merrien-immobilier

Bonjour,

Je m’appelle Nadia MERRIEN. Urcuitoise, j’exerce mon métier depuis plus de 10 ans sur le BAB et sa large périphérie.

J’aborde l’immobilier avec une philosophie Humaine.

Comme je le dis toujours à mes clients : « choisissez le professionnel avec qui vous vous sentez le mieux !

Nous allons travailler ensemble plusieurs mois, vous devez avoir confiance et vous sentir à l’aise avec votre agent immobilier ».

Je suis disponible et à l’écoute de mes clients pour les accompagner jusqu’à la signature de l’acte authentique.

C’est grâce à cela que je créé régulièrement des liens, qui perdurent même après la vente ou l’achat.

Je privilégie la qualité de mon travail et l’accompagnement.

Aussi, je tiens à remercier les clients, qui m’ont fait confiance et qui continuent à le faire. Grâce à eux, le bouche-à-oreille fonctionne et c’est ma plus belle récompense.

Une agence immobilière locale
et humaine

UN AVIS EN OR : 5.0
« Nadia est une grande professionnelle, méthodique et précise avec de grande qualité Humaine. C est un plaisir de lui confier la vente de son bien. » – Thierry
Avis du 15 Juin 2021 – #1928279

2617 Route de l’Adour
(derrière le Trinquet, parking du centre médical)
64990 Lahonce
06 70 57 26 12
www.merrien-immobilier.com
nadia@merrien-immobilier.com

meilleurtaux.com

Pour vos placements

  • Assurance vie Des solutions exclusives selon vos objectifs.
  • Placements SCPI 4,92% de rendement moyen 2020. Découvrez le Palmarès 2021.
  • Retraite Préparez votre retraite tout en réduisant vos impôts avec nos PER sans frais

LCA Constructeur

Devenir propriétaire

Construire sa première maison et devenir propriétaire en Gironde ou dans les Landes, représente souvent le rêve d’une vie pour de nombreuses familles. Etre primo-accédant aujourd’hui est parfois complexe, la notion de budget étant souvent la première contrainte à analyser avant de pouvoir vous proposer un projet viable.

Investir dans sa maison, créer son capital immobilier, peut faire l’objet de plusieurs étapes, par la construction d’une première maison et pourquoi pas, à moyen terme d’une deuxième, puis d’une troisième !

C’est pourquoi nous avons conçu plusieurs modèles de pavillons pouvant vous permettre d’accéder à la propriété, dans des budgets raisonnables et adaptés à vos possibilités financières.

Nos modèles de base, confortables et qualitatifs, respectent les mêmes critères de qualité actuels que l’ensemble de nos constructions : qualité des matériaux, mise aux normes RT 2012, suivi et garanties. Des modèles attractifs, de nombreux plans de maison à votre disposition.

Pensez également à personnaliser votre maison, notre bureau d’études est à votre disposition pour vous proposer d’autres modèles, plus adaptés à vos envies.

Constructeur de maisons en Gironde et Landes sur les secteurs de Bordeaux et Mont de Marsan, la société LCA (Les Constructions d’Aquitaine) est implantée sur la région depuis plus de 30 ans et à l’origine de plus de 3000 constructions de maisons.

Notre expérience de la maison individuelle nous positionne comme un acteur incontournable du marché de la construction, notre savoir-faire et une quête constante d’innovations vous offrant un interlocuteur unique, pour réaliser votre projet de construction dans les meilleures conditions.

Outre notre expérience, construire avec LCA est pour vous un gage de sécurité, que nous avons matérialisé par des garanties concrètes et contractuelles, intégrant les nouvelles normes environnementales.

Maisons LCA – Mont-de-Marsan

Mont-de-Marsan
05 58 45 07 08
agence-montdemarsan@maisons-lca.com

https://www.maisons-lca.fr

la sablière

Le Coworking : tout un concept, pour vous, professionnels de la construction !
Pourquoi travailler seul quand on peut travailler ensemble !

Le parfait mélange entre liberté et collectivité

Vous avez certainement dû entendre parler de ce nouveau concept : le CO-WORKING qui signifie travailler-ensemble.

Cette nouvelle vision du travail qui allie autonomie et collaboration au sein d’un open-space ouvert à tous, entrepreneurs individuels, startuppers ou consultants, tout le monde y trouve sa place, du plus petit au plus grand, sans distinction, c’est ça LE CONCEPT !

Installez-vous à LA SABLIÈRE !

Louez un espace dès maintenant au mois, à la semaine, à la journée ou la demi-journée et rencontrez la communauté du coworking.

LE LIEU IDÉAL

Situé à proximité des plages et des centres-villes de Capbreton et d’Hossegor.

LA SABLIÈRE est un petit cocon de verdure et de calme idéalement situé pour vous accueillir dans un espace à la fois de travail et de détente.

Coworking La Sablière
Z.A. des 2 pins – 2 rue de Barrasquit – Capbreton
05 58 58 54 22 – coworking-lasabliere.com
contact@coworking-lasabliere.com

Lire aussi : https://ideesaulogis.fr/category/immobilier-construction/

iad, ça fait du bien à l’immobilier !

Je me nomme David BAILLET et je suis affilié au réseau iad France. Je connais très bien ce secteur et ses particularités. Chaque jour, j’exerce avec passion et conviction ma profession de conseiller immobilier* indépendant.

Prix au mètre carré, surface, appartement ou maison, localisations souhaitées ?

CONDOM : Maison/villa de 240 m²
AVEC 3 chambres

Toutes ces informations, sont essentielles à savoir lorsque vous souhaitez réaliser une transaction immobilière. Elles vous aideront à définir précisément votre projet immobilier.

Grâce à mon rôle de conseiller immobilier, je vous fournis un accompagnement sur-mesure et personnalisé qui vous aidera à disposer d’un maximum d’éléments avant de vous décider à l’achat ou à la vente de votre bien immobilier.

POMAREZ
Maison/villa de 180 m²
AVEC 6 pièces

Vous bénéficierez de mon accompagnement au quotidien dans votre prospection pour trouver votre future acquisition.

Je mets également à votre disposition mon réseau et mon expérience de conseiller immobilier iad* dans la zone géographique où vous souhaitez vous établir.

Je possède par ailleurs l’avantage d’être conseiller immobilier* indépendant. Cela m’octroie une souplesse non négligeable dans mon activité.

Je peux donc me rendre aisément libre, disponible 7j sur 7 de 8h à 20h et être à vos côtés à toutes les étapes de votre projet immobilier si vous en ressentez le besoin.

Achat ou vente de biens, je suis dynamique et à l’écoute de vos besoins, je me ferai le plaisir de vous conseiller sur tous les aspects pratiques liés à votre projet.

Vous souhaitez me rejoindre ? Contactez moi et je me ferai un plaisir de vous apprendre la passion de mon métier.

David BAILLET, votre Conseiller immobilier
à VILLENEUVE-DE-MARSAN
06 30 46 14 48 – david.baillet@iadfrance.fr
Disponible 7j sur 7 de 8h à 20h
iadfrance.fr

Lire aussi : https://ideesaulogis.fr/category/immobilier-construction/

SAS CELTI électricité

La société SAS CELTI est une entreprise familiale qui intervient auprès des particuliers et de professionnel (entreprise, mairie, architecte, hôtel, restaurant, magasin, cabinet médical…) dans le domaine de l’électricité.

