DUROU & FILS

Spécialiste de l’isolation en neuf et rénovation

Implantée depuis 20 ans dans les Landes (40) à Hagetmau, la SARL Durou & Fils vous propose son savoir-faire pour des travaux de plâtrerie et d’isolation en neuf ou en rénovation.
Envie d’isoler votre maison, créer votre espace chez vous ou encore rénover votre bien ? Faîtes appel à notre équipe de professionnels afin d’étudier votre demande, vous serez charmé par son savoir-faire et sa dynamique. L’entreprise familiale constituée d’ouvriers fidèles et soudés sera ravie de concrétiser votre projet.

En choisissant notre entreprise, vous réaliserez des économies d’énergie :

Vous serez heureux d’apprendre que nous sommes labellisés RGE. Grâce à ce label, lorsque vous ferez appel à notre entreprise pour la réalisation de vos travaux d’isolation, vous bénéficier d’aides telles que la TVA à 5,5% ou encore 30% de crédit d’impôt pour la transition énergétique : CITE (pour les habitations récentes qui ont moins de 2 ans). Vous pourrez également bénéficier de la prime énergie CEE qui pourra vous aider à financer une partie ou l’intégralité de vos travaux de rénovation énergétique. L’entreprise propose également les travaux d’isolation à 1 € sous conditions de revenus.

Choisir Durou & Fils, c’est choisir la qualité :

Désireux de vous offrir un service de la meilleure qualité possible et parce que vous êtes exceptionnel, l’entreprise utilise des matériaux d’excellente qualité visant l’innovation et également le respect de l’environnement. Nous travaillons, en l’occurrence, avec les plus grandes marques connues sur le marché de la plâtrerie et de l’isolation telles que : SINIAT et KNAUF.
Pour l’isolation, le choix se porte sur une laine de verre à partir de verre recyclé (jusqu’à 80%), elle est constituée seulement de liants à base végétale contribuant à un climat ambiant sain. Pour la plâtrerie, l’entreprise privilégie des plaques de plâtre 100% recyclable. La laine de verre et les plaques de plâtres sont également fabriquées en France.

Travaux d’isolation thermique naturelle :

Soucieuse de l’environnement, l’entreprise propose également des travaux d’isolation thermique avec des produits naturels en construction neuve tout comme en rénovation grâce à des panneaux en fibres de bois de la marque GUTEX. Cette isolation répond de manière optimale aux exigences en matière de physique d’une construction et également d’écologie. Choisir Durou & Fils c’est aussi faire un pas pour l’écologie.

SARL Durou & Fils
86 route de Monségur
40700 Hagetmau
05 58 79 04 11 – 06 31 35 79 39
durou.platrerie@gmail.com

COCOYNACQ

Entreprise familiale crée à Mimbaste dans le département des Landes en 1993, la famille COCOYNACQ est spécialisée dans la conception de charpente traditionnelle, met à votre service son expérience et son savoir faire afin de répondre au mieux à vos attentes.
La société réalise tous vos travaux de rénovation de charpente bois traditionnelle et de couverture pour vos projets de construction neuve. Une équipe de charpentiers couvreurs professionnels à votre écoute pour vous conseiller et vous guider afin de protéger et conserver votre patrimoine. Elle se déplace sur un rayon de 50 kilomètres environ autour de Mimbaste et reste à votre disposition pour des travaux neufs ou de rénovation comme :

• la conception de charpente bois traditionnelle (taillée individuellement dans nos ateliers)
• la réalisation de la couverture (tuiles mécaniques)
• la pose de fenêtre de toit
• la conception de solivages apparents
• la conception de votre terrasse couverte bois
• la conception d’abris bois de jardin
• la conception de mezzanine bois y compris l’escalier sur mesure
• la fourniture et pose de plancher bois (parquet…)
• la fourniture et pose de lambris bois (murs et plafonds)
• la restauration de toute charpente traditionnelle bois
• la remaniement de tuile canal
• la révision de toiture
• le nettoyage de toiture
• le démoussage de toiture
• la réparation de toiture
• l’isolation de toiture (extérieur et intérieur)
• l’aménagement en bois des combles y compris isolation et la pose de fenêtre de toit

Les Écureuils
355 Chemin de Cordemulet
40350 Mimbaste
05 33 04 01 14

Quel toit pour ma maison en bois ?

