour une structure en bois, on optera plutôt pour de la tuile ou de l’ardoise si l’on souhaite garder une esthétique traditionnelle.
Enfin, la toiture peut avoir plusieurs formes, en commençant par la plus classique, le toit incliné. On peut choisir d’avoir une, deux ou même plusieurs pentes, pour créer une véranda à facettes, aussi appelée « rayonnante » en raison de sa forme d’étoile. La toiture plate apporte quant à elle un look moderne et design qui se marie aussi bien avec les maisons contemporaines qu’avec les bâtis anciens.
Une véranda écolo
Et si on liait l’utile à l’agréable ? Dans un esprit écoresponsable, il est possible d’installer des panneaux photovoltaïques sur le toit de sa véranda pour produire de l’électricité. On peut même végétaliser une toiture plate, pour un effet isolant et esthétique du tonnerre !

www.verandarideau.com

Antiquités Hélène & Nicolas

Restaurateurs du Patrimoine

Si vous aimez entretenir avec bonheur la décoration de votre intérieur, ne manquez pas de visiter la nouvelle boutique d’Antiquités d’ Hélène & Nicolas située à Eugénie Les Bains.
Tout y est source d’inspiration, raffinement et poesie !
Vous pourrez même vous attarder à découvrir l’atelier de restauration de tableaux d’Hélène.
Et pour combler votre curiosité, Nicolas vous propose de partager son savoir-faire en restaurations de bois doré.

Quelle humilité ! Hélène doit redonner vie et sublimer un tableau ayant déjà connu son créateur. Elle utilise pour cela, par micro-touches, des peintures réversibles conçues spécialement pour la restauration, ainsi que des colles naturelles, comme la résine d’abeille.
Quelle complicité ! Nicolas travaille à la restauration et à la conservation du patrimoine historique, il aime transmettre sa passion et son savoir-faire du métier de doreur. Comme Nicolas aime le dire, la richesse de leur couple tient aussi de cet échange de techniques. Le doreur utilise une technique du XVIIe siècle.

Un stage de dorure, c’est du plaisir pendant 3 heures et une parenthèse hors du temps !
Nicolas propose une initiation à la technique de la dorure à la détrempe. Dans son atelier, venez décorer à la feuille d’or un objet en bois et repartez avec votre oeuvre. 90 €/personne (stage en groupe) 140 €/personne (stage privé).

Hélène & Nicolas Fauroux Dingli
156 rue René Vielle – Eugénie-les-Bains
nicolas.doreur@gmail.com
06 61 44 63 19 – 06 82 07 71 60


HD Sièges

Fabrication de canapés et fauteuils sur mesure

Fabrication française
Notre particularité, c’est la fabrication de fauteuils et de canapés 100 % français. Toute la conception se fait dans nos ateliers.
Besoin d’un canapé sur mesure, vous avez une pièce spéciale ou exigüe, vous trouverez chez Hd Sièges des solutions originales pour réaliser le canapé de votre choix, canapé d’angle avec relax, fixe ou convertible, en cuir ou en tissu, 2 ou 3 places, un confort spécifique…
 » Imaginez votre canapé, nous vous le fabriquons !  » C’est le slogan à retenir.
Nous pouvons vous recevoir dans notre show-room afin de vous présenter notre gamme de produits ou nous déplacer chez vous pour étudier un projet spécifique adapté à votre environnement personnel.

Sellerie, coussins extérieurs
Nous travaillons aussi pour le Chantier Naval – Couach (CNC) : nous faisons la sellerie intérieure et extérieure de leurs bateaux.
Nous pouvons aussi confectionner tout type de coussin intérieur et extérieur avec des tissus spécifiques déperlants (Sunbrella).

Vente de mobilier extérieur et de literie
Hd Sièges vous propose également une large gamme de mobilier extérieur (Vlaemynck, Grofilex…) Du salon de jardin au parasol en passant par des chaises longues, nous disposons de modèles originaux et de qualité pour habiller vos extérieurs.
Côté literie, nous vendons des matelas à ressorts, différents types de mousse, ainsi que des têtes de lit sur mesure mais aussi des lits électriques.