Logement :

– Construction de maison neuve
– Rénovation d’appartement ou maison
– Pose de panneau photovoltaïque auto consommation
– Domotique
– Alimentation coffret piscine
– Motorisation de portail
– Installation de borne de recharge pour voiture électrique
– Chauffage (vente et installation) et ventilation

Tertiaire public et privé :

– Courants forts et courant faibles
– Equipement armoire industrielle
– Maintenance des installations
– Automatisation
– Réalisation d’entretien éclairage de sécurité, alarme incendie et coupure d’urgence
– Réalisation câblage coffret remorque TP et citerne
– Dépannage station d’irrigation , pivot

Informatique :

– Câblage réseau fibre optique

Dépannage tous types électriques

Faites appel à nos services (secteurs 32, 40, 64 & 65) :
Celti Sas – 668 Chemin de Robert – Saint-Loubouer
05 58 44 73 21 – 06 48 91 20 70 – jlc.celti@orange.fr

Bliss Immobilier Landes

En immobilier, il y a trois choses qui comptent : ce que l’on vend, ce que l’on achète…. et surtout qui s’en occupe pour vous !

Vos conseillères dans les Landes
Cathy Rousseau & Valérie Nagel
06 28 65 38 19 – 06 11 52 73 85
landes@blissimmo.com

http://www.blissimmo.com

Valérie

Originaire de Bordeaux, j’ai vécu pendant près de 20 ans dans de grandes villes : Londres, Marseille, Toulouse pour mon travail en tant que gestionnaire de patrimoine pour deux grands groupes bancaires ; puis un petit retour à Bordeaux en tant que négociatrice en immobilier de prestige pour une entreprise familiale.

La vie professionnelle de mon époux nous a amené dans les Landes avec nos deux jeunes enfants et notre choix a été de vivre à Dax.

Quelques années plus tard, au fil de mon travail, de mes passions, j’ai croisé la route de Cathy, le courant est vite passé, elle m’a présenté Karen, la gérante de BLISS IMMOBILIER ; ne voulant plus quitter cet agréable coin du Sud-Ouest, c’est tout naturellement et avec enthousiasme que j’ai rejoint Cathy pour développer Bliss dans les Landes.

Cathy

Native des Landes, de la Chalosse je connais bien ce département. Je l’ai longtemps parcouru lorsque je pratiquais le Basket.

Après des études de tourisme et quelques petits jobs j’ai travaillé pendant dix ans au sein d’une multinationale au service commercial. Puis, j’ai ensuite dirigé en famille une carrosserie/station-service.

La vie m’a par la suite amenée au gré des rencontres à travailler dans l’immobilier. Forte de mes expériences passées, de ma rencontre avec Valérie,  » mon binôme « , et de la relation privilégiée que j’ai avec l’agence Bliss, j’essaie au quotidien d’exercer mon métier avec sérieux et efficacité.

COMMENT NOUS FAISONS LA DIFFÉRENCE

Notre parfaite complémentarité, doublée d’une totale liberté d’action, sont nos et vos meilleurs atouts pour la concrétisation de tous vos projets immobiliers.

Entièrement autonomes et sans aucune limite géographique, nous prenons en charge votre projet de vente ou d’achat dans sa globalité en vous accompagnant jusqu’à la signature finale chez le Notaire.

Renforçant notre maîtrise technique au fil des évolutions de la législation et de la technologie, nous vous accompagnons et vous conseillons à chaque étape de votre prise de décision.

Plurilingues (anglais, espagnol), nous sommes également habituées à la clientèle internationale auprès de laquelle nous intervenons régulièrement.

Plus que de seconder nos clients, nous sommes de véritables facilitateurs de projets.

Parce qu’une relation de confiance véritable et durable est essentielle,
nous devons à nos clients la transparence la plus parfaite.

Lire d’autres articles sur l’immobilier

Les clefs pour bien choisir son évier

Clé de voûte de votre cuisine, l’évier est un investissement majeur pour la vie quotidienne. En plus d’être pratique et résistant, il se doit de s’harmoniser avec le style de votre cuisine.

Cela tombe bien, il en existe une multitude de modèles. Indispensable dans toute cuisine, l’évier n’est pas seulement un outil pratique et ergonomique, c’est aussi désormais un accessoire design qui met en valeur le plan de travail.

Et il existe autant de modèles qu’il y a de cuisines !

En granit, en inox, en grès ou en résine, encastrable ou à timbre d’office, il n’est pas simple de faire son choix tellement les possibilités sont vastes.

Voici un petit guide pour vous aider à trouver la meilleure option.

Encastrable, à poser ou timbre d’office

L’évier encastrable, que l’on insère dans le plan de travail découpé aux bonnes dimensions, est sans aucun doute le modèle le plus courant dans nos cuisines.

Il a l’avantage de pouvoir se poser où bon vous semble, même dans les angles, et de s’installer aussi rapidement que facilement.

Seul impératif à respecter : le rendre étanche avec un joint spécial afin d’éviter les infiltrations d’eau.

L’évier à poser, lui, est plus rare car pas forcément très esthétique, mais il est sans doute le moins cher du marché.

Il se pose sur un meuble bas sous-évier, et doit donc correspondre exactement à la taille du meuble qui lui sert de support.

Enfin, l’évier à timbre d’office fait un retour en trombe dans nos intérieurs !

Ce modèle vintage habille généralement les cuisines les plus spacieuses, qui disposent d’un grand plan de travail.

Il s’installe entre deux meubles afin de dévoiler son allure massive qui ne passe pas inaperçue.

La farandole des matériaux

Côté matériaux aussi, il y a de quoi contenter toutes les envies ! Particulièrement hygiénique, l’inox reste le symbole d’un style industriel et d’un design contemporain.

Il est cependant sujet aux rayures et aux traces d’eau tenaces, et ne conviendra donc pas aux plus maniaques des utilisateurs.

Pour un effet plus authentique, on misera sur le grès, durable, résistant à la chaleur, aux entailles et aux attaques chimiques. Il est inaltérable et garde sa couleur originelle.

Les éviers en céramique, eux, sont les plus répandus. Il est cependant conseillé d’opter pour de la porcelaine vitrifiée : sa composition est similaire à la céramique mais une couche translucide recouvre sa surface et augmente la résistance aux taches.

La vraie révolution se situe néanmoins dans le panel proposé par les matériaux de synthèse à base de résine.

Ce liant se marie avec différents éléments qui impriment leurs caractéristiques et créent des alliages divers : fibre de verre, sable, quartz ou poudre de granit.

Ces éviers sont de résistance et de qualité variables, mais présentent des avantages : entretien facile, résistance aux chocs thermiques et à la flexion. Un atout sur le long terme !

Un ou deux bacs ?

Si vous avez l’embarras du choix quant à la forme et au matériau de votre évier, vous l’aurez également quant à sa taille.

Que vous ayez une grande ou une petite cuisine, vous trouverez toujours votre bonheur parmi la pléthore de dimensions disponibles.

Pour compenser un manque de place, on optera pour un évier à un bac, idéal si vous n’avez qu’un usage limité de votre cuisine.

L’évier à deux bacs, lui, répond à des exigences plus pointues et siéra aux cordons-bleus qui ont besoin d’espace pour cuisiner.

Enfin, égouttoir ou non, c’est là un choix très personnel !

Ceci dit, les éviers qui en sont pourvus permettent de faire sécher la vaisselle et vous évitent la corvée d’essuyage.

Maximiser ses chances d’obtenir son permis de construire

Sésame incontournable pour n’importe quel projet d’agrandissement, d’extension ou de construction important, le permis de construire n’est pas toujours évident à décrocher.