Faire le choix de construire une maison exclusivement en bois est un choix écologique et réfléchi. Mais il faut également penser à la composition de la future toiture pour obtenir un résultat logique et homogène.
Bien avant la brique et le ciment, le bois a longtemps été le matériau de prédilection en construction. Écologique, isolant thermique et acoustique, mais aussi très esthétique, il redevient tendance. Néanmoins, la maison en bois nécessite quelques aménagements spécifiques, notamment au niveau de la toiture. Zoom sur toutes les possibilités qui s’offrent à vous…

Les toitures compatibles avec le bois

Les maisons en bois peuvent être recouvertes avec les formes classiques de toiture. Le toit à deux versants est la solution la plus économique car c’est aussi la plus simple à mettre en œuvre. Ici, deux versants viennent se rejoindre au faîtage et s’appuient latéralement sur les murs pignons. La longueur du faîtage est la même que la longueur de la base du toit. Il existe une variante : le toit en croupe à quatre versants, mais elle est beaucoup plus onéreuse…
Le toit mansardé, quant à lui, a l’avantage de proposer une faible pente avec une partie inférieure plus raide. C’est la solution idéale si vous prévoyez d’aménager des combles. Pour les ouvrages profonds ou les surélévations, il est préférable d’opter pour un toit en pente avec un seul versant. C’est aussi l’alternative indiquée s’il est prévu d’installer des panneaux photovoltaïques. Enfin, le toit plat est particulièrement esthétique mais a aussi l’avantage de pouvoir accueillir un espace supplémentaire comme une terrasse ou un petit jardin. Attention toutefois, les toitures plates ne peuvent pas accueillir tous les matériaux…

Les matériaux tendance

Justement, si vous cherchez le matériau parfait pour recouvrir votre maison en bois, sachez qu’il n’y a pas que l’ardoise et la tuile ! Le zinc a en effet la cote ces derniers mois. Il a notamment la particularité de s’adapter à des pentes verticales mais aussi très faibles, de 5 % par exemple. Léger, totalement recyclable, pérenne, naturel et nécessitant très peu d’entretien, il s’inscrit parfaitement dans une démarche de protection environnementale. Esthétiquement, il se marie à la perfection avec le bois comme on peut l’observer dans les pays scandinaves qui l’ont très vite adopté.

Si vous avez choisi le bois par souci écologique, misez donc sur les toitures végétalisées pour recouvrir votre maison ! Très en vogue ces dernières années, elles limitent les chocs thermiques, surtout l’été. En effet, elles contrent les rayons du soleil lorsqu’il tape fort et permettent de faire baisser de moitié les températures. L’hiver, les toitures végétalisées absorbent également les eaux de pluie car elles sont imperméables.
En zone urbaine, elles ont aussi un pouvoir dépolluant en fixant les poussières et les métaux lourds, et contribuent à la sauvegarde de la biodiversité. Bien sûr, ce type de toiture est beaucoup plus onéreux qu’une installation classique, mais le coût est vite amorti par la réduction des dépenses énergétiques de la maison. Néanmoins, du fait de leur poids, les toitures végétalisées ne peuvent se poser que sur des structures très solides. C’est pourquoi la plupart du temps, elles ne peuvent s’adapter qu’aux maisons dont la structure est en béton armé et l’enveloppe thermique en bois.

Assurance dommages-ouvrage : le vrai-faux pour tout comprendre

Protection incontournable dans le domaine de la construction, l’assurance dommages-ouvrage ne doit pas être prise à la légère. En avoir vaguement entendu parler ne suffit donc pas. On remet les points sur les « i ». Vous avez décidé de faire construire votre maison ou de l’agrandir ? À la bonne heure ! Mais savez-vous que les garanties du professionnel ne suffisent pas ? Pour être bien protégé, vous devez souscrire une assurance dommages-ouvrage. On teste vos connaissances sur le sujet.