Pour les professionnels
Nous faisons tout type de prestation pour les pros, hôtellerie (banquette de bar, rabillage de chaise, restauration, coussins extérieurs, etc) le médical (siège dentaire, kiné , réfection de table de soin pour thalasso)…

326 Av. du Maréchal Leclerc – Hagetmau
05 58 51 86 52 – 06 84 10 42 89
hdsieges40@orange.frwww.hdsieges.fr

Du lundi au vendredi de 8h à 12h30 et de 14h à 19h
et le samedi de 9h à 12h30 et de 15h à 17h30

ADRESSES UTILES

ADIL
Agence Départementale pour l’Information sur le Logement
www.anil.org
Cette association a pour mission d’informer gratuitement et au cas par cas, toute personne souhaitant acquérir un logement. Elle donne des informations d’ordre juridique, fiscal, financier et peut proposer un diagnostic déterminant la capacité d’emprunt des personnes

7, rue Camy
64000 PAU – 05.59.02.26.26


1, rue Ulysse Darracq
64100 BAYONNE – 05.59.59.11.00


125, rue Martin Luther King
40000 MONT DE MARSAN – 05.58.46.58.58


14, avenue du Sablar
40100 DAX – 05.58.91.00.11

ANAH
Agence Nationale de l’Habitat
www.anah.fr
L’Anah est un établissement public d’État créé en 1971. Elle a pour mission de mettre en œuvre la politique nationale de développement et d’amélioration du parc de logements privés existants. Pour atteindre cet objectif, elle encourage l’exécution de travaux en accordant des subventions aux propriétaires occupants, aux propriétaires bailleurs de logements locatifs et aux copropriétaires. Sa vocation sociale l’amène à se concentrer sur les publics les plus modestes.
Bd Tourasse – 64000 PAU – 05.59.80.87.04
351, bd St Médard – BP 369
40012 MONT DE MARSAN – 05.58.51.31.78

CAPEB
Confédération de l’artisanat et des petites entreprises du bâtiment
www.capeb.fr
La CAPEB est l’organisation professionnelle représentative des 380 000 entreprises artisanales du bâtiment.
87 Avenue d’Espagne
64600 ANGLET – 05.59.63.23.81

CAUE
Conseil d’Architecture, d’Urbanisme et de l’Environnement
www.fncaue.asso.fr
C’est un organisme départemental créé à l’initiative du Conseil général et des services de l’État dans le cadre de la loi sur l’architecture de 1977. Investi d’une mission de service public, le CAUE est présidé par un élu local.
Pour les particuliers qui désirent construire ou rénover, son rôle est de les conseiller afin d’assurer la qualité architecturale des constructions et leur bonne insertion dans le site environnant.

4, place reine Marguerite
64000 PAU – 05.59.84.53.66


2, allées des Platanes
64100 BAYONNE – 05.59.46.52.62

Chambre FNAIM
Fédération Nationale des Agents Immobiliers
www.experts-fnaim.org
Première organisation des professionnels de l’immobilier, la FNAIM a pour vocation de défendre les intérêts des professionnels de l’immobilier et de leurs clients. A ce titre, elle fournit une large gamme de prestations pour développer l’éthique, la compétence et le professionnalisme de ses adhérents dans le but d’accompagner et de sécuriser les projets immobiliers de ceux qui leur font confiance.
Ce syndicat regroupe aujourd’hui 12 000 agences exerçant 13 métiers différents, spécialistes de la transaction et de l’administration de biens, mais aussi de l’immobilier d’entreprise, de l’aménagement foncier, du diagnostic technique ou de l’expertise…
1, rue Donzac – 64100 BAYONNE
05.59.25.49.21