Suivez nos conseils pour mettre toutes les chances de votre côté.

Sur le papier, la délivrance d’un permis de construire peut aller très vite.

En effet, le délai d’instruction est en principe de 2 mois pour une maison individuelle et ses annexes et de 3 mois pour les autres projets.

Encore faut-il présenter un dossier en béton pour éviter de voir la procédure traîner en longueur, ce qui est loin d’être aisé…

Connaître ses droits

Rappelons que l’obtention d’un permis de construire est indispensable à partir du moment où votre projet implique la construction nouvelle, même sans fondations, de plus de 20 m2 de surface de plancher ou d’emprise au sol, et ce, qu’il s’agisse d’agrandir votre maison (sauf exception dans certaines zones) ou d’y ajouter une annexe comme un garage.

De même, les très grandes piscines sont elles aussi concernées (abri de plus de 1,80 m de haut ou bassin de plus de 100 m2).

Dès lors, la construction projetée doit respecter les règles du plan local d’urbanisme, ou PLU, en vigueur dans la commune et qui encadre non seulement la nature des bâtiments mais aussi leur aspect extérieur.

Couleur de la façade, des volets ou encore type de matériaux de couverture à utiliser et degré d’inclinaison de la pente du toit peuvent notamment être dictés par le PLU.

Renseignez-vous donc dès le début de votre projet auprès de votre mairie ou consultez son site internet pour en prendre connaissance.

De même, la plateforme officielle Geoportail-urbanisme.gouv.fr recense bon nombre de PLU de communes, même s’ils ne sont pas encore tous en ligne.

Un dossier détaillé

Toute demande d’autorisation d’urbanisme, qu’il s’agisse d’une déclaration préalable de travaux ou d’un permis de construire, nécessite de constituer un dossier complet (en quatre exemplaires, sans compter des copies supplémentaires pour certaines pièces) réunissant un certain nombre de documents essentiels, faute desquels la requête aura tôt fait d’être rejetée.

L’objectif est en effet de donner les moyens à la municipalité d’évaluer si votre projet respecte bien les prescriptions locales. Il s’agit donc de décrire les matériaux prévus, les coloris, les hauteurs, le type d’implantation, etc.

Certaines pièces sont notamment obligatoires, à commencer par une notice décrivant le terrain et présentant le projet.

S’y ajoutent plusieurs documentations graphiques comme le plan de situation du terrain à l’intérieur de la commune, le plan de masse des constructions, le plan en coupe qui précise l’implantation du bâtiment par rapport au profil du terrain, le plan des façades et des toitures pour tous les projets, ainsi que des croquis ou simulations informatiques du projet et autres photos du terrain à même de le situer.

Attention : la mairie peut vous réclamer des pièces manquantes ou supplémentaires dans le mois qui suit le dépôt du dossier. Vous disposerez alors de 3 mois pour le compléter, sans quoi votre demande sera considérée comme rejetée.

Un affichage réglementé

Une fois l’arrêté de validation obtenu, il faudra encore installer un panneau d’affichage réglementaire sur votre terrain servant à informer le voisinage de votre futur chantier et laissant à toute personne s’estimant lésée un délai de 2 mois pour contester l’autorisation qui vous a été accordée.

Et mieux vaut pouvoir prouver que le panneau a bien été apposé dans les règles, sans quoi votre projet restera opposable pendant 6 mois après l’achèvement des travaux !

Pour éviter tout litige ultérieur, il est donc recommandé de faire appel à un huissier de justice pour établir un constat légal d’affichage dès l’installation du panneau effectuée.

Le recours à un pro de rigueur

Entre la lecture fastidieuse du PLU, règlement juridique peu compréhensible pour des néophytes, la complexité du dossier du permis de construire et le respect de délais légaux rédhibitoires, cette procédure administrative est particulièrement difficile à mener à bien pour les particuliers.

Pour mettre toutes les chances de son côté, mieux vaut donc déléguer ces tâches à un professionnel.

C’est notamment le rôle de l’architecte, dont le recours est de toute façon obligatoire au-delà de 150 m2 de surface de plancher.

En dessous de ce seuil, le propriétaire peut sinon mandater l’entreprise chargée de conduire le chantier pour effectuer la demande de permis.

Autre option : passer par une société spécialisée dans la facilitation des procédures légales à l’image de Permettez-moi de construire.

Depuis 2016, la start-up en ligne se propose en effet de prendre en charge l’intégralité du processus, depuis l’analyse des règlements d’urbanisme à la constitution du dossier ainsi que son envoi et jusqu’à la fourniture du panneau d’affichage pour que les travaux puissent commencer.

Une prime pour rénover sa maison de façon globale

Mis en place fin 2020, le « Coup de pouce rénovation performante d’une maison individuelle » entend soutenir les ménages qui entreprennent des travaux énergétiques d’ampleur dans leur logement. On vous explique comment il fonctionne.

Vous avez acheté une maison ancienne nécessitant d’importants travaux de rénovation ?

Vous résidez dans une vieille bâtisse pleine de courants d’air et qui vous coûte les yeux de la tête à chauffer depuis des années ?

Plutôt que de vous contenter de petits travaux d’appoint, l’heure est peut-être venue de voir les choses en grand.

Bonne nouvelle, la prime « Coup de pouce rénovation performante d’une maison individuelle » peut justement vous aider à régler la facture du chantier.

55 % de gain énergétique

Ce dispositif a été mis en place en octobre 2020 dans le cadre des offres « Coups de pouce » qui consistent à bonifier les « primes énergie » versées par les fournisseurs d’électricité, de gaz et autres carburants aux particuliers pour la réalisation de leurs travaux de rénovation énergétique.

Partenariat gagnant-gagnant, ce sponsoring permet d’alléger la facture des ménages, tandis que les opérateurs peuvent ainsi remplir leurs obligations d’économies d’énergie vis-à-vis de l’État.

Alors que les autres primes ciblent un poste de chantier spécifique, cette formule entend inciter les propriétaires d’une maison individuelle à améliorer de façon globale leur habitation.

En effet, les travaux entrepris doivent permettre de diminuer la consommation d’énergie primaire – comprenez ici le chauffage, la climatisation et l’eau chaude – d’au moins 55 % par rapport au niveau relevé avant le chantier.

Un bouquet de travaux nécessaires

Pour y parvenir, il va falloir réaliser un bouquet de travaux déterminé par un audit énergétique préalable obligatoire.

C’est ainsi un spécialiste certifié RGE (reconnu garant de l’environnement) qui va se charger d’examiner votre demeure sous toutes les coutures afin d’en évaluer les caractéristiques énergétiques et thermiques, puis de préconiser les améliorations susceptibles de doubler sa performance énergétique.

Remplacement de votre chauffage par un modèle plus performant, remise à neuf de votre système de ventilation ou de l’eau chaude sanitaire, isolation des murs… de nombreuses solutions sont possibles.
Bien entendu, il s’agit ici de suggestions que vous êtes libre d’accepter ou non.

Sachez toutefois que pour prétendre au « Coup de pouce rénovation performante », vous devez effectuer au moins deux travaux dont un qui doit concerner l’isolation, au choix, des murs, de la toiture ou des planchers bas, le tout en intervenant sur 75 % de la surface.

Des montants d’aides variables

Si tous les propriétaires de maison individuelle peuvent bénéficier de cette prime de rénovation globale, son montant varie toutefois en fonction de la nature des travaux réalisés et du niveau de ressources.