Cette couverture est obligatoire pour le propriétaire

Pas forcément. La loi impose en réalité à tout maître d’ouvrage de souscrire cette protection. On entend ici toute personne qui fait réaliser des travaux de construction. Ce peut être le propriétaire s’il construit lui-même sa maison ou s’il traite directement avec son architecte ou l’entrepreneur engagé. Il arrive également que les constructeurs de pavillons individuels proposent à leurs clients une assurance de groupe négociée par leurs soins. Dans cette hypothèse, c’est alors le professionnel qui contracte l’assurance pour le compte du maître d’ouvrage. En revanche, au sein d’une copropriété, c’est le syndic qui la souscrit lorsqu’il est désigné comme mandataire pour faire réaliser des rénovations dans les parties communes. Dans le cas d’un immeuble, c’est par ailleurs le promoteur immobilier ou le vendeur qui s’en charge au bénéfice des propriétaires successifs.

Cette assurance vous indemnise pour n’importe quel dégât

Faux. Cette protection vise à prendre en charge les frais de réparation des dommages apparus après la fin du chantier et qui sont couverts par la garantie décennale du professionnel. On parle donc uniquement de ce qui peut compromettre la solidité du logement ou le rendre inhabitable. Sans être exhaustif, c’est par exemple le cas pour d’importantes fissures dans les murs, un affaissement du plancher, un effondrement de la toiture, des ruptures de canalisation ou encore de grandes infiltrations d’eau. À l’inverse, les malfaçons et petits désordres sont pris en charge par d’autres garanties. Attention : pour que l’assurance joue, il faut impérativement qu’elle soit souscrite avant le début des travaux !

L’assurance joue dès la fin du chantier et pendant plusieurs années

Vrai. Comme on l’a dit précédemment, l’assurance dommages-ouvrage va de pair avec la garantie décennale. Tout comme cette dernière, elle prend donc effet à compter de la réception des travaux et vous protège pendant dix ans. Afin d’éviter tout ennui ultérieur, il faut cependant être particulièrement attentif lors de la livraison du chantier. Faites inscrire la moindre défectuosité ou non-conformité au moment de la signature et adressez-en une copie à votre assureur pour l’avertir. Sachez d’ailleurs que si vous réceptionnez votre maison sans l’assistance d’un pro, la loi vous donne huit jours pour signaler d’éventuels défauts que vous n’auriez pas vus lors de la réception du chantier.

En cas de sinistre, il faut d’abord mettre en demeure le constructeur

Vrai et faux. Pendant l’année qui suit la réception du chantier, c’est en principe la garantie de parfait achèvement qui joue en cas de problème. Ce n’est que si vous avez mis en demeure le professionnel d’intervenir et que ce dernier ne s’est pas exécuté dans le délai prévu au contrat, que vous pouvez faire jouer votre protection dommages-ouvrage. Pour ce faire, il faut joindre la copie du courrier envoyé au constructeur à la déclaration de sinistre et adresser le tout à votre assureur en recommandé avec avis de réception. Si les dommages apparaissent au-delà d’un an, vous pouvez en revanche directement contacter la compagnie d’assurances. Dans tous les cas, cette dernière a 60 jours pour vous signifier si la garantie joue et 30 de plus pour chiffrer l’indemnité.

Mode d’emploi : la déclaration de sinistre

En cas de souci, le premier réflexe doit être d’appeler votre assurance pour vous renseigner. Un conseiller pourra ainsi vous adresser le formulaire à compléter pour réaliser votre déclaration de sinistre. À défaut d’un imprimé type, vous pouvez utiliser du papier libre. Dans ce cas, outre vos coordonnées et le numéro de contrat, vous devez indiquer la date de réception des travaux ou, à défaut, de première occupation, celle où vous avez constaté les premiers désordres et décrire ces derniers de la façon la plus précise possible en mentionnant où ils se situent dans votre maison. Si vous avez été obligé de prendre des mesures d’urgence, vous devez également le signaler dans votre courrier.

Chauffage : les équipements les plus économiques

Cet hiver, passez le cap et investissez dans un appareil de chauffage plus économique et plus écologique. Vous réduirez ainsi votre facture énergétique tout en protégeant la planète ! Chaque année, lorsque les premiers frimas arrivent, c’est le même casse-tête : la majorité des Français se demandent comment faire des économies de chauffage. Avec la hausse constante du prix des combustibles, alléger sa facture énergétique devient en effet l’objectif principal de la plupart des foyers. Et si l’on peut réduire son empreinte écologique par la même occasion, c’est tout bénef ! Ainsi, il est tout à fait possible de ne plus payer plein pot à condition de faire un petit investissement de départ…

