Coup de propre sur la véranda

Cette véranda, vous en avez longtemps rêvé, mais elle est là, bien là, avec son élégante charpente d’acier, de bois ou de PVC et sa vue imprenable sur votre jardin… Pourtant voilà qu’au bout de quelque temps, son vitrage commence à s’opacifier, les rails à grincer et les chéneaux à s’obstruer… Vaguement inquiet, vous préférez jouer la carte de l’autruche quand l’idée d’un grand nettoyage de printemps vous effleure tant l’ampleur de la tâche semble redoutable. Détrompez-vous ! Nettoyer et entretenir sa véranda est en fait bien plus simple qu’on ne l’imagine. Quelques erreurs cependant pourraient être fatales. Petit guide de remise à jour…

Les produits à utiliser

Commençons par préciser qu’il ne faut jamais, au grand jamais, utiliser de produits agressifs du type javel ou tampons abrasifs ! Boudez donc pour une fois les détergents communs et optez tout simplement pour de l’eau savonneuse. Un mélange d’eau chaude et de liquide vaisselle sans ammoniaque, conseillé pour ses vertus dégraissantes, fera très bien l’affaire.

La toiture

Pour la toiture, on utilise un balai éponge à manche télescopique. Ce nettoyage est à renouveler au moins deux fois par an, quel que soit le type de matériau (polycarbonate, bois, aluminium…) pour éviter un verdissement ou une usure trop rapide dus aux conditions climatiques.

Les vitrages

Les vitrages nécessitent un entretien beaucoup plus régulier qui peut être réalisé à l’aide de lavettes éponge en microfibres, respectueuses de l’environnement et des matériaux. Pour un rendu parfait, il faudra essuyer les vitres après le nettoyage.

Les rails

C’est la partie la plus délicate de ce grand nettoyage. En effet, il s’agit d’être consciencieux et d’entretenir ces éléments avec soin, en aspirant les glissières pour ne pas user les roulettes ni obstruer les évacuations d’eau. Attention, il ne faut jamais graisser les rails !
Les chéneaux
Les chéneaux doivent être dégagés de tout obstacle qui pourrait boucher la descente d’eau pluviale et qui entraînerait une infiltration d’eau dans votre véranda. Pour cela, un balai ou un simple tuyau d’arrosage seront très efficaces.

Les joints

Les joints demandent un dépoussiérage régulier. Ne vous inquiétez pas toutefois si le chiffon reste noir car ces éléments étant en partie composés de carbone, ils laissent des traces même lorsqu’ils sont propres !

Pour finir

Un grand rinçage à l’eau claire de toute la surface de votre véranda la rendra de nouveau lumineuse. Notez cependant que même si tous les matériaux supportent très bien ce type de nettoyage, il est important d’effectuer un entretien plus particulier pour certaines structures si l’on veut que le rendu soit durable. Par exemple, le bois peut-être protégé tous les deux ans par l’application d’une lasure satinée ou d’une peinture microporeuse, après un léger égrenage des parties à teinter.

Pour les vérandas en acier ou en fer forgé, vous devrez décaper votre ossature, lui administrer une peinture polyester et une couche supplémentaire de laque ou de vernis si vous voulez la faire durer plus longtemps.

Lire aussi : Veranda Gustave Rideau ; Veranda faites les bons choix ; Protec Stores