Pour les ménages modestes (27 896 € de revenu fiscal de référence pour un couple en région), la subvention doit au minimum s’élever à 300 € par mégawatt-heure (MWh) de consommation annuelle d’énergie finale économisée une fois la maison rénovée, lorsque le chantier a, entre autres, permis de remplacer un équipement au charbon ou au fioul.

Dans cette même hypothèse, les foyers plus aisés touchent pour leur part 200 € par MWh.

Par ailleurs, lorsque les travaux n’ont pas impliqué ce type de changement, l’aide atteint 250 € par MWh pour les particuliers précaires, contre 150 € par MWh pour les autres.

Enfin, un bonus supplémentaire s’applique lorsque le gain de performance énergétique s’accompagne d’un taux de chaleur renouvelable d’au moins 50 % dans la maison après chantier (le taux requis n’était que de 40 % avant mars 2021).

La prime est alors comprise entre 300 et 500 € par MWh selon le cas de figure.

Focus : le cas pratique

TotalEnergies, Oktave, Premium Energy, EDS Energies, ou encore Butagaz font partie des nombreux opérateurs à proposer le « Coup de pouce rénovation performante d’une maison individuelle ».

Et parce que rien ne vaut la preuve par l’exemple, Primesenergie.fr, lui aussi distributeur de l’offre, donne même un cas pratique sur son site.

Pour un coût de travaux (audit compris) évalué à 19 200 €, la prime peut ici atteindre 12 352 €, soit un reste à charge de 6 848 € qui peut encore être diminué grâce au cumul de l’aide avec le dispositif MaPrimeRénov.

Au final, le chantier revient ainsi à 2 170 € selon les estimations de l’opérateur.

Le conseil : avant de vous lancer, renseignez-vous auprès de la plateforme officielle Faire.gouv.fr au 0 808 800 700 (numéro non surtaxé) et faites plusieurs devis comparatifs.

Attention enfin aux mauvaises surprises puisque la prime peut prendre la forme d’un règlement pécuniaire ou d’un simple bon d’achat selon le fournisseur d’énergie.

Photovoltaïque : comment réussir son projet ?

Si l’intérêt des panneaux solaires pour la préservation des ressources de la planète est évident, leur installation nécessite d’être convenablement préparée en amont.

Voici les éléments clés à considérer pour que cet investissement soit rentable.

Propre, naturelle et renouvelable, la technologie solaire, qui produit une électricité verte et sans déchet, offre une alternative intéressante aux énergies fossiles.

Autrefois très onéreuse, la pose de panneaux solaires a vu son coût considérablement diminuer au cours de cette dernière décennie, enregistrant une baisse de prix de 40 % en moyenne.

Une aubaine pour les particuliers, pour qui cette solution d’avenir devient rentable en une dizaine d’années. Profiter de l’énergie du soleil pour produire votre propre électricité vous tente ? On vous aide à élaborer au mieux votre projet.

Bien calculer vos besoins

Auparavant, les ménages avaient tendance à revendre la totalité de leur électricité à EDF mais aujourd’hui, nombreux sont ceux qui optent pour la revente partielle.

L’électricité produite sert ainsi à couvrir votre propre consommation, et seul le surplus est revendu.

Dans un premier temps, vous devrez donc définir quelles sont les dépenses énergétiques de votre foyer en kWh, afin de savoir quelle doit être la production d’électricité sous votre toit.

Votre consommation dépend de la surface de votre logement mais aussi de sa classe énergétique, de votre système de chauffage, du nombre d’appareils d’électroménager dont vous disposez et de celui des personnes vivant dans votre habitation.

Une fois vos besoins définis, vous pourrez estimer la puissance nécessaire pour que votre installation soit rentable.

Celle-ci s’exprime en kilowatts-crête, ou kWc, sachant qu’1 kWc est capable de produire entre 900 et 1 400 kWh. Le prix des panneaux dépend essentiellement de cette puissance.

Matériel (panneaux, ondulateur solaire et compteur), pose et raccordement compris, comptez entre 9 000 et 12 000 € pour des panneaux d’une puissance de 3kWc selon l’Agence de la transition écologique (ex-Ademe).

Notez que les tarifs de revente d’électricité au service public sont fixés par arrêté et évoluent à chaque trimestre.

À titre indicatif, au second trimestre 2021, le prix du kWh revendu était de 17,19 centimes d’euros pour une puissance inférieure ou égale à 3 kWc

Prendre en compte les conditions climatiques

Contrairement à d’autres sources d’énergie disponibles à tout moment, comme la géothermie ou l’hydraulique, la production d’électricité issue des installations photovoltaïques ne peut se faire qu’en présence de rayons solaires.

Or, en ce qui concerne le taux d’ensoleillement, toutes les régions françaises ne sont pas égales, loin s’en faut !

Alors que le pourtour méditerranéen jouit de plus de 300 jours de beau temps par an, le Nord, la Bretagne et l’Est ne profitent que de 150 à 200 jours de soleil.

Ainsi, pour une même installation de panneaux photovoltaïques d’une puissance de 3 kWc, le rendement sera de plus de 3 500 kWh en région PACA, contre 2 500 kWh en moyenne dans les Hauts-de-France.

Un chiffre qui reste toutefois suffisant pour être rentable sur la durée !

Pour maximiser votre production, veillez à orienter les panneaux plein sud, afin qu’ils bénéficient du soleil tout au long de la journée, et à éviter les zones d’ombrage (arbres, bâtisses voisines) pour ne pas être privé de luminosité.

Se renseigner sur les aides

Comme la plupart des projets de rénovation énergétique, l’installation de panneaux solaires donne droit à des aides.

Les installations qui permettent l’autoconsommation sont ainsi éligibles à une prime d’investissement, variable en fonction de sa puissance et répartie sur les cinq premières années de fonctionnement.

Par exemple, au premier trimestre 2021, le montant de la prime était de 380 €/kWc pour une installation d’une puissance inférieure ou égale à 3kWc.

De même, les installations photovoltaïques raccordées au réseau d’une puissance inférieure ou égale à 3 kWc peuvent également bénéficier de la TVA à taux réduit (10 %).

Enfin, pensez aux éventuelles aides locales. Renseignez-vous auprès de vos collectivités, mairie, conseil départemental ou conseil régional, afin de connaître les soutiens financiers dont vous pourriez profiter.

La laine de bois, un isolant naturel pour la maison

Vous recherchez un matériau naturel pour isoler efficacement et durablement votre maison ? Zoom sur la laine de bois, à la fois écologique et économique.

Bien isoler son habitation, c’est garantir une protection efficace contre le froid hivernal mais aussi contre la chaleur estivale.

Or, parmi les isolants existants sur le marché, il y en a un qui combine plusieurs avantages. Isolation à la fois thermique et phonique, facilité de pose, durabilité dans le temps… la laine de bois a tout bon !

Composée de chanvre et de fibres de bois, elle est proposée sous forme de panneaux, souples ou semi-rigides ou de rouleaux ou de vrac (obtenu grâce à des fibres broyées puis séchées), avec parfois un voile de confort qui facilite l’installation.

On vous dit tout sur ce matériau qui gagne à être connu.

Un isolant naturel pour une habitation saine

Tout comme le liège, la laine de coton ou de lin ou encore la ouate de cellulose, la laine de bois fait partie de la famille des isolants écologiques.