Le poêle à bois

Parmi les équipements de chauffage les plus économiques, le poêle à bois est certainement le plus intéressant. En effet, le bois est actuellement le combustible le moins coûteux du marché, puisqu’il est environ 30 % moins cher que le gaz ou le fioul. En moyenne, son prix varie entre 0,03 et 0,06 € par kWh, contre 0,12 et 0,14 € par kWh pour l’électricité par exemple. Son rendement est compris entre 60 % et 93 % pour une utilisation avec des granulés, contre 80 % maximum pour une cheminée avec insert. Ce n’est donc pas pour rien si six millions de ménages ont déjà sauté le pas en s’équipant d’un poêle à bois ! C’est aussi une solution écologique car le bois rejette peu de CO2 et il s’agit d’une énergie renouvelable. En effet, la filière est organisée par l’Office national des forêts (ONF), qui gère une production issue exclusivement de forêts exploitées durablement. Évidemment, le prix d’un poêle à bois reste un investissement important puisqu’il faut débourser entre 3 000 et 10 000 € en fonction des modèles.

La chaudière à condensation

Autre option pour les foyers qui utilisent le gaz : la chaudière à condensation. Celle-ci assure aussi bien le chauffage que la production d’eau chaude sanitaire. En effet, elle fonctionne en brûlant le gaz, ce qui produit de la chaleur, et utilise la vapeur d’eau contenue dans la fumée pour la refroidir et la transformer en liquide. Ce système deux en un permet alors de réduire sa consommation de gaz de 10 à 25 %. Comptez environ 3 000 € pour une chaudière à condensation.

La pompe à chaleur

C’est un peu l’appareil à la mode, mais il faut dire que la pompe à chaleur air-eau est l’une des plus économiques ! En effet, pour 1 kWh consommé, elle vous restituera 3 kWh d’énergie. Un véritable petit tour de passe-passe qui vous permettra de diviser par trois ou quatre votre consommation énergétique ! Elle a aussi comme autre atout d’être écologique car elle capte les calories extérieures pour les transformer en énergie. Elle ne pollue donc pas et ne rejette pas de fumées toxiques. C’est aussi malheureusement l’un des appareils les plus chers à l’achat car il faut compter environ 12 000 € pour une pompe à chaleur mixte.

Le chauffage solaire

Enfin, pour chauffer sa maison gratuitement, rien ne vaut le chauffage solaire ! S’il faut investir au départ dans des panneaux thermiques, cet achat est rapidement rentabilisé (quelques années à peine), permettant de couvrir jusqu’à 70 % des besoins de chauffage d’une maison. Si l’énergie créée est gratuite et inépuisable, il faut en revanche prévoir un système complémentaire ou d’appoint (chaudière à condensation ou pompe à chaleur par exemple) qui prendra le relais.

Quelques critères à prendre en compte

Évidemment, la rentabilité d’un équipement de chauffage économe dépendra aussi et surtout de votre habitat. En effet, pour qu’il soit pleinement efficace, votre maison doit être correctement isolée et limiter les déperditions de chaleur. Avant de penser à changer son système de chauffage, il est donc conseillé de faire un point et d’envisager des travaux d’isolation. Le lieu d’habitation aura également son importance. Par exemple, les panneaux solaires et les pompes à chaleur sont plutôt déconseillés dans les régions froides et davantage adaptés dans les contrées ensoleillées.

Quels matériaux pour mon bardage ?

BARDAGE BOIS

Le bardage est un parement extérieur ou intérieur qui isole, protège et embellit l’habitation. Les matériaux employés sont nombreux et dépendent du projet et du budget de chacun. Petit tour d’horizon.
Si sa première fonction est d’isoler et de protéger du froid, des UV, des intempéries et des chocs, le bardage est également un élément de décoration à part entière. Le matériau à utiliser ne sera pas le même pour l’aménagement d’un toit-terrasse ou pour la rénovation d’une façade. Pour se décider, on prendra en compte certains critères, en commençant par la performance : quelle isolation thermique et quelle longévité souhaitons-nous obtenir ? Quel est l’effet esthétique recherché, moderne ou authentique ? Au niveau de l’entretien, est-on prêt à investir du temps et de l’argent pour prendre soin d’un matériau particulier ou choisit-on la facilité ? Enfin, le coût peut varier énormément en fonction des matériaux mais aussi des accessoires et de la technicité de la pose. Verticale, horizontale, oblique, emboîtée ou à claire-voie, voici tout ce qu’il faut savoir…