CILSO
Comité Interprofessionnel du Logement du Sud-Ouest
www.actionlogement.fr
Partenaire de la politique sociale des entreprises, CILSO est le garant de l’investissement Action Logement (participation des employeurs à l’effort de construction) qui lui est confié.
Il contribue au développement des entreprises en facilitant le logement de leurs salariés et en les accompagnant dans leur parcours résidentiel. Il propose des prêts immobiliers à taux préférentiel (travaux, accession résidence principale ou investissement locatif) et finance, auprès de bailleurs publics et privés, des programmes locatifs offrant un accès prioritaire aux salariés de ses clients.
Chambre de Commerce – 1, rue Donzac – BP 319
64103 BAYONNE cedex – 05.59.59.09.40

CLCV
Consommation Logement Cadre de Vie
Association nationale de défense des consommateurs et usagers. Organisation indépendante créée en 1952 et qui possède les agréments suivants :
Association nationale de consommateurs
Association nationale de protection de l’environnement
Association nationale d’éducation populaire
Association éducative complémentaire de l’enseignement public
Association représentant les usagers dans les instances hospitalières ou de santé publique
Membres de la commission nationale de concertation, au titre des organisations nationales représentatives des locataires (élus dans plus de 400 conseils de locataires).
Points d’accueil :
CLCV Landes
10, rue de Puyo – 40180 SEYRESSE (Dax)
06.88.84.70.74 – clcvlandes@orange.fr
www.clcvlandes.fr
CLCV Bayonne
2, avenue Jouandin – 64100 BAYONNE
05.59.50.06.68 – clcv-cdl@numericable.fr

CNL
Caisse Nationale du Logement
www.cnl.gov.dz
Établissement public à caractère industriel et commercial, créé en 1991 et placé sous la tutelle du Ministre chargé de l’habitat et de l’Urbanisme. Ses missions : gérer les aides et les financements de l’Etat en faveur de l’habitat, notamment en matière de promotion du logement à caractère social, de loyers, de résorption de l’habitat précaire, de restructuration urbaine, de réhabilitation et de maintenance du cadre bâti. Promouvoir toutes formes de financement de l’habitat et notamment du logement à caractère social, par la recherche et la mobilisation de sources de financement autres que budgétaires. Réaliser toutes études, enquêtes et recherches liées à l’habitat, apporter son expertise technique et financière aux institutions publiques et organismes concernés et favoriser les actions d’informations et d’échanges d’expériences et de rencontres pour la promotion et le développement de l’habitat.

COL
Comité Ouvrier du Logement
www.le-col.com
Cette société coopérative de production d’Hlm créée en 1951, a permis à plus de 5 000 familles de se loger.
C’est une société à capital variable fondée sur les principes coopératifs de démocratie et de transparence, à l’intérieur de laquelle chaque accédant ou locataire devient coopérateur et peut ainsi participer à la vie de la société.
Véritable généraliste de l’habitat, même si l’accession reste son coeur de métier, interlocuteur privilégié des collectivités, le COL exerce trois métiers complémentaires : aménageur foncier, promoteur-constructeur, gestionnaire immobilier.
73, rue Lamouly – 64600 ANGLET
05.59.52.32.15 – infos@le-col.com

HLM
Habitat Sud Atlantic
2, chemin Abbé Edouard Cestac – 64100 BAYONNE – 05.59.58.40.00

UFC
Union Fédérale des Consommateurs
Que choisir
www.quechoisir.org
Association de défense du consommateur créée en 1951. Les missions de l’association locale : aider ses 1200 adhérents à régler leurs 500 litiges/an avec des professionnels. Les représenter auprès des commissions locales et départementales. Effectuer des enquêtes et communiquer (bulletin, radio, TV).
9, rue Ste Ursule – 64100 BAYONNE
05.59.59.48.70

UNPI
Union Nationale de la Propriété Immobilière
www.unpi.org
Créée en 1893 par des propriétaires immobiliers privés qui se regroupent pour défendre leurs intérêts communs, l’Union Nationale de la Propriété Immobilière, est une Fédération, association loi 1901, au service de la propriété immobilière privée. L’UNPI à travers son réseau de 120 chambres syndicales de propriétaires et copropriétaires rassemble aujourd’hui près de 200.000 adhérents.
3 Bis Rue Aristide Briand – 64100 Bayonne
05.59.55.33.87