Fabriquée à partir de copeaux de bois agglomérés, elle utilise comme principales essences l’épicéa, le mélèze ou le pin.

Une conception de surcroît écoresponsable (surtout si elle privilégie les arbres des forêts locales) puisqu’elle ne nécessite qu’une faible consommation d’énergie.

Perméable à la vapeur d’eau, ce matériau est un bon régulateur hygrométrique, c’est-à-dire qu’il régule bien l’humidité, laissant ainsi les murs respirer.

De plus, lors de sa coupe et de sa pose, il ne dégage pas de substances irritantes ou nocives.

Totalement recyclable, il offre donc une isolation naturelle performante, tout en étant respectueux de l’environnement.

Confort thermique et phonique

En raison de sa conductivité thermique faible, la laine de bois est considérée comme un très bon isolant.

En hiver, elle permet de limiter la déperdition de la chaleur et en été, elle ralentit sa progression tout en conservant la fraîcheur accumulée pendant la nuit.

En tant que matériau végétal, c’est également un isolant acoustique efficace, qui réduit les nuisances sonores et les bruits extérieurs et absorbe les sons.

Néanmoins, comme il est légèrement moins isolant que les autres laines minérales (comme la laine de roche ou de verre), il faut compter une épaisseur un peu plus importante pour obtenir un résultat optimal.

Formes et installation

Que ce soit pour du neuf ou de la rénovation, la laine de bois peut être utilisée pour isoler une maison complète : toitures (entre ou sous les chevrons), murs intérieurs, cloisons et faux plafonds, combles, planchers et même façades extérieures (sous un bardage par exemple).

En pratique, les panneaux de laine de bois sont flexibles et déformables, ce qui facilite tout d’abord la découpe à l’aide d’un couteau ou d’une scie spéciale, mais également la pose. Sans compter qu’ils s’adaptent ainsi très bien aux contours des pièces !

Lorsqu’elle est en vrac, la laine de bois peut également être soufflée sur le plancher, notamment pour l’isolation des combles perdus.

Focus : Prix et aides financières

Pour une isolation en laine ou fibre de bois, comptez environ entre 15 et 20 € le m2 pour une épaisseur de 10 cm.

Certaines subventions peuvent vous aider à financer ces travaux comme MaPrimeRénov’, les aides de l’Anah, les offres « Coup de pouce isolation » ou encore l’éco-prêt à taux zéro.

Renseignez-vous auprès de la plateforme officielle Faire.gouv.fr. Des conseillers pourront vous guider dans votre projet au 0 808 800 700 (numéro non surtaxé).

Le saviez-vous ?
La laine de bois est aussi parfois appelée fibre de bois. C’est en fait une question de rigidité et de densité : les fibres de bois ont une masse quatre fois plus volumineuse que la laine, beaucoup plus légère.

Les professionnels recommandent ainsi d’utiliser la laine pour des installations légères et de privilégier les fibres pour les zones les plus solides ou positionnées à la verticale.

Expérimentation : le RGE chantier par chantier

Si faire appel à un artisan « reconnu garant de l’environnement », ou RGE, est en principe indispensable pour bénéficier des aides à la rénovation énergétique, une nouvelle expérimentation assouplit le dispositif.

Rendre un logement moins énergivore n’est pas donné à tout le monde. Toute rénovation énergétique suppose en effet une maîtrise technique importante pour être performante. A

fin de garantir la qualité de ces travaux, l’État a par conséquent mis en place un processus de labellisation des professionnels, baptisé RGE ou « reconnu garant de l’environnement ».

Depuis janvier 2021, une nouvelle alternative est possible. Explications.

Un déficit d’entreprises labellisées

Faire appel à un artisan certifié RGE est une condition sine qua non pour prétendre aux subventions financières aux travaux de rénovation énergétique, telles que MaPrimeRenov’, les primes énergie et offres « Coup de pouce », l’éco-prêt à taux zéro ou encore les aides de l’Agence nationale de l’habitat (Anah).

Or, si ce dispositif a fait ses preuves depuis sa création en 2011, il a également démontré ses limites en attirant tout un tas d’entrepreneurs peu scrupuleux.

Au fil du temps, plusieurs évolutions sont donc venues renforcer le processus de labellisation, au point que les démarches administratives sont devenues trop lourdes pour les petits artisans du bâtiment.

Résultat, le nombre de sociétés certifiées a tendance à chuter.

Pour inverser la donne, un arrêté paru au Journal officiel du 30 décembre 2020 a donc lancé une expérimentation, pour une durée de deux ans, d’un dispositif plus souple : le RGE chantier par chantier.

Rallier de nouveaux professionnels

L’objectif est clair : développer les travaux de rénovation énergétique (isolation, chauffage, ventilation, etc.) en les ouvrant à un vivier d’entreprises ne disposant pas de la qualification RGE, et ce, tout en permettant aux ménages de profiter des aides habituelles.

Côté professionnel, il faut justifier d’un minimum de deux ans d’activité, être dûment enregistré et assuré et avoir une situation financière stable pour prétendre à ce dispositif.

En outre, sont notamment ciblés les artisans qui travaillent seuls et les petites structures puisque la qualification est limitée à trois chantiers par entreprise sur toute la durée de l’expérimentation.

Afin de garantir la qualité des travaux effectués, chaque chantier sera par ailleurs systématiquement audité, en présence de l’entreprise et du client, par un organisme de qualification (Qualibat, Qualit’ENR ou Qualifelec).

Un bon plan pour les ménages !

Côté clientèle, il s’agit de faire les choses dans les règles pour éviter les mauvaises surprises.

Commencez par déterminer les rénovations à réaliser et discutez avec l’entrepreneur de la possibilité d’obtenir des aides.

Pensez également à vous renseigner sur votre éligibilité sur la plateforme Faire.gouv.fr ou auprès d’un conseiller officiel au 0 808 800 700 (numéro non surtaxé).

Ceci étant fait, vous devez signer un devis en bonne et due forme contenant une clause suspensive, en cas de refus de la délivrance de la qualification RGE chantier par chantier.

Autrement dit, si l’organisme de qualification refuse le dossier, vous ne serez pas tenu de faire appel à l’entrepreneur.

À l’inverse, en cas d’accord, le client reçoit un certificat lui permettant de faire sa demande d’aides publiques.

Attention : il faut attendre d’avoir reçu la validation de la subvention pour démarrer les travaux.

À la fin du chantier, un audit sera réalisé dans un délai maximum de trois mois pour contrôler la conformité des rénovations.

Et ce n’est qu’en cas de rapport favorable, ou après avoir réalisé les corrections demandées, que l’artisan pourra facturer son client.

Des premiers retours positifs

L’expérimentation RGE chantier par chantier « connaît un démarrage très encourageant », selon un communiqué publié par Qualibat au début de l’été.

Six mois après le lancement, l’organisme de qualification faisait ainsi état de 145 dossiers étudiés, dont une vingtaine validés, tandis que les autres étaient encore en attente de compléments. En revanche, 17 dossiers avaient été rejetés.

De même, la moitié des demandes concernaient des professionnels ayant déjà été labellisés RGE par le passé ou l’étant toujours mais dans une autre catégorie de travaux.

Quant aux travaux réalisés, il s’agit essentiellement de chantiers d’isolation, avec en tête de liste celle réalisée sous toiture par l’intérieur (42 dossiers), suivie à ex aequo par les menuiseries extérieures et l’isolation par l’extérieur (21), mais aussi les toitures-terrasses (13) et les combles (11).