Le bardage en bois : traditionnel et varié
Très employé par nos ancêtres mais aussi dans les pays nordiques et certaines régions des États-Unis, le bardage en bois est plus que jamais dans l’air du temps. Écologique et recyclable, il minimise l’empreinte carbone et charme par son authenticité. Un toucher chaleureux, des couleurs et des veinages uniques apportent beaucoup d’originalité et de naturel à la maison, qui se veut à la fois traditionnelle et contemporaine. Faisant le bonheur des architectes, il se décline sous plusieurs formes : en clins, en panneaux ou en bardeaux. Il peut être massif, contrecollé ou un dérivé de la matière brute. On a le choix entre de nombreuses essences de bois, aux aspects et aux propriétés variées, qui sont répartis en cinq classes d’emploi, du plus fragile au plus résistant. Par exemple, l’épicéa, le Red Cedar, le pin douglas, le pin maritime, le peuplier, le mélèze ou le châtaigner, tous de classe 4, supportent un taux d’humidité supérieur à 20 % et sont donc à privilégier pour les façades exposées au nord, tout comme le teck, star des aménagements extérieurs.
Selon son essence, le bois est bon marché et accessible. Idéal pour un intérieur cosy type chalet, il nécessite en revanche un entretien régulier, surtout à l’extérieur.

Le bois composite et le PVC : modernes et pratiques
Conçu avec des essences de bois associées à des résines ou d’autres matériaux, le composite est ultrarésistant et imputrescible. Offrant une large gamme de couleurs, il ne grisera pas avec le temps et résistera très longtemps.
Attention toutefois à privilégier les produits sans composé chloré ou composés organiques volatils, cancérigènes et polluants, pour préserver l’environnement !
Pour isoler et looker l’intérieur de la maison, optons pour le PVC ou le polystyrène. À coller directement au mur ou à poser sur une armature, ils offrent un large choix de coloris et de motifs. Leur poids plume est également parfait pour faire un faux plafond. Dehors, le PVC a plusieurs avantages : moins onéreux, il est facile à poser et ne nécessite aucun entretien.

L’acier, la terre
et les autres
Pour un aspect design et contemporain, on peut se tourner vers l’acier galvanisé, de plus en plus utilisé dans les constructions modernes. Décliné en plusieurs formes – plaques, tôles planes ou nervurées — et en de nombreux coloris, il est très résistant aux intempéries, aux UV et est ultra-durable dans le temps. Les moins : relativement cher, il peut être bruyant par temps de pluie battante et se marie mal avec les maisons anciennes.
Pour un effet naturel et ancien, citons entre autres le bardage en terre cuite, peu utilisé mais naturel et résistant au gel et au feu, le bardage en pierre naturelle (basalte, marbre, ardoises) absolument superbe ou encore le bardage en béton, moins esthétique mais très isolant.

Bien protéger son bardage
Le bois non traité grise toujours avec le temps. Si l’on veut garder la même nuance, on peut le traiter tous les deux à quatre ans avec une lasure incolore ou légèrement teintée qui maintient la couleur naturelle. On peut également protéger le bardage avec une peinture extérieure. Un traitement contre la rouille est obligatoire pour l’acier. La pierre et la terre cuite ne nécessitent quant à eux pas d’entretien particulier. Enfin, avec l’arrivée des produits composites, on a une meilleure résistance aux UV et aux intempéries.

Créateur de Maisons à Vivre…

Une maison à la hauteur de vos rêves !

Construire votre maison, vous y pensez depuis longtemps …
Nos architectes sont là pour vous guider, comprendre vos aspirations, vos besoins, vos envies et dessiner avec vous les plans d’une demeure au style architectural très personnel.
Ainsi, depuis 50 ans, les MAISONS GEVA conçoivent et réalisent, sur les Landes et la Côte Basque, des maisons au style contemporain où se mêle modernité et lignes classiques.
Les plans réalisés sur mesure sont basés sur de larges ouvertures, des espaces aérés et un parfait équilibre des formes.
Le soin particulier apporté à chaque détail de finition et la qualité de construction suivant des techniques éprouvées par des équipes maîtrisant leur sujet contribuent au bien-être et au sentiment de sécurité des occupants.
Les nouvelles technologies en termes de domotique et d’économies d’énergies sont parfaitement intégrées dans les réalisations des MAISONS GEVA.