Créateur de Maisons à Vivre…

Une maison à la hauteur de vos rêves !

Construire votre maison, vous y pensez depuis longtemps …
Nos architectes sont là pour vous guider, comprendre vos aspirations, vos besoins, vos envies et dessiner avec vous les plans d’une demeure au style architectural très personnel.

Ainsi, depuis 50 ans, les MAISONS GEVA conçoivent et réalisent, sur les Landes et la Côte Basque, des maisons au style contemporain où se mêle modernité et lignes classiques.

Les plans réalisés sur mesure sont basés sur de larges ouvertures, des espaces aérés et un parfait équilibre des formes.

Le soin particulier apporté à chaque détail de finition et la qualité de construction suivant des techniques éprouvées par des équipes maîtrisant leur sujet contribuent au bien-être et au sentiment de sécurité des occupants.

Les nouvelles technologies en termes de domotique et d’économies d’énergies sont parfaitement intégrées dans les réalisations des MAISONS GEVA.

Agence CAPBRETON : 35 avenue Maréchal Leclerc
Capbreton – 05 58 35 14 66

Agence DAX : Avenue Saint-Vincent de Paul
Dax – 05 58 74 13 96

Siège : 11 Place Raymond Poincaré
Mont-de-Marsan – 05 58 75 29 38

www.maisons-geva.fr
geva.maisons@wanadoo.fr

Lire aussi : Créateur de Maisons à Vivre… ; L’Atelier V ; Maison d’en France


Comment bien isoler sa chambre du froid ?

Pas question de recharger ses batteries dans une chambre froide, humide ou pleine de courants d’air !

Afin de profiter d’un repos bien mérité dans une pièce sereine et confortable, une bonne isolation s’impose !

Suivez le guide. La chambre est souvent un refuge, un cocon douillet où l’on doit se sentir protégé des agressions extérieures comme le bruit, l’humidité, le froid hivernal ou encore la chaleur extrême.

Même si elle a moins besoin d’être chauffée que les autres pièces de vie de la maison, une bonne isolation est alors indispensable pour la rendre la plus confortable possible et garantir un bon sommeil, tout en allégeant les factures énergétiques.

Bien isoler ses murs

Après le toit, les murs sont une grande source de déperdition de chaleur.

L’isolation thermique intérieure doit alors se faire en priorité sur les parois froides, c’est-à-dire celles donnant sur l’extérieur de la maison, afin de contrôler le passage d’air.

Contrairement à l’isolation dite extérieure, cette méthode permet de ne pas se lancer dans des gros travaux de façade.

Vous pouvez vous lancer seul, si vous vous en sentez le courage, ou faire appel à un professionnel qui vous orientera sur les différentes méthodes (avec des panneaux ou en vrac) et isolants possibles, de la laine de verre à la laine de roche, de lin, de bois ou de chanvre, en passant par le polyuréthane ou la ouate de cellulose.

Attention, ce genre de chantier se fait plutôt pendant la saison chaude.

Une peinture isolante à moindre coût

Si vous ne souhaitez pas tout casser et agir vite, vous pouvez sinon opter pour des solutions, certes moins efficaces, mais faciles à mettre en œuvre à l’image de la peinture isolante.

Celle-ci est composée de résines spéciales reflétant les infrarouges et agissant comme une barrière anti-froid.

Elle se pose comme une peinture classique et se décline dans une large palette de couleurs. Autre option : les panneaux de liège, que l’on trouve en rouleaux et qu’on colle facilement au mur.

L’isolation par le sol

Si votre chambre se situe au rez-de-chaussée, son sol est peut-être directement posé sur la dalle de béton ce qui peut générer de grandes déperditions énergétiques.

La technique la plus simple consiste alors en une isolation par le bas, un isolant est fixé sur la face intérieure du plancher, à l’aide de plusieurs matériaux possibles (plaques de polystyrène expansé, mousse de polyuréthane, laine de verre, liège…).

En outre, il convient de bien choisir son revêtement de sol : le carrelage sera plus « froid » qu’un parquet en bois ou qu’un sol en vinyle par exemple.

Longtemps mal aimée, la moquette fait également son retour dans l’aménagement intérieur.

Se déclinant en plusieurs teintes, elle a l’avantage de pouvoir se poser facilement, sans gros travaux, et de donner à la pièce un confort doux et moelleux, tout en conservant la chaleur ambiante de la maison.

L’importance d’une bonne fenêtre

Lorsqu’elles sont mal isolées, les fenêtres créent d’importants courants d’air. Si elles sont trop anciennes et laissent passer le froid, l’heure est peut-être venue de les changer !

Les constructeurs proposent aujourd’hui une multitude de modèles conçus dans des matériaux performants comme le PVC, qui possède un très bon rapport qualité/prix, le bois, à la fois chaleureux et résistant mais nécessitant un entretien plus régulier, ou encore l’aluminium, très esthétique.

Dans tous les cas, ils doivent répondre aux critères imposés par la réglementation thermique en vigueur.

Enfin, pour une isolation optimale, veillez à choisir un bon double ou triple vitrage, qui s’avère très efficace.

Focus : Quelques astuces économiques

Si vous n’avez pas les moyens de changer vos fenêtres, des alternatives moins coûteuses peuvent vous dépanner.

Veillez tout d’abord à ce qu’elles soient bien calfeutrées, en refaisant les joints régulièrement (le matériel coûte quelques euros en magasin de bricolage).

Installez également des rideaux épais ou thermiques (fabriqués dans une matière isolante), qui limitent les variations de températures et vous gardent bien au chaud.

Vous pouvez aussi opter pour un film isolant de survitrage, qui ajoute une couche anti-froid à la vitre existante.

De même, si vous avez des volets, pensez à les fermer durant la nuit : ça ne coûte rien et cela permet de sauver quelques degrés !

Enfin, pensez aux classiques, mais néanmoins efficaces, boudins et autres bas de porte, aux tapis épais au sol (qui réchauffent les surfaces fraîches comme le carrelage), aux panneaux réflecteurs de chaleur à placer derrière les radiateurs ou encore aux boîtes d’encastrement étanches, à installer sur les prises électriques pour lutter contre les infiltrations d’air.

COCOYNACQ

Entreprise familiale crée à Mimbaste dans le département des Landes en 1993, la famille COCOYNACQ est spécialisée dans la conception de charpente traditionnelle, met à votre service son expérience et son savoir faire afin de répondre au mieux à vos attentes.

La société réalise tous vos travaux de rénovation de charpente bois traditionnelle et de couverture pour vos projets de construction neuve.

Une équipe de charpentiers couvreurs professionnels à votre écoute pour vous conseiller et vous guider afin de protéger et conserver votre patrimoine.

Elle se déplace sur un rayon de 50 kilomètres environ autour de Mimbaste et reste à votre disposition pour des travaux neufs ou de rénovation comme :

• la conception de charpente bois traditionnelle (taillée individuellement dans nos ateliers)
• la réalisation de la couverture (tuiles mécaniques)
• la pose de fenêtre de toit
• la conception de solivages apparents
• la conception de votre terrasse couverte bois
• la conception d’abris bois de jardin
• la conception de mezzanine bois y compris l’escalier sur mesure
• la fourniture et pose de plancher bois (parquet…)
• la fourniture et pose de lambris bois (murs et plafonds)
• la restauration de toute charpente traditionnelle bois
• la remaniement de tuile canal
• la révision de toiture
• le nettoyage de toiture
• le démoussage de toiture
• la réparation de toiture
• l’isolation de toiture (extérieur et intérieur)
• l’aménagement en bois des combles y compris isolation et la pose de fenêtre de toit

Les Écureuils
355 Chemin de Cordemulet
40350 Mimbaste
05 33 04 01 14

Lire aussi : Quel toit ? ; Durou & fils ; Assurance ; Cocoynacq ; Quel portail

bliss immobilier landes

En immobilier, il y a trois choses qui comptent : ce que l’on vend,
ce que l’on achète…. et surtout qui s’en occupe pour vous !

Un savoir-faire d’exception dans le Sud-Ouest

Bliss Immobilier, ce sont 27 années d’expérience combinées et autant de milliers de kilomètres parcourus, à sillonner routes et chemins autour de Lectoure et dans le reste de la Gascogne.

Ce sont également des milliers d’heures passées à écouter, noter et comprendre les besoins d’une clientèle de vendeurs et d’acquéreurs venus des quatre coins du monde et de tous les horizons.

Enfin, Bliss, c’est une somme de compétences, une expertise et une indépendance qui cheminera à vos côtés, depuis les prémisses de votre projet jusqu’à sa réalisation… et plus loin encore !

Notre Agence Bliss Immobilier Landes

Lorsque l’on évoque les Landes, chacun s’en fait une image personnelle, heureuse et colorée, mélange singulier d’iode, de sève de pins, de promenades à cheval et d’après-midi à la plage.

C’est justement parce que le département des Landes recouvre une telle diversité d’expériences que celle de nos agents Cathy et Valérie est irremplaçable.

Que vous cherchiez à vendre une maison traditionnelle landaise en Chalosse ou à acquérir une villa contemporaine avec piscine sur la côte, nos deux agents sauront mettre leur connaissance de ces marchés à votre service afin de satisfaire vos besoins.

Enfin, désireuses de vous partager leur passion pour ce territoire vivant et profondément chaleureux, Cathy et Valérie se feront un plaisir de vous faire découvrir leurs adresses préférées ou encore vous faire profiter de leur réseau d’artisans.

Comment Bliss Immobilier fait la différence

Disponibilité

Réflexion, conciliation, transaction, Bliss Immobilier s’engage à vos côtés à chaque étape de votre prise de décision.

Adaptabilité

Chez Bliss Immobilier, nos agents plurilingues vous orientent et vous accompagnent tout au long d’un parcours aux contours parfois
opaques : actes, financement, artisans, etc.

Sincérité

Parce qu’une relation de confiance véritable et durable est toujours préférable à la course aux honoraires, nous devons à nos clients la transparence la plus parfaite.

Vos conseillères dans les Landes
Cathy Rousseau & Valérie Nagel
06 28 65 38 19 — 06 11 52 73 85
landes@blissimmo.com

Votre interlocutrice dans le Gers
Karen Desve
06 16 85 86 13

Facebook & Instagram : @blissimmolandes

www.blissimmo.com

À lire aussi… dans Idées au Logis

Véranda & Abri de piscine Gustave Rideau

Envie d’agrandir votre maison et de disposer d’un véritable espace de vie ouvert sur le jardin tout en apportant de la lumière ? L’univers de la véranda ne cesse de proposer de nouvelles solutions pour répondre à vos attentes.

Pour augmenter la valeur d’un bien immobilier, agrandir l’espace de vie, abriter un salon, une cuisine, un jardin d’hiver ou même une piscine, la véranda a toujours la côte chez les propriétaires. Véritable espace à vivre, cette pièce « rapportée » doit être à la fois confortable, fonctionnelle et esthétique.

Aujourd’hui, ces extensions vitrées n’ont plus grand-chose en commun avec celles d’il y a trente ans. Les lignes sont plus contemporaines, les matériaux plus légers et les performances, en termes d’isolation, de régulation de l’air, de longévité et de sécurité, ne cessent de s’améliorer.

L’aluminium pour une structure solide et fiable

Aujourd’hui, 95 % des vérandas installées en France sont construites en profilés d’aluminium, aux atouts non négligeables. Légers et indéformables, ils sont résistants à la corrosion et offrent un large choix de teintes et de finitions. Noble et recyclable à 99 %, l’aluminium est un matériau propre et non toxique, donc parfaitement sain pour une pièce à vivre.

Une fois posé, il n’émet ni particules ni poussière et ne dégage aucune émission de fumée dangereuse s’il est en contact avec le feu. Parfait pour réaliser une ossature solide, fiable et résistant aux intempéries, il s’inscrit dans une démarche de développement durable.

Désormais, on trouve même des montants mixtes bois/aluminium ou isolés à l’intérieur avec de la mousse, pour encore plus de protection thermique.

Isolation : du vitrage et des accessoires efficaces

Pour une isolation thermique et phonique efficace et une parfaite étanchéité à l’air et à l’eau, il faut choisir au minimum du double vitrage. On optera idéalement pour du verre feuilleté, résistant aux effractions et offrant une excellente protection acoustique. Selon l’orientation de la maison ou sa situation géographique, on privilégiera le triple vitrage, encore plus performant en termes d’isolation contre le froid et la chaleur. Pour profiter d’une température idéale toute l’année, plusieurs options techniques existent. Outre l’ajout d’un chauffage adapté l’hiver et d’un système de climatisation pour les chaleurs estivales, on peut moduler les performances thermiques en installant par exemple des volets roulants électriques. Faciles d’entretien, ils sont aussi efficaces en termes d’isolation acoustique et protègent contre d’éventuelles effractions.
Enfin, le brise-soleil, dont les lames extérieures peuvent être orientées à souhait grâce à une télécommande, est encore plus esthétique. Régulant la température intérieure et la luminosité en fonction de la position du soleil, il est très discret voire invisible lorsqu’il est remonté dans son chéneau. Le must pour un confort et un bien-être toute l’année !

Et question toiture ?

La toiture est une composante essentielle de la véranda. Dernier élément esthétique de la pièce, elle doit laisser passer la lumière pour plus de confort et apporter une isolation à la fois thermique et phonique satisfaisante. Concernant les matériaux, plusieurs solutions s’offrent à vous. La toiture vitrée garantit une bonne clarté dans votre pièce et donne l’impression de vivre en pleine nature. Les petits budgets apprécieront les plaques de polycarbonate, un matériau translucide et moins raffiné que le verre mais plus résistant aux chocs et moins onéreux. Seul inconvénient : il peut faire du bruit lorsqu’il pleut fort. 

Pour une isolation optimale, on peut installer des panneaux « sandwichs », constitués d’une mousse isolante et rigide en polystyrène extrudé, logée entre deux parements d’aluminium prélaqués. Pour une structure en bois, on optera plutôt pour de la tuile ou de l’ardoise si l’on souhaite garder une esthétique traditionnelle.

Enfin, la toiture peut avoir plusieurs formes, en commençant par la plus classique, le toit incliné. On peut choisir d’avoir une, deux ou même plusieurs pentes, pour créer une véranda à facettes, aussi appelée « rayonnante » en raison de sa forme d’étoile. La toiture plate apporte quant à elle un look moderne et design qui se marie aussi bien avec les maisons contemporaines qu’avec les bâtis anciens.