Agence CAPBRETON : 35 avenue Maréchal Leclerc
Capbreton – 05 58 35 14 66
Agence DAX : Avenue Saint-Vincent de Paul
Dax – 05 58 74 13 96
Siège : 11 Place Raymond Poincaré
Mont-de-Marsan – 05 58 75 29 38

www.maisons-geva.fr
geva.maisons@wanadoo.fr


Maisons d’en France

Depuis 1986, Maisons d’en France Sud-Ouest, est devenu un acteur incontournable de la construction dans les Landes et le Pays Basque. Réputé pour son savoir-faire et son expertise terrain, Maisons d’en France Sud-Ouest saura vous accompagner quel que soit votre projet.

Artisans et fournisseurs locaux fidèles depuis plus de 30 ans. Un réseau de professionnels reconnu pour leur savoir-faire, leur sérieux et leur professionnalisme.
Des maisons personnalisées, traditionnelles, contemporaines, adaptées à tous les budgets avec des matériaux de qualité.
Un suivi assuré par une équipe de conducteurs de travaux compétents. Une équipe de concepteurs créatifs vous garantissant réactivité dans l’étude de votre projet.

Un prix ferme et non révisable, contrat de construction réglementé, le CCMI vous garanti la possibilité de construire l’esprit tranquille.
Faire construire avec Maisons d’en France, c’est :
· Être accompagné tout au long de votre projet par un interlocuteur unique
· Bénéficier de la meilleure offre et des dernières innovations selon votre projet
· Disposer d’une maison à prix et délai convenus
· Être couvert par + de garanties
· Profiter du savoir-faire de constructeurs implantés en région et de leur réseau d’artisans

64 Rue Neuve
DAX – 05 58 56 30 40

37, Rue du Pont Neuf
CASTETS – 05 58 35 50 30

2 Rue du Presbytère
LABENNE – 05 24 33 82 90

www.maisonsdenfrance-dax.fr

l’atelier v

À l’écoute de vos besoins et souhaits, nous concevons un projet de qualité répondant à vos attentes et à votre budget, avec des artisans locaux reconnus pour leur savoir-faire.

On vous accompagne de A à Z dans tous vos projets
Constructions neuves
Agrandissement
Rénovation
Ossature Bois
Tertiaire
Traditionnel / Contemporain

11 Rue Georges Chaulet • DAX
09 86 26 66 94 • 07 86 41 90 18

mailto:contact@latelier-v.fr
contact@latelier-v.fr

Un studio dans le jardin pour les amis

Les constructions modulaires ont le vent en poupe !
Grâce à ces studios en kit, vous pouvez ajouter une dépendance à votre logement en un tour de main, pour y installer un bureau, une chambre d’ami ou une chambre d’hôtes. GreenKub, société spécialisée,
dresse le profil des adeptes de cette solution.

Plutôt que d’entreprendre de lourds travaux de construction, les propriétaires en manque de place peuvent opter pour une alternative plus économique : la construction modulaire. Le concept : un local préfabriqué et parfaitement isolé, qu’il ne vous reste plus qu’à monter. Qui sont les clients de ce genre d’alternative ? C’est ce qu’a voulu savoir GreenKub, une entreprise spécialisée dans les constructions modulaires en bois.
D’après cette enquête, 47,5 % des acheteurs ont entre 45 et 60 ans, période transitoire durant laquelle la maison est souvent surpeuplée.
Alors que toutes les chambres du domicile sont déjà occupées, ce studio indépendant monté dans le jardin permet avant tout d’héberger des amis ou de la famille dans plus de 43 % des cas. Dans une moindre mesure, il peut aussi servir de bureau ou être loué à l’année. Un investissement réalisé le plus souvent sans crédit. Et pour cause puisque Greenkub promet un coût 60 % moins cher qu’une extension classique.