Une véranda écolo

Et si on liait l’utile à l’agréable ? Dans un esprit écoresponsable, il est possible d’installer des panneaux photovoltaïques sur le toit de sa véranda pour produire de l’électricité. On peut même végétaliser une toiture plate, pour un effet isolant et esthétique du tonnerre !

www.verandarideau.com

Lire aussi : Protec Stores

LES MATÉRIAUX SE METTENT À NU

Un vent d’authenticité règne sur la déco intérieure ! Dès lors, les matériaux classiques de construction se transforment en revêtements design, pour un effet« chantier» affirmé et assumé. À la fois inspirées de leur environnement et ouvertes sur la nature, nos maisons brouillent de plus en plus les frontières entre intérieur et extérieur. À tel point que les matériaux aussi s’invitent là où on ne les attendait pas ! Autrefois réservés aux fondations et façades, chaux, béton ou encore ciment font ainsi une incursion remarquée dans nos espaces à vivre.

Le béton, une star à l’état brut

Si le béton est depuis longtemps utilisé dans le secteur du bâtiment, ce sont les architectes et les décorateurs d’intérieur qui l’ont mis ces dernières années sous le feu des projecteurs en révélant son potentiel atout design. Plutôt que de dissimuler ce matériau artificiel de construction sous diverses couches de revêtements pour faire oublier sa présence, il est devenu la star incontestée de la déco brute ! Décliné dans toutes les pièces, il a l’art de métamorphoser n’importe quelle surface pour un rendu visuel résolument contemporain. Le béton ciré permet notamment d’unifier les sols de votre logement dans un esprit loft et chantier qui se marie parfaitement avec une décoration simple et authentique en métal ou en bois clair pour réchauffer son aspect naturellement froid. Grâce aux peintures murales effet béton et enduits décoratifs, vous pouvez également donner du relief à vos cloisons en quelques coups de taloche ! Sans limite, ce matériau se retrouve également de plus en plus au sein même de notre mobilier, sous la forme de table, de banc, de pots, de luminaires ou encore de plan de travail.

La chaux réchauffe l’ambiance

Traditionnellement utilisée dans les maisons méditerranéennes, la chaux se fait, elle aussi, une place de choix dans notre déco intérieure. Essentiellement employée pour recouvrir les murs, elle a en effet plus d’un atout ! Ses premiers adeptes sont les amateurs de couleur et de relief puisque ce matériau permet de réaliser des enduits décoratifs dans une multitude de teintes, des plus chaudes aux plus neutres. Spalter, brosse large ou taloche permettent en outre d’obtenir différents rendus, couvrant, nuancé ou encore avec un effet nuage, au gré de vos envies. Tout est une question de technique de pose! Bien que moins répandue, la chaux se décline aussi en tant que revêtement de sol, sous la forme de dalles colorées à poser en intérieur comme en extérieur. Enfin, sachez qu’au-delà de son esthétique inégalable, ce matériau résiste à la moisissure et aux bactéries, ce qui en fait un allié de choix pour prévenir les problèmes d’humidité dans la maison!

Le ciment, plus glamour qu’on ne le croit

Lui aussi associé au secteur du bâtiment, le ciment a tout d’abord gagné le cœur des foyers en entrant par la petite porte… ou plutôt par le carreau. On fait évidemment référence aux célèbres carreaux de ciment ! Porté par le charme de l’ancien et du savoir-faire artisanal, ce mélange de marbre, de pigments, de sable et d’eau a dernièrement fait un retour en force pour décorer la cuisine et la salle de bains. Graphiques et colorés, ces carreaux se glissent partout avec goût. La tendance des matériaux bruts a toutefois donné au ciment l’occasion d’aller plus loin, en se mettant complètement à nu. Des cache-pots aux patères, en passant par les pas de jardin ou encore les cale-portes, une ribambelle d’objets de déco issus du commerce ou des fabrications DIY (do-it-yourself) mettent dorénavant en valeur ce mélange de calcaire, d’argile et de sable.

Focus : un intérieur à l’état brut

L’esprit brut peut se décliner à foison, des revêtements à la décoration, en passant par le mobilier. Si vous avez la chance d’avoir des poutres en bois, un mur en pierre ou des cloisons en brique, c’est le moment de dévoiler leur potentiel esthétique en les nettoyant et en les laissant s’exprimer au naturel! Même l’agglo, ce bois reconstitué un temps banni de nos intérieurs, revient sur le devant de la scène pour habiller un pan de mur ! Dans cette optique, la tendance à la récup et au DIY a ici toute sa place. Palettes, caisses à pommes et autres rondins de bois bruts se transforment ainsi aisément en sommier, en tête de lit, en table ou en meuble de rangement, tandis que les armoires et chaises métalliques façon industrielle deviennent le Saint-Graal des fanas de brocantes.

RASO-LEGENDRE IMMOBILIER

« Une agence immobilière indépendante à votre service »

Jean-François Raso-Legendre et sa collaboratrice Sandrine Carrère abordent l’immobilier avec une philosophie à dominante humaine. Ils souhaitent partager avec nous leurs conseils de professionnels dans le cadre d’une vente immobilière. Aujourd’hui nous abordons la thématique suivante : Quelle est la différence entre des honoraires d’agence à charges acquéreur et des honoraires d’agence à charge vendeur ?

Jean-François nous répond : « Aujourd’hui quand vous cherchez à acquérir un bien, les annonces immobilières que vous parcourez vous indiquent à qui revient la charge des honoraires (vendeur ou acquéreur). En fonction de cette information, l’impact pour l’acquéreur se jouera principalement sur le coût des frais de notaires. En effet dans le cadre d’honoraires à la charge du vendeur le montant des frais de notaire sera calculé sur le prix de vente incluant les honoraires d’agence. On paye donc des frais de notaires sur les frais d’agence.

En revanche dans le cadre d’honoraires à la charge de l’acquéreur, les frais de notaires seront calculés sur le prix dit « net vendeur » c’est-à-dire le prix hors honoraires d’agence. Par exemple dans le cadre de la vente d’un bien avec un prix de vente affiché à 200 000 € incluant les honoraires de 10 000 € à la charge de l’acquéreur, le gain en frais de notaire serait de l’ordre de 700 €. C’est principalement pour cette raison que nous pratiquons exclusivement des honoraires d’agence à la charge de l’acquéreur. »

SAINT-YAGUEN

Dans le village de Saint-Yaguen, maison ancienne ayant bénéficié d’une jolie rénovation intérieure d’une surface de 135 m2 habitable (près de 150 m2 au sol) composée au rez de chaussée d’un salon- séjour, cuisine séparée, une salle d’eau, un WC, et une chambre, à l’étage une grande mezzanine, un bureau, une salle de bains avec WC, un grenier . Deux belles dépendances viennent compléter ce bien implanté sur une parcelle de 2770 m2.

Honoraires acquéreur : 5 % du prix net vendeur.
218 000 € DPE C

MONT-DE-MARSAN

Proche du centre-ville de Mont-de-Marsan, maison d’habitation d’une surface habitable de 122 m2 environ, composée d’une entrée donnant sur un salon-séjour de 41 m2 avec insert bois et une véranda attenante de 19 m2, une cuisine équipée avec un cellier, une buanderie, un couloir desservant trois chambres avec placards, une salle d’eau, un WC séparé et un bureau. Deux carports de 15 et 21 m2 ainsi qu’un abris bois viennent compléter ce bien, le tout sur une parcelle clôturée de 1000 m2.

Honoraires acquéreur : 5 % du prix net vendeur.
239 000 € DPE C

4101 Route de la Midouze ● Carcarès-Sainte-Croix ● 06 99 83 83 38
Facebook : Rlimmorasolegendreimmobilier@gmail.com