Véranda : faites les bons choix

Envie d’agrandir votre maison et de disposer d’un véritable espace de vie ouvert sur le jardin tout en apportant de la lumière ? L’univers de la véranda ne cesse de proposer de nouvelles solutions pour répondre à vos attentes.
Pour augmenter la valeur d’un bien immobilier, agrandir l’espace de vie, abriter un salon, une cuisine, un jardin d’hiver ou même une piscine, la véranda a toujours la côte chez les propriétaires. Véritable espace à vivre, cette pièce « rapportée » doit être à la fois confortable, fonctionnelle et esthétique. Aujourd’hui, ces extensions vitrées n’ont plus grand-chose en commun avec celles d’il y a trente ans. Les lignes sont plus contemporaines, les matériaux plus légers et les performances, en termes d’isolation, de régulation de l’air, de longévité et de sécurité, ne cessent de s’améliorer.

L’aluminium pour une structure solide et fiable
Aujourd’hui, 95 % des vérandas installées en France sont construites en profilés d’aluminium, aux atouts non négligeables. Légers et indéformables, ils sont résistants à la corrosion et offrent un large choix de teintes et de finitions. Noble et recyclable à 99 %, l’aluminium est un matériau propre et non toxique, donc parfaitement sain pour une pièce à vivre. Une fois posé, il n’émet ni particules ni poussière et ne dégage aucune émission de fumée dangereuse s’il est en contact avec le feu. Parfait pour réaliser une ossature solide, fiable et résistant aux intempéries, il s’inscrit dans une démarche de développement durable. Désormais, on trouve même des montants mixtes bois/aluminium ou isolés à l’intérieur avec de la mousse, pour encore plus de protection thermique.
Isolation : du vitrage et des accessoires efficaces
Pour une isolation thermique et phonique efficace et une parfaite étanchéité à l’air et à l’eau, il faut choisir au minimum du double vitrage. On optera idéalement pour du verre feuilleté, résistant aux effractions et offrant une excellente protection acoustique. Selon l’orientation de la maison ou sa situation géographique, on privilégiera le triple vitrage, encore plus performant en termes d’isolation contre le froid et la chaleur. Pour profiter d’une température idéale toute l’année, plusieurs options techniques existent. Outre l’ajout d’un chauffage adapté l’hiver et d’un système de climatisation pour les chaleurs estivales, on peut moduler les performances thermiques en installant par exemple des volets roulants électriques. Faciles d’entretien, ils sont aussi efficaces en termes d’isolation acoustique et protègent contre d’éventuelles effractions.
Enfin, le brise-soleil, dont les lames extérieures peuvent être orientées à souhait grâce à une télécommande, est encore plus esthétique. Régulant la température intérieure et la luminosité en fonction de la position du soleil, il est très discret voire invisible lorsqu’il est remonté dans son chéneau. Le must pour un confort et un bien-être toute l’année !
Et question toiture ?
La toiture est une composante essentielle de la véranda. Dernier élément esthétique de la pièce, elle doit laisser passer la lumière pour plus de confort et apporter une isolation à la fois thermique et phonique satisfaisante. Concernant les matériaux, plusieurs solutions s’offrent à vous. La toiture vitrée garantit une bonne clarté dans votre pièce et donne l’impression de vivre en pleine nature. Les petits budgets apprécieront les plaques de polycarbonate, un matériau translucide et moins raffiné que le verre mais plus résistant aux chocs et moins onéreux. Seul inconvénient : il peut faire du bruit lorsqu’il pleut fort.
Pour une isolation optimale, on peut installer des panneaux « sandwichs », constitués d’une mousse isolante et rigide en polystyrène extrudé, logée entre deux parements d’aluminium prélaqués. Pour une structure en bois, on optera plutôt pour de la tuile ou de l’ardoise si l’on souhaite garder une esthétique traditionnelle.
Enfin, la toiture peut avoir plusieurs formes, en commençant par la plus classique, le toit incliné. On peut choisir d’avoir une, deux ou même plusieurs pentes, pour créer une véranda à facettes, aussi appelée « rayonnante » en raison de sa forme d’étoile. La toiture plate apporte quant à elle un look moderne et design qui se marie aussi bien avec les maisons contemporaines qu’avec les bâtis anciens.
Une véranda écolo
Et si on liait l’utile à l’agréable ? Dans un esprit écoresponsable, il est possible d’installer des panneaux photovoltaïques sur le toit de sa véranda pour produire de l’électricité. On peut même végétaliser une toiture plate, pour un effet isolant et esthétique du tonnerre !

www.verandarideau.com